Même médicament, différents résultats

الموضوع في 'الأخبار الطبية الحديثة' بواسطة cortex, بتاريخ ‏25 جويلية 2008.

  1. cortex

    cortex كبير مراقبي منتدى الأخبار الطبيّة والصحيّة الحديثة طاقم الإدارة

    إنضم إلينا في:
    ‏11 نوفمبر 2006
    المشاركات:
    6.981
    الإعجابات المتلقاة:
    5.044
      25-07-2008 16:34
    Une étude montre que de faibles différences génétiques peuvent changer les effets d'un médicament commun.

    La médecine a fait un pas de plus vers l'ère des traitements personnalisés, basés sur le profil génétique unique de chaque patient, grâce à l'étude menée récemment par la Dre Rima Rozen de l'Institut de Recherche du Centre Universitaire de Santé McGill (CUSM) à l'Hôpital de Montréal pour enfants et de l'Université McGill. Cette étude, à paraitre le 18 juin 2008 dans le journal Pharmacogenetics and Genomics, montre comment des différences génétiques infimes entre individus peuvent modifier l'effet d'un médicament.

    La Dre Rima Rozen a mesuré l'impact du Methotrexate - un médicament qui affecte le métabolisme du folate - sur des souris avec un gène MTHFR altéré. Or ce gène est crucial dans le métabolisme du folate. Les résultats sont frappants : après traitement les souris mutantes possèdaient environ 20% d'hémoglobine et de globules rouges en moins par rapport à leurs homologues avec les gènes non mutés. De plus leurs foies et leurs reins avaient aussi été très fragilisés par le traitement.

    " Nous savons que ces résultats sont transposables chez les humains car une mutation similaire dans le gène MTHFR humain affecte le métabolisme du folate de la même façon. Entre 10 et 15% de la population d'origine caucasienne possède deux versions altérées du gène MTHFR. Le folate est une forme hydrosoluble de la vitamine B2; il est essentiel à la production de globules rouges et procure une protection contre le spina-bifida, d'autres défauts de naissance, et les maladies cardiaques. Les patients souffrant de cancer ou de maladies auto-immunes reçoivent fréquemment des traitements qui affectent le métabolisme du folate, mais les praticiens ne sont pas formés pour vérifier le niveau de base de ce métabolisme. Pourtant cela pourrait représenter un facteur important pour l'efficacité du traitement.

    " Il s'agit d'un premier pas vers une médecine personnelle qui ne se baserait plus uniquement sur les symptômes, mais aussi sur le bagage génétique du patient: c'est la tendance pour la médecine du futur! ", s'enthousiasme le Dr Rozen.

    Le Dr Rima Rozen est chercheur dans l'axe " Génétique médicale et génomique " de l'Institut de recherche du CUSM à l'Hôpital de Montréal pour enfants. A l'Université McGill elle occupe les postes de Vice-Principal (Recherche et Relations internationales), et de professeur aux départements de génétique humaine, de pédiatrie et de biologie.

     

  2. SMIDA

    SMIDA نجم المنتدى

    إنضم إلينا في:
    ‏1 أفريل 2006
    المشاركات:
    4.511
    الإعجابات المتلقاة:
    1.537
      26-07-2008 23:31
    MERCII cortex ***** pour ***les info
     
    1 person likes this.
جاري تحميل الصفحة...
مواضيع مشابهة التاريخ
Le sport, un médicament contre le cancer ‏13 أكتوبر 2016

مشاركة هذه الصفحة

جاري تحميل الصفحة...