ÇáãÓÇÚÏ ÇáÔÎÕí ÇáÑÞãí



Loading

ãÔÇåÏÉ ÇáäÓÎÉ ßÇãáÉ : Çáì ßá ãä íØáÈ ÇÓÊÔÇÑÉ Íæá ÇÏæíÉ


ÇáÕÝÍÇÊ : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 [18] 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166

pharma+
02/10/2009, 22:28
:besmellah1:

ÇáÑÌÇÁ ãä ÇáÓÇÏÉ ÇØÈÇÁ ÇáãäÊÏì ÇÌÇÈÊí Íæá
- A QUOI SERT PRAZIN 0.5?
- COMBIENT DE COMPRIMES PEUT-ON PRENDRE AU MAXIMUM CHAQUE JOURS??????
- ET PARTICULIEREMENT EST CE QU'IL A DES EFFETS SECONDAIRES GRAVES;SACHANT QUE J'UTILISE JUSQU'A MAINTENANT UN COMPRIME PAR JOUR????
- POU ARRETER DE PRENDRE CET MEDICAMENT COMMENT PROCEDER EXPLICITEMENT?????

l'alprazolam est un medicament de la famille des benzodiazepines. il est indique:

anxiete excessive
insomnie d'endormissement
etats vevrotques
magnifestatons psychosomatiques
desintoxication alcoolique
les principaux effets secondaires sont

somnolence
difficulte de concentration
hypotonie
sensations ebrieuses
la posologie utilisee est fixee par le medecin traitant et peut varier de 0.5 mg à 4mg par jour en 2 à 3 prises.

en cas d'utilisation prolongee ou a forte dose, l'arret du traitement se fait de façon progressive en diminuant la posologie sur une periode de 2 semaines.

onsanas
05/10/2009, 12:53
ÃÎí æ Òãíáí + pharma ãÈÑæß Úáíß ÇááøÞÈ ÇáÌÏíÏ æÅä ÔÇÁ Çááå ÊËÈíÊ ÇáÅÔÑÇÝ Ýí ÇáÞÑíÈ ÇáÚÇÌá
ÇáÂä ÃÕÈÍ áß ÞÓã ÌÏíÏ åäÇ
http://www.tunisia-sat.com/vb/showthread.php?t=61468

nizar_elabed
07/10/2009, 01:06
دكتور مشكور على كل المعلومات القيمه الي افدتنا بها و نهب نسألك على فينوباربتال50+200mg taver الي نستهلك taver2 و1فينوباربتال كل صباح وقايله و ليل معناه 6taver فينوباربتال3 اما المشكل لكريز مازالت كل شهر ثلاث اربع ايام كل يوم 3 او4 مرات وتغيب كانك تكذب????.......وشنيه هكايهepitomaxالي مشكوربرش اما للاسف موش موجود هنا في الجمهوريه التونسيه ما هي الآثار الجانبية التي يمكن ان يخلفها على المدى البعيد؟ وشكرا...

pharma+
07/10/2009, 07:55
ÏßÊæÑ ãÔßæÑ Úáì ßá ÇáãÚáæãÇÊ ÇáÞíãå Çáí ÇÝÏÊäÇ ÈåÇ æ äåÈ äÓÃáß Úáì ÝíäæÈÇÑÈÊÇá50+200mg taver Çáí äÓÊåáß taver2 æ1ÝíäæÈÇÑÈÊÇá ßá ÕÈÇÍ æÞÇíáå æ áíá ãÚäÇå 6taver ÝíäæÈÇÑÈÊÇá3 ÇãÇ ÇáãÔßá áßÑíÒ ãÇÒÇáÊ ßá ÔåÑ ËáÇË ÇÑÈÚ ÇíÇã ßá íæã 3 Çæ4 ãÑÇÊ æÊÛíÈ ßÇäß ÊßÐÈ????.......æÔäíå åßÇíåepitomaxÇáí ãÔßæÑÈÑÔ ÇãÇ ááÇÓÝ ãæÔ ãæÌæÏ åäÇ Ýí ÇáÌãåæÑíå ÇáÊæäÓíå ãÇ åí ÇáÂËÇÑ ÇáÌÇäÈíÉ ÇáÊí íãßä Çä íÎáÝåÇ Úáì ÇáãÏì ÇáÈÚíÏ¿ æÔßÑÇ...

íÌÈ Úáíß ãÑÇÌÚÉ ØÈíÈß áßí íÖíÝ áß ÏæÇÁ ÇÎÑÇæ íÚÏá áß ÇáÏæÇÁ ÇáÍÇáí Çáì Çä ÊÓÊÞÑ ÇáÍÇáÉ.
ÈÇáäÓÈÉ ááÏæÇÁ ÇáËÇäí Ýåæ ÛíÑ ãæÌæÏ Ýí ÊæäÓ .
ces principaux effets indesirables sont:
- confusion, troubles de l'ideation
- somnolence, hallucination
- vertiges, troubles de l'humeur
- lithiase urinaire, asthenie , perte de poids

SalihKRB
07/10/2009, 22:52
ou est ce que je peux trouver vitamine B6
et si c'est pas commercialisé en Tunisie y'a t'il un médicament qui le remplace.
vous pouvez utiliser le traitement (tri B) Comprimé,c'est un traitement qui intègre la vitamine B6 

pharma+
07/10/2009, 23:01
vous pouvez utiliser le traitement (tri B) Comprimé,c'est un traitement qui intègre la vitamine B6

ÃÎí íãäÚ ÇÚØÇÁ ÇáÇÓã ÇáÊÌÇÑí ááÇÏæíÉ Ýí åÐÇ ÇáãäÊÏì áÇä åÐÇ íÚÊÈÑ ÇÔåÇÑ.

SalihKRB
07/10/2009, 23:38
دكتور مشكور على كل المعلومات القيمه الي افدتنا بها و نهب نسألك على فينوباربتال50+200mg taver الي نستهلك taver2 و1فينوباربتال كل صباح وقايله و ليل معناه 6taver فينوباربتال3 اما المشكل لكريز مازالت كل شهر ثلاث اربع ايام كل يوم 3 او4 مرات وتغيب كانك تكذب????.......وشنيه هكايهepitomaxالي مشكوربرش اما للاسف موش موجود هنا في الجمهوريه التونسيه ما هي الآثار الجانبية التي يمكن ان يخلفها على المدى البعيد؟ وشكرا...
الدواء الثاني موجود في الجزائر
Effets indésirables de la deuxième médicament
sanguin et lymphatique :
Peu fréquent : leucopénie.
Très rare : neutropénie, thrombocytopénie.
Chez l'enfant ont été également rapportés les effets suivants : Fréquence inconnue : lymphocytose.
Trouble cardiaque et vasculaire :
Des cas isolés d'événements thromboemboliques ont été décrits.
Troubles du métabolisme et de la nutrition :
Très fréquent : anorexie.
Fréquent : diminution des bicarbonates sériques, perte de poids.
Chez l'enfant ont été également rapportés les effets suivants : Fréquent : absence de prise de poids (cf Mises en garde/Précautions d'emploi).
Très rare : acidose métabolique (cf Mises en garde/Précautions d'emploi), hyperammoniémie avec ou sans encéphalopathie (cf Interactions).
Troubles psychiatriques :
Très fréquent : confusion mentale, ralentissement psychomoteur*, somnolence, troubles de la mémoire, nervosité.
Fréquent : labilité émotionnelle, troubles de l'humeur ou dépression* (cf Mises en garde/Précautions d'emploi), agitation ; réaction d'agressivité, trouble de la concentration ou de l'attention*, trouble de la personnalité chez l'enfant.
Rare : insomnie, symptômes psychotiques/psychose, hallucination, idées suicidaires, tentatives de suicide et suicide (cf Mises en garde/Précautions d'emploi).
Troubles du système nerveux :
Très fréquent : sensations vertigineuses*, ataxie, trouble de l'équilibre, trouble de l'élocution ou du langage, paresthésies*.
Fréquent : dysgueusie.
Rare : céphalée, convulsion, hyperkinésie chez l'enfant.
Très rare : convulsions dues à l'arrêt du traitement (cf Mises en garde/Précautions d'emploi).
Troubles oculaires :
Très fréquent : troubles visuels, diplopie.
Fréquent : nystagmus.
Rare : vision floue.
Très rare : myopie, glaucome avec fermeture de l'angle (cf Mises en garde/Précautions d'emploi), douleur oculaire.
Troubles gastro-intestinaux :
Fréquent : nausées, douleur abdominale.
Très rare : diarrhée, vomissements.
Chez l'enfant ont été également été rapportés les effets suivants : Fréquence inconnue : hypersialorrhée.
Troubles hépatobiliaires :
Des augmentations des enzymes hépatiques ont été rapportées chez des patients recevant du topiramate seul ou en association à d'autres médicaments. Des cas isolés d'hépatite et d'insuffisance hépatique ont été rapportés au cours de polymédication comportant du topiramate.
Troubles de la peau et tissus sous-cutanés :
Rare : alopécie.
Très rare : rash cutané.
Des cas d'oligohydrose (diminution de la transpiration) ayant été rapportés au cours de l'utilisation du topiramate, principalement chez des enfants, il est très important d'assurer une hydratation adéquate au cours du traitement (cf Mises en garde/Précautions d'emploi).
Des cas isolés d'éruptions bulleuses et de réactions muqueuses incluant des cas de pemphigus, d'érythème polymorphe, de syndrome de Stevens-Johnson ou de syndrome de Lyell, le plus souvent lors de l'association à d'autres médicaments suspects.
Troubles rénaux et urinaires :
Fréquent : néphrolithiase (cf Mises en garde/Précautions d'emploi).
Troubles de l'état général :
Très fréquent  : fatigue*.
Très rare : fièvre, sensation de malaise.
* effets indésirables observés plus fréquemment avec les fortes doses de topiramate.

أثار جانبية بالجملة لذلك يجب عليك عدم التهاون بصحتك و التعامل مع طبيب مختص لكي يباشر حالتك وعدم شراء الدواء بصفة إعتباطية وبدون وصفة طبية..؟؟؟ LISTE I délivration unique sur ordonnance

SalihKRB
07/10/2009, 23:54
Autre traitement par le primidone

SalihKRB
08/10/2009, 00:00
aussi traitement de l'épilepsies par l'opiramate

pharma+
08/10/2009, 00:02
QUOTE=SalihKRB;4331448]lexomil(bromazépam comme principe actif) c'est un tranquillisant mineur qui intègre des propriété myorelaxant qui relaxe les muscles augmente ainsi l'affinité gaba est diminue progressivement l'anxiété,la névrose il est extrêmement efficace on ne peux pas le considérer franchement comme drogue malgré qu'elle donne un syndrome de sauvrage mais après la période de traiment tu peux te débarrasser progressivement et rien du mal ne se réalise pour toi. autrement, deroxat(paroxetine) c'est un antidépresseur très actif contre la dépression c'un inhibiteur de ré-capture de sérotonine(médiateur chimique qui controle le flux nerveux) avec des effet indésirable comme la somnelance la faiblesse musculaire mais le sauvrage de deroxat ne se comporte pas forte comme le sauvrage du drogue elle est strictement légère.respecté la prescription médicale et la diminution progressive du traitement (par palier) est ça marche comme tu veux et finalement tu peux battre la dépression et l'anxiété et autres formes des maladies psychique à partir d'un bonne contrôle interne de l'humeur de votre âme[/quote]

ÃÎí ÇáßÑíã ÃÑÌæ ãäß ÊÍÏíÏ ÇáãæÖæÚ ÇáÐí ÊÞæã ÈÇáÇÌÇÈÉ Úáíå æÇÐÇ ßÇä áß ÇÙÇÝÉ ÝÃÝÏäÇ ÈåÇ æÐáß ÊÝÇÏíÇ ááÊßÑÇÑ.

SalihKRB
08/10/2009, 00:12
le medcin m'a prescris le lexomil et le deroxat mais j'ai peur de ces medicament est ce qu'ils sont comme les drogue
est ce que je peux guerir sans eux ou c dangereux?
(bromazépam comme principe actif c'est un tranquillisant mineur qui intègre des propriété myorelaxant qui relaxe les muscles augmente ainsi l'affinité gaba est diminue progressivement l'anxiété,la névrose il est extrêmement efficace on ne peux pas le considérer franchement comme drogue malgré qu'elle donne un syndrome de sauvrage mais après la période de traiment tu peux te débarrasser progressivement et rien du mal ne se réalise pour toi. autrement, deroxat(paroxetine) c'est un antidépresseur très actif contre la dépression c'un inhibiteur de ré-capture de sérotonine(médiateur chimique qui controle le flux nerveux) avec des effet indésirable comme la somnelance la faiblesse musculaire mais le sauvrage de deroxat ne se comporte pas forte comme le sauvrage du drogue elle est strictement légère.respecté la prescription médicale et la diminution progressive du traitement (par palier) est ça marche comme tu veux et finalement tu peux battre la dépression et l'anxiété et autres formes des maladies psychique à partir d'un bonne contrôle interne de l'humeur de votre âme

SalihKRB
08/10/2009, 00:19
Effets indésirable pour Le premiers médicaments

SalihKRB
08/10/2009, 00:24
quelle sont les effets indeserable qui peut attendre un malade qui prend les medicament suivant
seroplex 10 mg
tranxene 10 mg
depamide
zolene 200
donnant que le malade a une depression majeur
Effets indésirable pour Le premiers médicaments

Les effets indésirables sont surtout notés durant la première ou la seconde semaine du traitement et s'estompent habituellement par la suite en intensité et en fréquence. Les effets indésirables, connus pour la classe des ISRS et également rapportés pour l'escitalopram dans des études contrôlées versus placebo ou rapportés spontanément depuis la commercialisation, sont listés ci-dessous par classe système/organe et selon leur fréquence. Les fréquences sont issues des études cliniques ; elles n'ont pas été corrigées comparativement au placebo. Les fréquences sont ainsi définies : très fréquent (>= 1/10), fréquent (>= 1/100 à < 1/10), peu fréquent (>= 1/1000 à < 1/100), rare (>= 1/10000 à < 1/1000), très rare (<= 1/10000) ou fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles). Affections hématologiques et du système lymphatique :
Fréquence indéterminée : thrombocytopénie.
Affections du système immunitaire :
Rare : réaction anaphylactique.
Affections endocriniennes :
Fréquence indéterminée : sécrétion inappropriée d'ADH.
Troubles du métabolisme et de la nutrition :
Fréquent : perte d'appétit ou augmentation de l'appétit.
Fréquence indéterminée : hyponatrémie.
Affections psychiatriques :
Fréquent : anxiété, agitation, rêves anormaux. Chez l'homme et la femme : baisse de la libido. Chez la femme : anorgasmie.
Peu fréquent : bruxisme, agitation, nervosité, attaques de panique, état confusionnel.
Rare : agressivité, dépersonnalisation, hallucinations, événements liés au suicide (cf Mises en garde/Précautions d'emploi).
Fréquence indéterminée : manie.
Affections du système nerveux :
Fréquent : insomnie, somnolence, sensations vertigineuses, paresthésies, tremblements.
Peu fréquent : dysgueusie, troubles du sommeil, syncope.
Rare : syndrome sérotoninergique.
Fréquence indéterminée : dyskinésies, mouvements anormaux, convulsions.
Affections oculaires :
Peu fréquent : mydriase, troubles visuels.
Affections de l'oreille et du labyrinthe :
Peu fréquent : acouphènes.
Affections cardiaques :
Peu fréquent : tachycardie.
Rare : bradycardie.
Affections vasculaires :
Fréquence indéterminée : hypotension orthostatique.
Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales :
Fréquent : sinusite, bâillements.
Peu fréquent : épistaxis.
Affections gastro-intestinales :
Très fréquent : nausées.
Fréquent : diarrhées, constipation, vomissements, bouche sèche.
Peu fréquent : hémorragies gastro-intestinales (incluant des rectorragies).
Affections hépatobiliaires :
Fréquence indéterminée : hépatite.
Affections de la peau et du tissu sous-cutané :
Fréquent : hypersudation.
Peu fréquent : urticaire, alopécie, éruption cutanée, prurit.
Fréquence indéterminée : ecchymoses, angioedèmes.
Affections musculosquelettiques et systémiques :
Fréquent : arthralgies, myalgies.
Affections du rein et des voies urinaires :
Fréquence indéterminée : rétention urinaire.
Affections des organes de reproduction et du sein :
Fréquent : chez l'homme : troubles de l'éjaculation, impuissance.
Peu fréquent : chez la femme : métrorragie, ménorragie.
Fréquence indéterminée : chez l'homme : priapisme, galactorrhée.
Troubles généraux et anomalies au site d'administration :
Fréquent : fatigue, fièvre.
Peu fréquent : oedème.
Investigations :
Fréquent : prise de poids.
Peu fréquent : perte de poids.
Fréquence indéterminée : anomalie du bilan hépatique.
Les effets indésirables suivants ont été rapportés pour la classe thérapeutique des ISRS : agitation psychomotrice/akathisie (cf Mises en garde/Précautions d'emploi) et anorexie. Des cas d'allongement de l'intervalle QT ont été rapportés depuis la commercialisation, en particulier chez des patients présentant une pathologie cardiaque préexistante. Aucune relation causale n'a été établie.
Symptômes observés lors de l'arrêt du traitement :
L'arrêt du traitement par ISRS/IRSNa (particulièrement lorsqu'il est brutal) conduit habituellement à la survenue de symptômes liés à cet arrêt. Les réactions le plus fréquemment rapportées sont les suivantes : sensations vertigineuses, troubles sensoriels (incluant paresthésies et sensations de choc électrique), troubles du sommeil (incluant insomnie et rêves intenses), agitation ou anxiété, nausées et/ou vomissements, tremblements, confusion, hypersudation, céphalées, diarrhée, palpitations, instabilité émotionnelle, irritabilité et troubles visuels. Généralement, ces événements sont d'intensité légère à modérée et sont spontanément résolutifs, néanmoins, ils peuvent être d'intensité sévère et/ou se prolonger chez certains patients. Il est donc conseillé lorsqu'un traitement par escitalopram n'est plus nécessaire, de diminuer progressivement les doses (cf Posologie/Mode d'administration et Mises en garde/Précautions d'emploi).

SalihKRB
08/10/2009, 00:27
quelle sont les effets indeserable qui peut attendre un malade qui prend les medicament suivant
seroplex 10 mg
tranxene 10 mg
depamide
zolene 200
donnant que le malade a une depression majeur

Effets indésirables pour Le premiers médicaments


Les effets indésirables sont surtout notés durant la première ou la seconde semaine du traitement et s'estompent habituellement par la suite en intensité et en fréquence. Les effets indésirables, connus pour la classe des ISRS et également rapportés pour l'escitalopram dans des études contrôlées versus placebo ou rapportés spontanément depuis la commercialisation, sont listés ci-dessous par classe système/organe et selon leur fréquence. Les fréquences sont issues des études cliniques ; elles n'ont pas été corrigées comparativement au placebo. Les fréquences sont ainsi définies : très fréquent (>= 1/10), fréquent (>= 1/100 à < 1/10), peu fréquent (>= 1/1000 à < 1/100), rare (>= 1/10000 à < 1/1000), très rare (<= 1/10000) ou fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles). Affections hématologiques et du système lymphatique :
Fréquence indéterminée : thrombocytopénie.
Affections du système immunitaire :
Rare : réaction anaphylactique.
Affections endocriniennes :
Fréquence indéterminée : sécrétion inappropriée d'ADH.
Troubles du métabolisme et de la nutrition :
Fréquent : perte d'appétit ou augmentation de l'appétit.
Fréquence indéterminée : hyponatrémie.
Affections psychiatriques :
Fréquent : anxiété, agitation, rêves anormaux. Chez l'homme et la femme : baisse de la libido. Chez la femme : anorgasmie.
Peu fréquent : bruxisme, agitation, nervosité, attaques de panique, état confusionnel.
Rare : agressivité, dépersonnalisation, hallucinations, événements liés au suicide (cf Mises en garde/Précautions d'emploi).
Fréquence indéterminée : manie.
Affections du système nerveux :
Fréquent : insomnie, somnolence, sensations vertigineuses, paresthésies, tremblements.
Peu fréquent : dysgueusie, troubles du sommeil, syncope.
Rare : syndrome sérotoninergique.
Fréquence indéterminée : dyskinésies, mouvements anormaux, convulsions.
Affections oculaires :
Peu fréquent : mydriase, troubles visuels.
Affections de l'oreille et du labyrinthe :
Peu fréquent : acouphènes.
Affections cardiaques :
Peu fréquent : tachycardie.
Rare : bradycardie.
Affections vasculaires :
Fréquence indéterminée : hypotension orthostatique.
Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales :
Fréquent : sinusite, bâillements.
Peu fréquent : épistaxis.
Affections gastro-intestinales :
Très fréquent : nausées.
Fréquent : diarrhées, constipation, vomissements, bouche sèche.
Peu fréquent : hémorragies gastro-intestinales (incluant des rectorragies).
Affections hépatobiliaires :
Fréquence indéterminée : hépatite.
Affections de la peau et du tissu sous-cutané :
Fréquent : hypersudation.
Peu fréquent : urticaire, alopécie, éruption cutanée, prurit.
Fréquence indéterminée : ecchymoses, angioedèmes.
Affections musculosquelettiques et systémiques :
Fréquent : arthralgies, myalgies.
Affections du rein et des voies urinaires :
Fréquence indéterminée : rétention urinaire.
Affections des organes de reproduction et du sein :
Fréquent : chez l'homme : troubles de l'éjaculation, impuissance.
Peu fréquent : chez la femme : métrorragie, ménorragie.
Fréquence indéterminée : chez l'homme : priapisme, galactorrhée.
Troubles généraux et anomalies au site d'administration :
Fréquent : fatigue, fièvre.
Peu fréquent : oedème.
Investigations :
Fréquent : prise de poids.
Peu fréquent : perte de poids.
Fréquence indéterminée : anomalie du bilan hépatique.
Les effets indésirables suivants ont été rapportés pour la classe thérapeutique des ISRS : agitation psychomotrice/akathisie (cf Mises en garde/Précautions d'emploi) et anorexie. Des cas d'allongement de l'intervalle QT ont été rapportés depuis la commercialisation, en particulier chez des patients présentant une pathologie cardiaque préexistante. Aucune relation causale n'a été établie.
Symptômes observés lors de l'arrêt du traitement :
L'arrêt du traitement par ISRS/IRSNa (particulièrement lorsqu'il est brutal) conduit habituellement à la survenue de symptômes liés à cet arrêt. Les réactions le plus fréquemment rapportées sont les suivantes : sensations vertigineuses, troubles sensoriels (incluant paresthésies et sensations de choc électrique), troubles du sommeil (incluant insomnie et rêves intenses), agitation ou anxiété, nausées et/ou vomissements, tremblements, confusion, hypersudation, céphalées, diarrhée, palpitations, instabilité émotionnelle, irritabilité et troubles visuels. Généralement, ces événements sont d'intensité légère à modérée et sont spontanément résolutifs, néanmoins, ils peuvent être d'intensité sévère et/ou se prolonger chez certains patients. Il est donc conseillé lorsqu'un traitement par escitalopram n'est plus nécessaire, de diminuer progressivement les doses (cf Posologie/Mode d'administration et Mises en garde/Précautions d'emploi).

Effets indisérables pour la deuxième médicament


Ils sont en rapport avec la dose ingérée et la sensibilité individuelle du patient. Effets indésirables neuropsychiatriques (cf Mises en garde/Précautions d'emploi)*:
amnésie antérograde, qui peut survenir aux doses thérapeutiques, le risque augmentant proportionnellement à la dose*;
troubles du comportement, modifications de la conscience, irritabilité, agressivité, agitation*;
dépendance physique et psychique, même à doses thérapeutiques, avec syndrome de sevrage ou de rebond à l'arrêt du traitement*;
sensations ébrieuses, céphalées, ataxie*;
confusion, baisse de vigilance, voire somnolence (particulièrement chez le sujet âgé), insomnie, cauchemars, tension*;
modifications de la libido.
Effets indésirables cutanés*:
éruptions cutanées, prurigineuses ou non.
Effets indésirables généraux*:
hypotonie musculaire, asthénie.
Tranxène injectable*:
risque d'apnée en cas d'injection intraveineuse rapide*;
en raison de la présence de potassium, possibilité de phlébite ou de douleur au point d'injection.
Effets indésirables oculaires*:
diplopie.

Effets indisérables pour le médicament n° 3


Les effets indésirables observés avec l'acide valproïque, le principal métabolite actif du valpromide, sont susceptibles de survenir lors de traitements par Dépamide.
Des cas exceptionnels de pancréatite ont été rapportés nécessitant un arrêt précoce du traitement. Leur évolution est parfois fatale (cf Mises en garde/Précautions d'emploi).
Hépatopathies*: cf Mises en garde/Précautions d'emploi.
Risque tératogène*: cf*Grossesse/Allaitement.
Des syndromes parkinsoniens réversibles ont été rarement décrits.
De très rares cas de troubles cognitifs d'installation insidieuse et progressive (pouvant réaliser un tableau complet de syndrome démentiel), réversibles quelques semaines à quelques mois après l'arrêt du traitement, ont été décrits.
États confusionnels ou convulsifs*: quelques cas d'états stuporeux ou de léthargie aboutissant parfois à un coma transitoire (encéphalopathie), sous valproate, ont été observés, régressant à l'arrêt du traitement ou à la diminution des doses. Ces états surviennent le plus souvent lors de polythérapies (phénobarbital en particulier) ou d'augmentation brusque des doses de valproate.
Certains sujets peuvent présenter, en début de traitement, des troubles digestifs (nausées, vomissements, gastralgies, diarrhées) qui cèdent en général au bout de quelques jours sans interruption du traitement.
Une hyperammoniémie isolée et modérée sans modification des tests biologiques hépatiques est fréquemment observée, surtout en cas de polythérapie, et ne doit pas faire interrompre le traitement. Toutefois, des cas d'hyperammoniémie avec symptômes neurologiques (pouvant aller jusqu'au coma) ont aussi été rapportés, nécessitant alors des investigations complémentaires (cf Mises en garde/Précautions d'emploi).
Des effets indésirables passagers et/ou dose-dépendants ont été rapportés*: chute des cheveux, tremblements fins d'attitude et somnolence.
Des céphalées ont également été rapportées.
Des cas de thrombopénie dose-dépendante, généralement de découverte systématique et sans retentissement clinique ont été décrits. En cas de thrombopénie asymptomatique, si le taux de plaquettes et si le contrôle de la maladie le permettent, la seule diminution de posologie de ce médicament permet le plus souvent la régression de cette thrombopénie.
Des cas de diminution du fibrinogène, ou d'allongement du temps de saignement, généralement sans retentissement clinique, ont été rapportés surtout à doses élevées. Le valproate a un effet inhibiteur pour la 2e*phase de l'agrégation plaquettaire. Plus rarement ont été rapportés des cas d'anémie, de macrocytose et de leucopénie et, exceptionnellement, des cas de pancytopénie.
Des réactions cutanées telles que des rashs exanthémateux ont pu être observées. Des cas exceptionnels de syndrome de Lyell, syndrome de Stevens-Johnson et érythème polymorphe ont aussi été rapportés.
Exceptionnellement, des cas d'atteinte rénale ont pu être rapportés.
Exceptionnellement, des pertes d'audition réversibles ou non ont été rapportées.
De très rares cas d'oedème périphérique non sévère ont été rapportés.
Des prises de poids ont été observées. Celles-ci étant un facteur de risque de survenue du syndrome des ovaires polykystiques, le poids des patientes doit faire l'objet d'une surveillance attentive (cf Mises en garde/Précautions d'emploi).
Des aménorrhées et des irrégularités menstruelles ont été observées.



åÐå åí ßá ÇáÃÚÑÇÖ ÇáÌÇäÈíÉ ÈÕÝÉ ÖÇÝíÉ ááËáÇËÉ ÃÏæíÉ ÇáÇæáì ãåãÇ ßÇäÊ ÍÇáÉ ÇáãÑíÖ Ãæ ÇáÃãÑÇÖ ÇáãÕÇÍÈÉ æÓÃãÏß ÈÇáÃÚÑÇÖ ÇáÌÇäÈíÉ ááÏæÇÁ ÇáÑÇÈÚ Ýí ÇáÅÈÇä ÅäÔÇÁ Çááå.

rayane lss
08/10/2009, 00:47
SAIFLU 75 mg gélu.b/10 (oseltamivir) (AMM : 9163791

áÇÔ ÕÇáÍ ÇáÏæÇÁ saiflu
ce medicament et tunisien