Pilosité excessive chez la femme

الموضوع في 'الجمال والأناقة والموضة' بواسطة cortex, بتاريخ ‏27 أوت 2008.

  1. cortex

    cortex كبير مراقبي منتدى الأخبار الطبيّة والصحيّة الحديثة طاقم الإدارة

    إنضم إلينا في:
    ‏11 نوفمبر 2006
    المشاركات:
    6.981
    الإعجابات المتلقاة:
    5.044
      27-08-2008 08:57
    Pilosité excessive chez la femme : Une anomalie qui fait doublement mal en été

    En été, la majorité des femmes ont besoin d’avoir une peau parfaitement épilée pour pouvoir se baigner en maillot de bain et pour porter des habits estivaux légers sans se sentir gênée par une peau disgracieusement poilue… A priori, deux ou trois épilations pendant tout l’été suffisent. Or, plusieurs femmes sujettes au virilisme pilaire sont contraintes de régler leur rythme de vie selon l’abondance de leur pilosité… En effet, elles ne peuvent garder cette peau « féminine » et soyeuse que durant quelques jours… L’hirsutisme en tant qu’anomalie, est-ce justement pathologique ?


    Selon Dr Rihan, dermatologue, entre 15 et 20% des femmes tunisiennes en période active (de 15 ans jusqu’à la ménopause) sont sujettes à l’hirsutisme (Développement excessif des poils dans des zones habituellement non pileuses).

    Considérée en tant que problème dermatologique, l’hyperpilosité féminine peut pourtant avoir des raisons endocriniennes. « La première chose à faire est d’identifier la nature de cette anomalie. L’œil du dermatologue peut trancher. Mais il est important de faire des analyses de sang et une échographie pour vérifier s’il s’agit d’un problème interne, si le problème se situe au niveau de l’ovaire, il faut donner des médicaments qui arrêtent la sécrétion de l’hormone mâle. Une fois les causes organiques éliminées, on utilise des séances d’épilation au laser selon l’intensité de la pilosité. Chaque séance coûte environ 100d. Et les séances sont de plus en plus espacées », explique Dr Rihane. Le plus souvent sans gravité en elle-même, cette anomalie est, en général, très vivement ressentie par la femme qui en est atteinte, tant pour des raisons psychiques qu'esthétiques. Certaines cohabitent difficilement avec ce côté « virilisé » en elles. Le calvaire d’hyperpilosité leur rend la vie vraiment difficile…



    Mme F. Radhouani, 34 ans, a une peau extrêmement fine mais « parsemée » de poils disgracieusement épais et foncés. « Je vis un vrai calvaire ! Et je déprime rien qu’à l’arrivée de l’été. En fait, je dois m’épiler toutes les deux semaines. Et ce, sans parler des retouches que je dois effectuer tous les deux jours au niveau des moustaches et du menton.. Si je me laisse aller je peux, au bout de quelques semaines, ressembler à un homme. Et c’est vraiment très pénible », confie-t-elle. Mme F. est contrainte de rompre tout contact avec le monde extérieur lorsque la pousse pileuse est à son plein. « Je ne mène pas une vie normale à cause de ma pilosité excessive. J’ai fait un bilan pour savoir si cela a des raisons hormonales et les tests ont montré que mon dosage hormonal est tout à fait normal ! Mon gynécologue m’a conseillé de subir une épilation définitive, mais cela coûte de l’argent…beaucoup d’argent. Je dois donc continuer à vivre avec mes lingettes de cires et ma pince à épiler en attendant », dit-elle.

    L'hirsutisme ou excès de pilosité chez la femme est une anomalie qui commence avec les premières règles et peut s'accentuer avec le temps. Si la pousse pileuse est exagérée seulement dans les régions normalement pileuses chez la femme, il s’agit d’hypertrichose simple. En revanche si l’apparition de pilosité s’effectue dans les zones normalement glabres chez la femme (visage, bras, mamelons, sillon entre les seins, la ligne blanche abdominale, face interne des cuisses, dos et épaules) et que les poils sont épais, longs et pigmentés au point d’évoquer une pilosité masculine, l’on parle donc de virilisme pilaire. Et lorsque d'autres signes de virilisme s'y associent comme l’acné, la chute des cheveux, les règles irrégulières et une voix plutôt rauque, on peut alors parler de virilisme. Mais un hirsutisme ne peut être diagnostiqué que par un spécialiste. Pour les médecins, le problème se pose différemment : cette anomalie est-elle ou non l'expression d'un désordre endocrinien ? Et, dans les deux cas, quelle solution proposer à une femme souffrante d’hirsutisme ?



    Dr Hichem Tarzi, endocrinologue, affirme que toutes les exagérations de la pilosité féminine, quel que soit son degré, est une anomalie qu’il ne faut pas prendre à la légère. «On parle d'hirsutisme chez la femme lorsqu'il existe des poils excessifs dans des zones qui ne sont normalement pas poilues chez la femme. La première chose à faire est de demander un bilan pour savoir de quel genre d’anomalie s’agit-il. L'hirsutisme traduit un état d'hyper-androgénie. Les testostérones sont responsables de la pousse excessive du poil en cas d'hirsutisme. Il peut s'agir d'une sensibilité particulière de la peau, tout à fait individuelle, propre à chaque femme. Et dans ce cas, il n'y a pas d'anomalies de production des androgènes. Et les dosages des hormones sont normaux. Il peut s'agir aussi d'une transformation trop importante dans les cellules de la peau d'androgènes en quantité normale dans le sang, et ce, par une activité enzymatique accrue. Il n'y a pas non plus d'anomalie de production des androgènes par les ovaires ou les surrénales dans ce cas. Il s'agit là aussi d'hirsutisme idiopathique. Enfin il peut s'agir d'un hirsutisme par un excès de production des androgènes par les ovaires ou par les surrénales. Très exceptionnellement, il s'agit de tumeurs ovariennes ou surrénaliennes. Le plus souvent il s'agit d'une hyper-androgénie fonctionnelle d'origine ovarienne (ovaires micro-cystiques). On situe, en effet, la production de testostérone chez la femme entre 200 et 400 microgrammes par 24 heures, soit environ 20 fois moins que chez l'homme. Au-delà de 400 microgrammes, il s’agit d’une anomalie hormonale », dit-il.



    Dr Tarzi dit qu’une fois les raisons de l’hirsutisme cernées, un traitement peut être prescrit. « Il faut d’abord connaخtre la cause du problème pour pouvoir y remédier. Généralement si le problème est hormonal, un traitement à base d’hormone est recommandé. L'hirsutisme répond bien à un traitement hormonal. Mais il est nécessaire d'envisager une exploration endocrinienne. En revanche, il n'y a pas à envisager de traitement hormonal en cas d'hypertrichose simple. Il n'y a pas non plus d'examens complémentaires à effectuer », précise-t-il. Dr Tarzi dit qu’un traitement à base d’hormone ne suffit pas pour traiter le problème. « Les anti-androgènes ralentissent la pousse du poil en empêchant la croissance pilaire. Mais leur effet n'est que suspensif. L'idéal en cas d'hirsutisme est d'associer un anti-androgène qui s'oppose à la pousse des poils avec un traitement d'épilation qui enlève le poil », conclue-t-il.

    A l'heure actuelle il existe deux techniques d'épilation : l'épilation électrique et l'épilation par laser. La première méthode détruit intégralement les cellules qui produisent le poil. C'est la seule technique d'épilation définitive, mais elle est très lente, délicate et souvent pénible et douloureuse. En ce qui concerne l’épilation par laser, -elle consiste en une destruction du poil par le rayonnement laser, mais les cellules qui donnent naissance à ce poil ne sont pas détruites.. L'épilation n'est donc pas définitive. Plusieurs séances de plus en plus espacées dans le temps, sont nécessaires en association avec un traitement anti-androgène.

     
    2 شخص معجب بهذا.

  2. rita725

    rita725 عضو فعال

    إنضم إلينا في:
    ‏6 ماي 2008
    المشاركات:
    355
    الإعجابات المتلقاة:
    208
      27-08-2008 13:39
    merci bien
    :satelite:
     
جاري تحميل الصفحة...
مواضيع مشابهة التاريخ
ColLecTion mOntRes pOuR FemMe ‏14 فيفري 2016

مشاركة هذه الصفحة

جاري تحميل الصفحة...