1. عرض جديد خاص بالإشتراك في سيرفر الأحلام و IPTV

France Télévisions : petit abécédaire de la rentrée

الموضوع في 'أرشيف الفضائي العام' بواسطة cortex, بتاريخ ‏30 أوت 2008.

  1. cortex

    cortex كبير مراقبي منتدى الأخبار الطبيّة والصحيّة الحديثة طاقم الإدارة

    إنضم إلينا في:
    ‏11 نوفمبر 2006
    المشاركات:
    6.981
    الإعجابات المتلقاة:
    5.044
      30-08-2008 12:04
    A comme Audiences : Dans le ciel sombre de France Télévisions, l'audimat des neuf premiers mois se présente comme une petite éclaircie : "Une progression de 4 % depuis janvier quant TF1 fléchit de 11 % dans l'univers des chaînes historiques", clame Patrick de Carolis, président du groupe ( voir aussi cet article plus stratégique ). Un indice satisfaisant qu'il convient toutefois de relativiser : primo, l'audience n'est pas l'alpha et l'oméga du service public, contrairement à ses concurrentes privées. Secundo : à quand un "baromètre qualitatif" quotidien et fiable ? La transparence que France Télévisions doit à ses contribuables exigerait que ces chiffres soient rendus publics. Même quand ils sont moins bons.

    C comme Cahier (des charges) : Patrice Duhamel a levé un coin du voile à propos du nouveau cahier des charges de France Télévisions. Il n'y aurait pas d'obligations, mais seulement des "incitations". Pour plus de souplesse, celles-ci seraient librement ventilées par la direction du groupe entre les chaînes. La principale promesse consiste à ce que "tous les soirs, France Télévisions offre un programme culturel en prime time". Mais sous ce vocable, on rangera un peu tout : cinéma, magazine, retransmissions théâtrales. Les obligations de diffusion des oeuvres, elles, seront rehaussées à 70 % d'oeuvres européennes, dont 50 % françaises (au lieu de 60 %, dont 40 dans l'actuel cahier des charges). C'est donc la place de la série américaine qui se voit réduire de 10 % sur les écrans du groupe public. De quoi ravir TF1 et M6...

    D comme Début de soirée : en 2009, quand la pub sera bannie après 20 heures, les programmes débuteront à 20 h 35 sur toutes les chaînes du groupe. Ce qui, du coup, avance les secondes parties de soirée aux alentours de 22 h 30. Et les troisièmes parties à 23 h 30. Duhamel compte sur le fait que 6 à 7 millions de téléspectateurs sont encore devant leur écran à cette heure-là. Pour meubler entre deux programmes, Duhamel promet un recours massif aux courts-métrages ("mieux exposés") et un nouvel habillage des bandes-annonces.
    Les nouveaux horaires 2009 ne sont pas pour arranger TF1 ou M6. Encombrées par la publicité du carrefour de 20 h 35-20 h 55, elles risquent de perdre des téléspectateurs qui auront déjà été captés par les programmes du service public. Un casse-tête pour la régie pub de TF1... Faut-il s'aligner sur 20 h 35 ? Raccourcir le journal ?

    F comme Fictions : pour sa quatrième rentrée, Patrice Duhamel se flatte d'un programme "copieux" avec un nouveau polar historique ( Nicolas Le Floch , France 2), la nouvelle saison de Clara Sheller (France 2), le remake de Marie-Octobre (avec Nathalie Baye au lieu de Danielle Darieux), la première adaptation du Journal d'Anne Franck , ou encore la série Un village français sur France 3, sans compter le retour de la série Fais pas ci fais pas ça dans un nouveau format. Duhamel s'est plu à rappeler que le concept de cette série a été acheté par la chaîne américaine ABC, ce qui n'était "jamais arrivé". On attend aussi un docu-fiction de prestige consacré à "l'assassinat d'Henri IV".

    G comme Gaessler : Carole de son prénom. Ses beaux yeux remplacent Marie Drucker à la présentation du Soir 3. La nièce de l'inusable "Michel" a basculé comme "joker" de Laurent Delahousse sur la Deux. On en a moins parlé que l'arrivée de Laurence Ferrari au JT de TF1. La transition s'est faite en douceur et le public du week-end était au rendez-vous pour suivre Marie Drucker (autour de 22 %).

    H comme Hommage : Le réalisateur et producteur Pierre-André Boutang, décédé mercredi 20 août, sera à l'honneur sur France 5 avant la fin de l'année. Son dernier documentaire consacré à Gérard Depardieu sera diffusé dans le cadre de la collection Empreintes .

    I comme Info : Depuis jeudi 28 août, la totalité des reportages produits par France Télévisions alimente un nouveau portail d'information sur Internet. Le site propose, à ce jour, plus de 5.000 vidéos. La conférence de rentrée de France Télévisions est également visible sur ce lien.

    N comme Nouveautés : Près de trente nouveautés vont tenter leur chance cette année sur les antennes du service public. La plus visible commence lundi 1er septembre à 18 h 50 : Service maximum , l'émission info-conso de Julien Courbet. Un pari risqué. L'animateur, marqué par ses années TF1, réussira-t-il sa mue sur le service public ? Autres arrivages "frais" : Thomas Hugues dans une émission de décryptage des médias sur France 5, Samuel Étienne sur France 3 à la place d'Ockrent et sur France 4 dans une émission d'intermédiation entre les politiques et les lycéens.

    P comme Pub : Pas top cette année. La régie publicitaire de France Télévisions accuse un recul de 132 millions d'euros. Philippe Santini, patron de la régie, ne se sent pas en cause et met cette décroissance sur le dos des annonces fracassantes sur la "suppression totale" de Nicolas Sarkozy, le 8 janvier dernier. Santini en veut pour preuve que "95 % des contrats signés avec les annonceurs l'ont été après le 8 janvier". En résumé, c'est la faute à "Sarko" !

    S comme Synergies : "Il faudra faire des économies dans tous les domaines", a prévenu Patrick de Carolis qui s'est, cependant, refusé à les chiffrer. Les syndicats de France Télévisions en ont déduit qu'un plan social se préparait. Le problème, c'est que chaque fois que France Télévisions fait des économies, ce sont les programmes qui trinquent. Une hérésie pour une chaîne de télé ! L'argent doit d'abord aller aux programmes et les économies doivent se concentrer sur les structures qui ont toujours tendance à s'empâter. "L'entreprise unique" ( prévue dans la future loi audiovisuelle ), dont Carolis fait son dada, permettra-t-elle de créer les synergies tant attendues entre France 2, France 3, France 4, France 5, RFO, etc. ? La BBC, elle, n'a pas hésité à prendre de graves décisions en licenciant du personnel. En France, cela paraît impensable...
     
    1 person likes this.
  2. www3

    www3 عضو نشيط

    إنضم إلينا في:
    ‏11 ماي 2008
    المشاركات:
    152
    الإعجابات المتلقاة:
    98
      30-08-2008 13:55
    2awalan samahni 3la leklem suivant:
    bellehi 5ouya tarjemli ech y7eb y9oul
    le copier coller ce trés simple amma bech t7otli 10km ktiba mayjich
    3la ko:l mashkoor
     

مشاركة هذه الصفحة

جاري تحميل الصفحة...