أخبار الترجي 11/11/2011

hammami hedi

نجم المنتدى
إنضم
14 جوان 2011
المشاركات
2.084
مستوى التفاعل
2.955
EST - WAC : Formation probable
Jeudi, 10 Novembre 2011 20:44
L'équipe fanion de l'Espérance Sportive de Tunis (EST) est encours d'affiner sa préparation en vue du match de la finale retour de l'Orange CAF Champions League 2011 qui l'opposera après demain, samedi, au Wydad Casablance (WAC).
Selon la dernière séance, la formation probable qui devra commencer le match serait la suivante :
Ben Cherifia, Derbali, Hicheri, Banana, Chammam, Korbi, Traoui, Bouazzi, Darragi, Msakni etY.Ndjeng

La rédaction d'Esperance-de-Tunis.net



Mohsen Iajour, absence confirmée
Vendredi, 11 Novembre 2011 01:41
Encore un coup dur pour le Wydad Athletic Club (WAC) ce samedi 12 novembre 2011 au stade Olympique de Rades lors de la finale retour de l’Orange CAF CL contre l’Espérance Sportive de Tunis (EST). En effet, après l’absence de Lemyaghri et Elkhaliqi, c’est au tour de Mohsen Iajour de déclarer forfait pour ce match. Intervenus sur la chaine marocaine Medi 1 TV, le joueur lui-même ainsi que le médecin du club ont confirmé que la blessure nécessite encore du repos. Du coup Michel Decastel doit composer son attaque sans compter sur ses services.


جماهير الترجي متلهفة لحضور النهائي

حمّى التذاكر تبلغ ذروتها بطوابير متراصة منذ الفجر


بعد التدرب على انفراد نتيجة آلام خفيفة في الظهر، انضم امس يوسف المساكني الى المجموعة مظهرا استعدادات كبيرة، ومؤكدا أنه جاهز للقاء الغد ضد الوداد.
اليوم الكشف عن التشكيلة
يعقد مدرب الترجي نبيل معلوم اليوم (س11) بقمرت ندوة صحفية سيحضرها ثلاثة لاعبين.. وينتظر أن يلمح خلالها على نسبة كبيرة من العناصر التي ينوي الاعتماد عليها.
أفول أساسي.. ولكن!
من خلال الاستعدادات الأخيرة، يبدو أن معلول مازال مترددا بخصوص المدافع الأيمن، فإما سيكون أفول أو كوليبالي أو سامح الدربالي.. لكن المتأكد لدينا أن أفول سيكون أساسيا ولو في خطة متوسط ميدان.. علما بأن الترجي سيتدرب اليوم دون حضور الجمهور.
عيسى حياتو لن يأتي
تأكد رسميا أن عيسى حياتو رئيس الكنفدرالية الافريقية لن يحضر الدور النهائي.. وسيمثل هذا الهيكل كل من «باتال» نائب الرئيس والجزائري محمد روارواة والكاتب العام العمراني والتونسي طارق بوشماوي.
طوابير أمام الشبابيك
شهدت أمس شبابيك بيع التذاكر بملعب المنزه طوابير طويلة في مشهد لم نألفه من قبل.. الأنصار توافدوا على نقطة البيع منذ الفجر.. وهناك من قضى ليلته على عين المكان للفوز بتذكرة.
نهائي عربي للمرة العاشرة
نهائي الترجي والوداد هو العاشر من نوعه الذي يجمع فريقين عربيين في رابطة الأبطال.. وخلال النسخ الـ46 المنقضية فازت الفرق العربية في 24 مرة مقابل 22 لأندية افريقيا السمراء..
خماسي من أجل لقب شرف
يتنافس خمسة لاعبين على اللقب الشرفي لبطولة الهدافين وهم: فابريس أونداما ومحسن ياجوز (من الوداد) وفي رصيد كل منهما 5 أهداف، وأسامة الراجحي ويوسف المساكني ويانيك نجانغ (من الترجي) في رصيد كل واحد 4 أهداف

الترجي يخص وفد الوداد باستقبال حار.. والمياغري في الموعد رغم إصابته
حلّ امس وفد الوداد البيضاوي بمطار تونس ـ قرطاج الدولي، وقد حظي الاشقاء المغاربة باستقبال حار من قبل مسؤولي الترجي الرياضي، ونوه الفريق المغربي بهذا الاستقبال من خلال ما جاء على موقعه الرسمي على الانترنات.
ومما تجدر الاشارة اليه ان جماهير الوداد كانت حضرت يوم الاربعاء بمركب بن جلون لتقديم الدعم المعنوي للاعبين قبل سفر الفريق الى تونس.

المياغري في الموعد
رغم الاصابة الحادة التي كان تعرض لها والتي ستحرمه من المشاركة في اياب الدور النهائي فقد كان الحارس نادر المياغري في الموعد ضمن الوفد الذي حل امس بتونس كما سجلنا حضور قرابة الــ50 محب من انصار الوداد. واجرى فريق الوداد مساء امس بملعب رادس اول حصة تدريبية له في تونس.

رحلة خاصة
قررت هيئة الوداد برمجة رحلة خاصة لجماهير الفريق التي ترغب في القدوم الى تونس لحضور اللقاء بملعب رادس وستغادر الطائرة الخاصة، المغرب على الساعة الثامنة من صباح الغد في اتجاه تونس وبرمجت عودتها في نفس اليوم اي مباشرة بعد نهاية اللقاء. هذا وحدد سعر الرحلة بالفي درهم اي ما يعادل تقريبا 350 دينار تونسي.

نادر المياغري


الحارس بونو أفضل مني.. وسيثبت ذلك في رادس
الصباح ـ وكالات ـصرّح الحارس الدولي المغربي للوداد البيضاوي نادر المياغري لإذاعة محلية بما يلي: «الترجيون يقولون أن المياغري هو 50% من فريق الوداد... لكنني أعلمهم أن الحارس الشاب ياسين بونو الذي سيعوّضني في لقاء السبت هو 100% من الفريق... فهو حارس يتمتع بامكانيات هائلة وينتظر أن يصبح أفضل منّي وسيثبت ذلك في رادس بحيث سيكون مؤثرا في نهائي الإياب... وأفيدكم بأنني سأكون إلى جانبه لشد أزره في رادس».



EST-WAC — Le passé pour éclairer le présent (1994-2011)

L’Espérance est la dernière à mourir



17 décembre 1994-12 novembre 2011 : dix-sept ans après, l’Espérance de Tunis repart à la conquête de la couronne continentale

Comme en 1994, la finale retour survient après un nul (0-0) ramené de l’extérieur. L’adversaire était alors le prestigieux Ezzamalek du Caire. Nous avons cherché à remonter le fil de l’histoire en établissant une comparaison entre les deux formations. Nous nous sommes amusés à le faire. Pour les jeunes qui n’étaient pas là en 1994, mais aussi dans une tentative de faire le lien entre les générations.
Voici, poste par poste, à partir de la formation alignée lors de la finale retour de 1994 et de celle, probable, de samedi prochain, le délicat et inévitable subjectif jeu des comparaisons :

1/ Chokri El Ouaer-Moëz Ben Chérifia : le parallèle peut s’avérer injuste pour le plus jeune joueur de la finale 2011 si l’on considère qu’il fait toujours ses premiers pas.
Même s’il aligne en ce début d’hiver sa deuxième finale continentale d’affilée. Le premier a eu une grande carrière aussi bien avec son club qu’en sélection. Le second, doté de qualités étonnantes par rapport à son âge, a tout à prouver. Un dénominateur commun : dans les bois, aussi bien El Ouaer que Ben Charifa présentent une garantie tous risques.
2/ Tarak Thabet-Samah Derbali : l’actuel entraîneur de l’Espérance de Zarzis était le meilleur latéral droit tunisien de son époque. Son registre complet lui permettait de se montrer aussi percutant dans ses montées offensives que solide dans sa fonction de base, la couverture de sa zone. Derbali, lui, s’il sait se montrer efficace sur le plan offensif, n’en accuse pas moins beaucoup de lacunes dans le registre du placement, de la couverture et des duels homme à homme.

3/ Hakim Nouira-Khalil Chammam: le fils de l’ancienne gloire de l’Avenir de La Marsa des années 1960-70 passe pour être un pion indispensable dans l’échiquier espérantiste : rigueur et sobriété derrière, qualité de débordement et de centrage devant, frappe précise et puissante sur balle arrêtée… Du latéral gauche des années 1990, on ne peut pas bien évidemment en dire autant. L’analogie peut se révéler cruelle pour Nouira, un joueur que nous aimons bien.

4/ Mohamed Ali Mahjoubi-Walid Hicheri : deux solides remparts, deux forces de la nature, deux arrières centraux attirés également par le but adverse, le premier grâce à ses boulets de canon (quatre buts marqués en aller et retour à Choubeir, le keeper égyptien de l’époque), le deuxième par le biais de ses jaillissements de la tête, aidé, il est vrai, par sa taille. Rugueux sur l’adversaire, l’ancien clubiste africain pèche néanmoins par une certaine lenteur.

5)Noureddine Bousnina-Yaya Banana : deux mastodontes aux qualités dissemblables. Déjà au bout de ses vingt printemps, l’international camerounais junior représente une valeur sûre du foot continental. Et ce n’est pas un hasard si le jeune Lion indomptable, qui sort d’une belle campagne au Mondial junior,a été retenu par la CAF sur la liste d’une dizaine de joueurs nominés pour le titre de meilleur footballeur africain 2011 (évoluant sur le continent). L’ancien défenseur axial venu du CSHammam-Lif ne peut prétendre avoir eu tout ce talent, tout ce rayonnement.

6) Ali Ben Néji-Khaled Korbi : le premier savait assurer les deux fonctions de latéral gauche ou de demi défensif. Cette petite polyvalence ne lui assurait pourtant pas autant de rayonnement et de présence que l’actuel milieu récupérateur du onze national, devenu une carte maîtresse dans l’équilibre de la zone médiane et plus généralement du jeu «sang et or».

7)Sirajeddine Chihi-Mejdi Traoui : deux demis relayeurs à forte vocation défensive certes, mais devenus indispensables aussi bien pour l’équipe de Faouzi Benzarti que celle de Nabil Maâloul. Pourtant, la dimension, forcément remarquable, prise par l’ancien Etoilé en fait, de l’aveu même de son coach, un maillon vraiment indispensable de la chaîne. Traoui est aujourd’hui la plaque tournante de l’EST, son cœur battant et son âme.

8)Hédi Berrkhissa-Youssef Msakni: le regretté «Balha» a fait pratiquement toute sa courte carrière sur le flanc gauche de la défense. Il se trouve pourtant, qu’en finale, il a dû jouer un peu plus en avant, ce qui lui a offert l’opportunité de peser sur la défense égyptienne et de signer un joli doublé. Quant à Msakni, il passe pour être le dépositaire du jeu et, en même temps, l’homme-orchestre et le finisseur, comme le prouve le précieux but inscrit à Oum Dormane contre Al Hilal.

9)Ayadi Hamrouni-Oussama Darragi : deux virtuoses dans des registres peut-être différents. Soliste inégalable au pied gauche magique, l’enfant de Gabès était sans doute passé à côté d’une carrière «monumentale». Darragi possède toutes les qualités pour mériter son surnom de Picasso, même s’il se trouve actuellement un peu au creux de la vague.

10) Abdelkader Belhassen-Wajdi Bouazzi : les deux lutins possèdent beaucoup de traits communs dont l’efficacité, la vivacité et la qualité de la percussion sur les côtés.

11)Kenneth Malitoli-Yannick N’djeng : en son temps, l’international zambien faisait figure de terreur des gardiens de but, ce qui l’autorisa à terminer meilleur buteur du championnat de Tunisie. Le Camerounais, malgré quelques coups d’éclat, n’a pas toujours donné la pleine mesure de son talent. Cette finale pourrait lui donner la scène idéale pour faire exploser ses dons d’artificier qui avaient établi sa réputation à la JSM Béjaïa.

Faouzi Benzarti-Nabil Maâloul

Tout rapprochement entre le maître et son élève peut paraître risqué et hasardeux. L’enfant de Monastir, au palmarès pharaonique, ressemble aujourd’hui à un personnage mythique ayant marqué le foot national. L’ancien adjoint de Roger Lemerre en sélection nationale en est à ses premiers pas sur le banc «sang et or» (moins d’une année). Mais il peut, d’ores et déjà, brandir un triplé historique et inédit si ses hommes parviennent samedi à boucler la boucle
Seifallah Kharroubi parle de Ben Chérifia

« Chance et talent »



Le co-entraîneur des gardiens à l’Espérance insiste sur les qualités de Ben Chérifia et le mérite de Tizié

A l’issue de la séance d’entraînement d’avant-hier, on a approché l’entraîneur des gardiens de but Seifallah Kharroubi. Très courtois malgré la timidité qu’on lui connaît, il s’est montré très disponible pour nous livrer ses impressions sur le gardien «sang et or», Moëz Ben Chérifia qu’il entraîne avec Jean-Jacques Tizié.
«A mon avis, les trois keepers que j’ai sous la main ont une marge de progression importante. L’EST possède, en effet, de très bons gardiens, Moëz Ben Chérifia est sans conteste l’un des meilleurs gardiens de but en Tunisie et en Afrique. Larbi Mejri est aussi un excellent gardien, sans oublier aussi Naouara qui reprend tout doucement, mais sûrement. Malgré son jeune âge, Moëz est passé par plusieurs étapes pour arriver à cette «explosion». «Quand j’étais à la direction technique nationale, j’ai eu le flair de le convoquer en 2007 en équipe de Tunisie, entraînée à l’époque par Mondher Kbaïer. Il faut souligner que l’appel au jeune Moëz, âgé de 16 ans, s'est fait contre l’avis de plusieurs entraîneurs. Mais dès sa première séance d’entraînement, il a fait bonne impression. J’ai fait un rapport à l’EST. Il a eu la chance d’être sous les ordres de Jean-Jacques Tizié, entraîneur des jeunes. C’est un grand monsieur et une chance inouïe pour Moëz», a souligné l’entraîneur des gardiens. Ce dernier a mis en exergue les qualités de Moez Ben Chrifia, estimant qu’il peut aller loin en travaillant plus et en gérant la pression exercée sur lui.

Moëz: roi des penalties

«Quand j’ai été recruté en 2009 pour les espoirs, je l’ai eu avec moi, alors qu’il était junior. Il a impressionné Jean-Jacques Tizié. Je vous souligne que Moëz nous a fait gagner deux finales espoirs, face respectivement à l’ESS et au CAB, grâce à ses arrêts des penalties. Après ses exploits, Hamdi Meddeb a été impressionné par ses qualités et sa maîtrise. Il nous a recommandé de lui permettre de s’entraîner avec les seniors. Encore une fois, il a été chanceux, et a pleinement profité de la blessure de Naouara pour jouer la finale retour de la Ligue des champions face au TP Mazembe. Ce jour-là, Moëz Ben Chérifia a été le meilleur joueur du match, alors qu’il n’était âgé que de 18 ans», a encore ajouté l’entraîneur des gardiens «sang et or». Moëz Ben Chérifia est très réceptif, il se comporte très bien sur le terrain. C’est un gardien infatigable et plein d’énergie «Encore une fois, Moëz a eu de la chance d’avoir J. J. Tizié avec les seniors. Son mérite est grand d'avoir fait de Moëz Ben Chérifia un grand gardien. C’est J. J. Tizié qui a exigé que je sois son co-entraîneur avec les seniors», a-t-il ajouté.
Il est bon de rappeler que Seifallah Kharroubi était le gardien de l’EST avec Nabil Maâloul, Bassem Jeridi, Khimiri, Farah et Taoufik Hichri.
Il a été international cadets et juniors.
«Moëz Ben Chérifia est un gardien très chanceux. En effet, après la défaite de l’EST face à l’ESS, Nabil Maâloul a décidé de le titulariser pour la suite du championnat. Il a bien remplacé Naouara. Le staff technique a bel et bien eu raison de lui faire confiance. Malgré son 1,81m de taille, ce qui n’est pas exceptionnel pour un gardien souple et agile, il a une détente latérale et horizontale exceptionnelle. C’est un gardien qui a une marge de progression extraordinaire. Je suis persuadé que s’il n’attrape pas la grosse tête, il peut aller très loin. Il ne faut pas oublier qu’il n’est âgé que de 20 ans. Il est chouchouté par le groupe», a conclu Seifallah Kharroubi.
Evoquant la finale retour, Seifallah Kharroubi a souligné que : «C’est un résultat-piège. Notre mission s’annonce difficile. Il faut que l’équipe soit équilibrée dans ses trois compartiments. On ne doit pas s’affoler et surtout ne pas encaisser un but à Radès. Notre défense devra être vigilante et agressive sur les attaquants marocains du WAC. Devant notre public, la victoire est impérative pour remporter cette Ligue des champions», a conclu Seifallah Kharroubi.


.معلول أعد رسمه التكتيكي أمس في حصة دون جمهور
الدراجي في الحسبان منذ البداية...

يواصل الترجي الرياضي تحضيراته لمباراة الحسم التي تجمعه السبت القادم بالوداد البيضاوي بملعب رادس في إياب الدور النهائي لكأس رابطة الأبطال الإفريقية وقد اختار المدرب نبيل معلول الإشراف على حصة يوم أمس دون حضور الجمهور ضمانا للتركيز الكامل للاعبيه في تمارين خصصها للجانب التكتيكي وإعداد الخطة التي سينتهجها في هذا اللقاء المصيري.
وحسب الأخبار الواردة علينا من حديقة الرياضة «ب» فإن صانع ألعاب الترجي الرياضي وأحد أبرز عناصره الهامة هجوميا أسامة الدراجي سيكون في الموعد منذ البداية السبت القادم في تركيبة نبيل معلول الذي يبحث عن حلول هجومية متعددة لتحقيق الإنتصار وضمان هذا اللقب الذي ينتظره الترجيون طويلا.
ثقة متجددة في كوليبالي
مقابل ذلك يبدو أن نبيل معلول سيواصل التعويل على المالي كوليبالي في خطة ظهير أيمن لتأمين الجانب الدفاعي ناهيك وأن الترجي الرياضي مطالب بعدم قبول أهداف إلى جانب تفكيره في التهديف وتحقيق الإنتصار .
خطة متوازنة
إذن وعلى ضوء هذه الإختيارات فإن مدرب الترجي الرياضي يعد العدة لخطة متوازنة تعطي نفس الأهمية والأولوية للناحيتين الدفاعية والهجومية على حد سواء بما أن النجاح لا يمكن أن يكون إلاّ جماعيا من خلال قيام كل خط بدوره على أحسن وجه.
تركيز خاص على الجانب النفسي
إجراء حصة أمس دون حضور الجمهور والدخول في تربص مغلق قبل 24 ساعة من الموعد المعتاد يؤكدان تركيز الإطار الفني على العامل النفسي لتجهيز اللاعبين لهذا اللقاء كما يجب من هذه الناحية نظرا لأهميتها وتأثيرها المباشر على الأداء الفردي والمستوى الجماعي في نفس الوقت.
اليوم آخر حصة بالحديقة «ب»
حصة اليوم هي الأخيرة للترجي الرياضي بحديقة الرياضة «ب» التي تفتح أبوابها للجماهير لمتابعة تمارين فريقهم ومساندة اللاعبين وإدخالهم في جو المباراة والتعود على الضغط ... ومن المنتظر أن يخفي نبيل معلول أوراقه واختياراته اليوم بعد أن أعد العدة أمس من الناحية التكتيكية.
إنهاء التحضيرات بمقر التربص بقمرت
غدا هو موعد آخر مصافحة قبل لقاء الحسم حيث ينهي الترجيون تحضيراتهم لهذا الدور النهائي بحصة خفيفة سيحتضنها الميدان المعشب التابع لمقر إقامتهم وتربصهم بضاحية قمرت... توفير مشاق التحول من قمرت إلى حديقة الرياضة «ب» أمر هام لراحة اللاعبين واستعداداتهم لمباراة على غاية من الأهمية



ESt-WAC: Iajour pas rétabli pour samedi

Lors du reportage de Médi1Tv, le Dr El Arabi a confirmé les informations qui annonçaient le forfait de Mouhcine Iajour, ce dernier ne sera, selon le docteur du club, pas rétabli pour samedi et Decastel devra donc trouver une autre solution pour former son dispositif offensif samedi face à l’Espérance



Le comité du WAC dément officiellement l’information qui a été rapportée par plusieurs sites web et réseaux sociaux (Facebook et Twitter) à propos de l’accueil non courtois des supporters de foot tunisiens, et confirme que tous les wydadis (comité, joueurs et supporters) ont été chaleureusement accueillis.
La délégation du WAC tient à remercier ses hôtes pour cet accueil amical...



 

hammami hedi

نجم المنتدى
إنضم
14 جوان 2011
المشاركات
2.084
مستوى التفاعل
2.955
Le duo Darragi-Msakni reconstitué pour la finale

L'effectif professionnel de l'Espérance Sportive de Tunis (EST) vient d'achever sa dernière séance d'entrainement au Parc B en présence du public et ce en préparation du match retour de la finale de l’Orange CAF Champions League 2011, contre le Wydad Athletic Club (WAC).
La séance d'aujourd'hui était marquée par le retour de Youssef Msakni qui s'est entraîné normalement avec le groupe. Ainsi le staff technique disposa d'un effectif de 25 joueurs qui ont participé à l'entrainement : Ben Chérifia, Mejri, Naouara, Hicheri, Banana, Coulibaly, Ben Mansour, Bachtobji, Derbeli, Afful, Chemmam, Ben Amor, Korbi, Traoui, Ben Salem, Mouelhi, Souissi, Darragi, Bouazzi, Ayari, Mhirsi, Msekni, Khenissi, Slema et Ndjeng. Quant à Bilel Ben Brahim, il a poursuivi son entrainement en solo avec des tours de piste.
La séance a commencé avec une réunion de 10 minutes entre le staff et les joueurs, histoire de les motiver et de mettre en place le programme du jour. Tout l'effectif présent a pris part aux différents exercices physiques sous la houlette du préparateur physique Khalil Jebabli et Boubaker Hannechi pendant environ 30 minutes.
Le staff technique a ensuite divisé les joueurs en 3 groupes pour un exercice de conservation de la balle en une seule touche avec deux joueurs à la récupération pour chaque groupe et ce pour une période de 20 minutes.
Pendant ce temps-là, les entraîneurs des gardiens Jean-Jacques Tizié et Seifallah Kharroubi se sont occupés du trio Ben Chérifia, Mejri et Naouara.

Mini-match d'application :
Le staff technique et à leur tête Nabil Maaloul a programmé un match d'application sur la moitié du terrain central qui a opposé les deux équipes suivantes :
* Equipe A (en dossards bleus) : Derbali, Hicheri, Banana, Chammam, Korbi, Traoui, Bouazzi, Msakni, Darragi et Ndjeng.
* Equipe B (en dossards jaunes) : Afful, Ben Mansour, Coulibaly, Ben Amor, Mouelhi, Souissi, Ayari, Khenissi, Ben Salem et Slama.

Les deux équipes ont évolué en 4-2-3-1 :

Equipe A : Bouazzi et Msakni se sont occupés respectivement des couloirs droit et gauche, Darragi s'est chargé de l'animation offensive derrière Ndjeng.

Equipe B : Ayari et Khenissi ont évolué respectivement sur les côtés droit et gauche, Ben Salem a joué en tant que régisseur derrière Slema.

Une bonne partie de cette opposition était consacrée aux :
* Pressing sur le porteur de la balle, où le coach Sang et Or a attribué à chaque joueur son rôle lors du déclenchement du pressing.
* Corners offensifs : Korbi comme d'habitude à gauche, Chammam puis Bouazzi à droite. Lors de cet exercice, Nabil Maaloul a insisté sur les centrages en force.
* Corners défensifs : consacrés essentiellement au placement des joueurs.
Le score était de 2-0 en faveur de l’équipe A, les buts ont été marqués par :
Ndjeng : après un pressing, il intercepte la balle, dribble Mejri et marque.
Korbi : après un corner exécuté par Bouazzi, la défense remet la balle en dehors des 18 mètres et Korbi marque avec une superbe reprise de volée en pleine lucarne. Il a été chaleureusement applaudi par les supporters et félicité par ses coéquipiers.

Lors de ce petit match les joueurs les plus en forme étaient :

Derbali, Korbi, Traoui, Ben Salem et Mouelhi.
La séance fut clôturée par un décrassage pour tous les joueurs pour environ 15 minutes.

Les à-côtés :
* La séance s'est déroulée sous le signe de la bonne humeur, où on a remarqué la bonne ambiance régnant sur le groupe, la concentration totale mais aussi l'engagement physique parfois.

* Plusieurs centaines de supporters étaient présents, jeudi, au Parc B.

* La séance, qui a débuté à 17h30, a pris fin vers 19h00.

* Le bus de l'Espérance, qui était déjà garé devant la sortie des vestiaires, a transporté les joueurs espérantistes à Gammarth, le lieu du stage.

A 90 minutes du bonheur
Vendredi, 11 Novembre 2011 11:56

Le dernier round

Comme à la veille de toute finale, tout le monde vibre au rythme de l'évènement. Chacun y va, à sa manière, pour mettre le match dans le contexte qu'il voit, qu'il imagine, qu'il souhaite. Mais tous convergent vers un seul et unique dessein, celui de la victoire. C'est qu'après un aussi long périple africain, se trouver en finale d'une compétition continentale n'est pas une mince affaire et cette situation ne fait que légitimer les ambitions et ranimer les passions les plus folles.
Le large public espérantiste mise, à cette occasion, tout ce qu'il possède comme engouement, comme attachement à son club. Non pas que le titre tant convoité soit une fin en lui-même, il y en aura d'autres que l'Espérance continuera pour autant à lorgner, mais parce que c'est le fruit d'un long combat largement mené depuis l'entame des débats et que cette ultime manche contre le Wydad Athlétic Club (WAC) représente le dernier round qu'il serait insensé de perdre.

Encore un effort
Certes les Sang et Or ont animé les pages sportives internationales sur tous les sites, sur tous les journaux et magazines spécialisés. L'Espérance Sportive de Tunis a défrayé les chroniques par son prestige là où elle est passée. Les classements continentaux et mondiaux, des clubs et des joueurs, ont de tout temps reconnu le mérite du doyen tunisien. Cette aura n'est que le fruit de tant d'efforts consentis par des dirigeants, des techniciens, des supporters et surtout des joueurs. Les générations se suivent et se ressemblent dans l'abnégation et dans l'effort. Les pages d'or de l'illustre livre espérantiste ont été remplies par les titres nationaux et continentaux. Et même si en 1994 les Sang et Or ont remporté le sacre suprême d'alors, il n'empêche que la couronne africaine dans sa nouvelle version fuit cruellement la vitrine espérantiste, en dépit de tout l'espoir qui a nourri les parties prenantes du club de Bab Souika durant des années. Aujourd'hui plus que jamais tous les ingrédients semblent réunis pour mettre un terme aux caprices de "dame Champions League". Il ne reste à nos braves représentants qu'un dernier effort, ce samedi à Radès, pour couronner à l'échelle africaine, une saison doublement faste sur le plan local.

La victoire, seul et unique message
Samedi 12 novembre face au WAC, cinquante mille supporters rempliront les travées du stade de Radès. Des millions de fans suivront la finale à travers le petit écran. Ils seront là à suivre leurs préférés dans le dernier acte de cette campagne africaine. Ils seront avec les joueurs corps et âme, totalement investis dans leur quête au sacre continental. Les espérantistes ne se souviendront de rien. Leur mémoire ne comportera aucun bon, ni mauvais, souvenir. Ils vivront, à l'occasion, l'histoire du moment, celui qui les mènera, avec les joueurs, à la victoire finale. Rien ne comptera aux yeux des supporters Sang et Or autant que la victoire. Celle-ci sera, en effet, le signe d'une suprématie qui leur a été "volée" l'année dernière à pareille époque, et sera la revanche sur le sort qui a tant de fois lésé l'Espérance. Cela suffira à notre bonheur dont seules quelques 90 minutes nous en séparent.

<Désiré Doué Noumandiez - Présentation de l'arbitre de la finale retour
Vendredi, 11 Novembre 2011 08:50

La Confédération africaine de football (CAF) a désigné un trio arbitral ivoirien, conduit par Doué Noumandiez, pour diriger le match retour de la finale de l’Orange CAF Champions League (CL), prévu pour le samedi 12 novembre au stade olympique de Radès, entre l’Espérance Sportive de Tunis (EST) et le Wydad Athletic Club (WAC).

Désiré Doué Noumandiez, 41 ans et pharmacien de formation, a été élu meilleur sifflet Africain de la saison 2009-2010. Il est arbitre international depuis 2004, il compte à son palmarès la finale du CHAN 2009 (Côte d'Ivoire). Il a également officié lors de la CAN 2010 (Angola) et la coupe du monde U20 (Colombie 2011), où il a arbitré deux rencontres dans chacune des compétitions.

Nous signalons que ce jeune arbitre ivoirien a failli officier le match retour des 1/16è de finale de l'édition actuelle de la Ligue des champions qui opposa l'EST à l'ASPAC (Bénin) , n’eût été la situation politique de son pays, la Côte D’Ivoire, en guerre civile lors du mois d’avril 2011.

Par ailleurs, Noumandiez avait sifflé le match retour de la 5è journée de l’actuelle édition de la CAF CL entre le WAC et Ahly du Caire (1-1), ainsi que deux matchs des éliminatoires de la CAN 2012, le premier pour les Aigles de Carthage, lors de la 3è journée quand la Tunisie s'est déplacée au Tchad (1-3), avec un but pour Khaled Korbi et un carton jaune pour Oussema Darragi, et le deuxième pour les Lions de l’Atlas, lors de la 4è journée lorsque le Maroc a accueilli l'Algérie (4-0)

Notons aussi que Doué a sifflé le fameux match entre le Mozambique et la Tunisie (1-0) qui a éliminé les Aigles de Carthage de la Coupe du Monde 2010.

Le trio arbitral ivoirien arrive aujourd'hui à Tunis. L'arbitre central Noumandez Doué sera accompagné de ses deux assistants Yeo Songulfolo et Moussa Bayere. Le quatrième arbitre est l'ivoirien Kouamé Ndiri, quant au coordinateur de la rencontre est Nigérian en la personne de Paul Bassy.
La rédaction d'Esperance-de-Tunis.net


Le Temps: Hamdi Meddeb appelle les groupes de supporters à l’union sacrée
Vendredi, 11 Novembre 2011 10:52

Hamdi Meddeb appelle les groupes de supporters à l’union sacrée
Le président de l’Espérance, a réuni hier après-midi les groupes de supporters, les exhortant à l’union sacrée et à encourager 90 minutes durant leur équipe dans le respect total de l’éthique sportive. Il a notamment attiré leur attention sur la nécessité absolue de ne pas recourir aux fumigènes. Pareil comportement étant de nature à exposer le club à de graves sanctions allant jusqu’à son interdiction de toute compétition continentale pendant deux années.
Hamdi Meddeb a prêté l’oreille à toutes leurs suggestions avec la promesse ferme de les réunir une fois tous les deux ou trois mois. Il leur a également proposé de constituer un comité qui aura pour attributions de se pencher sur les éventuels problèmes qu’ils sont en mesure de rencontrer et les discuter avec les parties intéressées pour leur trouver des solutions.

Quatre membres de la CAF assisteront à la finale

Curieux: Dérobade de Issa Hayatou !

Le président de la Confédération Africaine de Football n’assistera pas à la finale retour de la ligue africaine des clubs champions. Issa Hayatou en a décidé ainsi pour des raisons que tout un chacun estime anormales. In est inconcevable que le patron d’une confédération aussi importante n’assiste pas à ce que l’on qualifie de la fête du football africain. Imaginons une finale de la champion’s league européenne sans la présence de Michel Platini. Et que l’on ne vienne surtout pas invoquer une indisposition quelconque pour justifier cette absence.
La CAF sera, néanmoins, représentée par son vice-président Patel aux côtés duquel se trouveront Mohamed Raouraoui, Tarek Bouchamaoui et Mohamed Omrani.

Ils sont venus de partout
Jamais finale africaine des clubs n’a suscité autant d’intérêt que celle de demain entre l’Espérance de Tunis et le Wydad de Casablanca. En effet, un nombre important de médias a confirmé sa venue à Tunis ( certains s’y trouvent déjà ) pour couvrir l’événement de samedi soir au stade de Radès. Certains ont déjà couvert une partie des entraînements de l’Espérance, interviewes à l’appui.
Le site FIFA.com a délégué toute une équipe ( journalistes et techniciens ) pour la couverture de l’événement tout comme Al Jazira, une équipe sous la conduite de notre confrère Dhafer Gharbi. Parmi nos autres visiteurs figurent une autre équipe, japonaise celle-ci, des journalistes et photographes des quotidiens allemands Bild et Kickers, de l’Equipe et de France Football ( avec notre ami Frank Simon ), d’Espagne, de Hollande et de Belgique.
 

بديع

نجم المنتدى
إنضم
29 سبتمبر 2006
المشاركات
5.832
مستوى التفاعل
5.326
هل صحيح ان الحارس الاول لفريق الوداد مصاب وسيلعب بالحارس الثانى للفريق ؟
 

ben alaya issam

نجم المنتدى
إنضم
20 ماي 2008
المشاركات
7.964
مستوى التفاعل
19.019
بديع;10112119 قال:
هل صحيح ان الحارس الاول لفريق الوداد مصاب وسيلعب بالحارس الثانى للفريق ؟

:besmellah2:


بالفعل تعرض لخلع أو هو كسر في الكتف ممى إستوجب إبتعاده على الميادين إلى أكثر من شهرين (ربي يشفيه)

إلى جانب غياب القديوي الذي مازال لم يشفى بعد من إصابته التي تعرض لها في مباراة إينيمبا
كما أن مشاركة ياجور لم تتأكد بعد أن قيل أنه شفيى ولكن هناك من أكدى أن أوجاع عادت له البارحة

 

assouma2006

عضو مميز
إنضم
13 أفريل 2009
المشاركات
951
مستوى التفاعل
708
زعما يلعب الدربالي ؟؟؟؟!!!!!

ربي يستر و أكهو
 

Fethi3200

نجم المنتدى
إنضم
4 فيفري 2010
المشاركات
2.216
مستوى التفاعل
4.454
بديع;10112119 قال:
هل صحيح ان الحارس الاول لفريق الوداد مصاب وسيلعب بالحارس الثانى للفريق ؟

ana a5od kalam al myagri ma5ed al jed wa 3ala alla3ibiin al entibah li dalika:117::117::117::117::117::117::117:
 
أعلى