1. كل المواضيع تعبّر عن رأي صاحبها فقط و ادارة المنتدى غير مسؤولة عن محتوياتها
    إستبعاد الملاحظة

«Al Jazeera»la propagande

الموضوع في 'English & French Archive' بواسطة fidouzi, بتاريخ ‏9 جوان 2008.

حالة الموضوع:
مغلق
  1. fidouzi

    fidouzi نجم المنتدى

    إنضم إلينا في:
    ‏19 نوفمبر 2006
    المشاركات:
    4.742
    الإعجابات المتلقاة:
    3.215
      09-06-2008 09:01
    :besmellah1:
    «Al Jazeera» ou le syndrome de chaîne de propagande
    Ce sont des images en boucle, une véritable débauche de sensationnalisme érigée en information. Si ce n'est la Tunisie, prise dans le collimateur, c'est le Maroc désigné comme une cible privilégiée. Ce n'est plus seulement l'information tronquée ou falsifiée, ce ne sont plus les émissions montées de toutes pièces avec une tendance bien orientée et bien appuyée, c'est aujourd'hui ouvertement un parti pris. Contre le Maroc, contre ses institutions et son peuple.
    C'est une irascible volonté de désinformer et, comme ces télévisions sous- développées peu enclines à respecter le professionnalisme et l'exigence déontologique, c'est le parti pris de la propagande, claironné et qui fait office d'information.

    Non contente, en effet, de se faire rappeler à l'ordre, rabrouée vertement par l'éthique et placée dans une ridicule posture de chaîne de propagande anti-marocaine avérée, «Al Jazeera» a décidé de faire ouvertement dans le mensonge.
    Pour tous les professionnels de l'information, pour tous les citoyens marocains rivés sur elle, pour ceux enfin qui se réclament de la rigueur profession-
    nelle - autrement dit qui respectent le code déontologique -, «Al Jazeera» a dé****ais troqué sa tunique de chaîne d'information contre le masque de l'imposture.

    Mais le masque est tombé. Ni plus ni moins elle devient une machine de propagande. Le sit-in, organisé samedi devant une usine de poisson au port de Sidi Ifni, a été dispersé par les forces de l'ordre. On peut imaginer qu'il ait donné lieu à des échauffourées, et comme partout dans le monde il a été marqué par quelques violences. L'origine de celles-ci tenait au fait qu'un tirage au sort, organisé le 30 mai dernier, devait désigner huit personnes pour occuper des emplois vacants dans les services de nettoyage de la municipalité, mais aussi à l'échec du dialogue entre les autorités et les protestataires, au sein desquels -le contraire eût été étonnant dans une démocratie comme la nôtre- se sont glissés et infiltrés quelques activistes depuis quelques semaines qui dénonçaient la persistance du chômage, les promesses non tenues par une association d'investisseurs et les retards dans le projet d'usine de traitement de poisson. Tout ceci sur fond d'une revendication majeure : faire de Sidi Ifni une province dotée d'institutions et devenir un pôle de développement économique et social, comme toutes les autres régions.

    Des agitateurs, comme souvent dans ces cas, se sont introduits parmi les protestataires et ne se sont pas fait faute de souffler sur la braise, de mettre de l'huile sur le feu. Le blocage du port leur est apparu comme un moyen irréductible de faire aboutir leur revendication, mais c'était sans compter le fait qu'il allait entraver l'activité des camions de transport et que les autorités n'allaient pas tolérer une quelconque dégénérescence dans l'ordre public. Cependant, contrairement aux divagations fantasmatiques du « journaliste » « d'Al Jazeera », les violences dues aux opérations d'évacuation, si elles ont fait plusieurs blessés et parfois graves, en revanche, elles n'ont fait aucun mort. Nous répétons aucun mort. Alors, pourquoi cette perfide exaltation à vouloir déformer une réalité tangible et ostensible ? Pourquoi, en l'espace de quelques heures, dire une fois qu'il y a six morts, une seconde fois 8 et enfin 10 morts ? Pourquoi cette propension imaginaire au morbide et mortifère constat ? Pourquoi enfin cette sinistre volonté de ne mobiliser son projecteur que sous l'angle du noircissement délibéré?
    Nous savons la force de l'image et le poids des mots qui l'accompagne. Rien n'est neutre « a priori » et lorsque le journaliste, quelque puissante que soit sa volonté d'être objectif, opère son choix, il imprime déjà son arbitraire sur l'événement. A plus forte raison, comme c'est fréquemment le cas de ceux qui officient à « Al Jazeera », lorsqu'il a des préjugés, des présupposés hostiles envers l'événement, lorsqu'il arrive bille en tête, avec déjà son reportage pré-cuit, concocté déjà pour incliner l'événement à sa propre grille de lecture, quitte à déformer la réalité afin qu'elle s'inscrive dans ses « a priori » idéologiques, alors il devient un vulgaire propagandiste. Il est le donneur de leçons qui, du haut de sa tour d'ivoire – cabré mais ne voyant rien – nous inflige mensonge et désinformation. Notre profession fleurit de ces tartuffes déchaînés. Et la chaîne « Al Jazeera » n'engrange plus son capital de sympathie, à chaque minute elle s'emploie essentiellement à dénigrer le Maroc où la liberté d'expression n'a jamais été aussi vraie et respectée qu'aujourd'hui, elle tape sans relâche et presque exclusivement sur le sensationnel, le dramatique, le douloureux et le scandaleux. Elle en fait son miel et ses titres.

    Ces calomnies et manquements à l'éthique, il y a longtemps que la chaîne qatarie nous y a habitués et il y a belle lurette que nous y avons pris notre parti. Le journaliste de la chaîne avait été informé auparavant par les autorités compétentes, le ministère de l'Intérieur, qu'en dépit de la gravité des événements et le caractère des violences, aucune mort d'homme n'avait eu lieu. Pourtant, il a préféré passer outre, attiré par le « gain » de l'information sensationnaliste, séduit sans doute par le prétendu « scoop » que sa chaîne, dans la droite ligne de la calomnie qu'elle s'est fixée à l'endroit du Maroc, s'est empressée de diffuser sans jamais prendre la principale précaution qu'exige notre profession : le recoupement et la vérification qui est la « religion » du journalisme vrai et exigeant. La chaîne « Al Jazeera » ne saurait continuer dans cette culture de dénigrement et de faux, sous peine de susciter son propre discrédit. Au motif qu'elle a été rappelée à l'ordre dernièrement pour se conformer aux règles en vigueur et aux recommandations du cahier de charges pour les télévisions implantées au Maroc, ses responsables s'érigent en pourfendeurs contre tout ce qui est entrepris par notre pays, privilégiant des « angles d'attaque douteux », livrant une information unilatérale, d'autant plus fausse qu'elle pèche par la malhonnêteté qui est au journalisme ce que le crépuscule des valeurs de l'Homme est à l'éthique.
    Source : Le Matin du Maroc
    :bang::bang:
     
  2. mhamed_bm

    mhamed_bm Professeur d'enseignement superieur

    إنضم إلينا في:
    ‏13 فيفري 2008
    المشاركات:
    667
    الإعجابات المتلقاة:
    805
      11-06-2008 11:06
    Ils ont sûrement rien trouvé de mieux à faire!!!!!!
     
  3. wxtroy

    wxtroy عضو

    إنضم إلينا في:
    ‏1 أوت 2007
    المشاركات:
    81
    الإعجابات المتلقاة:
    22
      13-06-2008 14:41
    Eh du Calme Les Surpatriotes du calme. vous venez d'une autre planète ou quoi et une autre question de quelle region de la tunisie vous etes : soyez pas si exagérant dans votre bla bla ce que c'est emis sur cette chaine est a 1000% juste et a propos de la tunisie elle a donné le micro a quelqu'un patriote COMME LE VOUS ETES et il a tout fiché et ne rumeurez pàas a propos d'un sujet que vous ignorer meme les ABC. autre conseil chan,gez de sujet SVP ou Quittez ce salon
     
  4. mhamed_bm

    mhamed_bm Professeur d'enseignement superieur

    إنضم إلينا في:
    ‏13 فيفري 2008
    المشاركات:
    667
    الإعجابات المتلقاة:
    805
      14-06-2008 16:54
     
حالة الموضوع:
مغلق

مشاركة هذه الصفحة

جاري تحميل الصفحة...