1. كل المواضيع تعبّر عن رأي صاحبها فقط و ادارة المنتدى غير مسؤولة عن محتوياتها
    إستبعاد الملاحظة

La paresse est elle innée ?

الموضوع في 'English & French Archive' بواسطة cortex, بتاريخ ‏25 جويلية 2008.

حالة الموضوع:
مغلق
  1. cortex

    cortex كبير مراقبي منتدى الأخبار الطبيّة والصحيّة الحديثة طاقم الإدارة

    إنضم إلينا في:
    ‏11 نوفمبر 2006
    المشاركات:
    6.981
    الإعجابات المتلقاة:
    5.044
      25-07-2008 23:17
    Des études sur les souris soulignent à quel point l'activité et la sédentarité sont influencées par les gènes.

    Tout le monde sait que se bouger de temps en temps c’est bon pour la santé. Pourtant si certains se dépensent sans compter pour d’autres le simple fait d’enfiler un jogging apparaît comme un obstacle insurmontable !! Que de la flemme ? Non répondent des chercheurs, deux nouvelles études suggèrent que l’inclinaison à se mettre au sport pourrait être sous contrôle génétique.

    Dans un article récemment publié dans la revue Physiological Genomics, une équipe de chercheurs de l'Université de Caroline du Nord annonce avoir trouvé six sites chromosomiques, chez la souris, fortement corrélés avec l’appétence pour l’activité physique. Dans une autre étude à paraître dans le Journal of Heredity, la même équipe a identifié 17 autres sites génétiques qui contrôlent le niveau d'activité physique chez la souris grâce à une interaction les uns avec les autres, un effet génétique connue sous le nom d’épistasie. Ensemble, les gènes en question comptent pour environ 84% des différences de comportement entre les souris qui présentent des niveaux d'activité faible et les souris les plus dynamiques.

    Les auteurs précisent que ces résultats ne sont pas tout à fait extrapolables à l’Homme mais ces expériences sont néanmoins une indication importante qui suggère fortement que le degré d’activité d’un individu soit au moins en partie sous dépendance génétique. Ils précisent également que des études ultérieures ont démontré que les variations génétiques ont une incidence sur les niveaux d’activité de la souris en en provoquant d'importantes différences dans leurs cerveaux. Selon eux, une grande partie des gènes est impliquée dans la régulation de la dopamine, un neurotransmetteur qui a un effet globalement stimulant.
     
    1 person likes this.
حالة الموضوع:
مغلق

مشاركة هذه الصفحة

جاري تحميل الصفحة...