1. كل المواضيع تعبّر عن رأي صاحبها فقط و ادارة المنتدى غير مسؤولة عن محتوياتها
    إستبعاد الملاحظة

Le plaisir de jeûner

الموضوع في 'English & French Archive' بواسطة cortex, بتاريخ ‏31 أوت 2008.

  1. cortex

    cortex كبير مراقبي منتدى الأخبار الطبيّة والصحيّة الحديثة طاقم الإدارة

    إنضم إلينا في:
    ‏11 نوفمبر 2006
    المشاركات:
    6.981
    الإعجابات المتلقاة:
    5.044
      31-08-2008 15:02
    L’eau et le sommeil.
    Tout se jouera, en effet,
    pour l’édition 1429 de
    Ramadan sur ces deux
    terrains vitaux.
    Satisfaire comme il se
    doit ces deux besoins (ni
    carences ni excès) pour
    une personne bien portante
    désirant observer
    le jeûne, c’est être sûr du
    maximum de confort
    durant la journée.
    L’alimentation au
    cours du mois de
    Ramadan doit répondre,
    rappelons-le, aux mêmes
    besoins quotidiens usuels, variant
    selon l’âge, le sexe, le climat, l’activité
    physique, la corpulence et aussi
    la discipline diététique. Cette dernière
    dépend de la personnalité de
    l’individu, de ses représentations
    mentales et sociales relatives à l’aliment
    et l’alimentation, ses habitudes
    en matière d’alimentation…
    Pour être plus clair, il s’agit du
    comportement alimentaire de base.
    Il y a ceux qui paniquent à la seule
    idée de se voir obligé de prendre
    leurs distances par rapport aux aliments
    même pour un court laps de
    temps et ceux qui se sentent plus
    ou moins libres par rapport à ces
    exigences. Seuls les rythmes diffèrent.
    Il y a comme un décalage des
    prises alimentaires. Rien de plus.
    Mais Ramadan n’est pas uniquement
    une discipline alimentaire,
    il est aussi une discipline du sommeil.
    Et manquer de sommeil ou
    encore avoir un sommeil de mauvaise
    qualité, c’est se sentir fatigué,
    c’est être soit léthargique, soit excité
    ou énervé.

    Le jeûne… un plaisir

    En général, Ramadan a été prescrit
    afin d’habituer les croyants à se
    maîtriser, à devenir plus conscients
    de leur existence, de la condition
    humaine, de l'autre…
    Mais on l’oublie souvent,
    Ramadan est aussi le jeûne psychologique,
    social, relationnel.
    Observer Ramadan, c’est aussi
    s’abstenir de médire d’autrui, d’avoir
    de mauvaises pensées à l’encontre
    des gens, de leur chercher noise.
    C’est également répandre la bonne
    parole.
    Tout cet effort psychologique est
    utile pour donner au corps l’énergie
    nécessaire pour surmonter la sensation
    de faim, de paresse et de privation,
    lutter contre les tentations
    et les désirs. Et Ramadan est ainsi
    une occasion en or pour arrêter de
    fumer.
    La discipline physique et celle
    morale vont donc de pair et l’une
    favorisera l’autre et vice-versa. C’est
    à ce moment-là que nous pourrons
    jouir pleinement des multiples bienfaits
    de Ramadan.
    L’important est d’affronter l’épreuve
    avec une conviction telle qu’elle
    ne deviendra plus une épreuve. Mieux
    encore, pour qu’elle devienne un
    plaisir. Un événement attendu…
    désiré.
    Voici, pour conclure, quelques
    conseils que l’on pourrait appeler
    les règles d’or du jeûne exemplaire.
    Celui qui permettra de préserver la
    santé physique et mentale tout en
    réaffirmant les liens familiaux et
    sociaux.

    Juste avant le début
    du jeûne : le s’hour


    • Boire au moins un demi-litre
    d’eau fraîche
    • Privilégier les aliments liquides
    (masfouf au lait, b’sissa diluée…) •
    Satisfaire le tiers des besoins énergétiques
    de la journée
    • Veiller à ce que la ration soit
    équilibrée :
    - 55% de glucides (essentiellement
    lents)
    - 30% de lipides (essentiellement
    d’origine végétale)
    - 15% de protéines (1/5 d’origine
    animale et 4/5 d’origine végétale).
    et variée. Elle doit satisfaire nos
    besoins en sels minéraux, oligo-éléments,
    vitamines et fibres.
    • Prendre le temps de bien
    mâcher.
    • Ne pas être stressé par le
    manque de temps
    • Ne pas se rendormir tout de
    suite après. Bouger !

    Au cours de la journée

    • Fournir l’effort nécessaire aux
    activités usuelles et laisser les activités
    physiques intenses pour l’aprèsjeûne.
    • Se concentrer sur sa situation
    de jeûneur en tant que pratiquant
    en train d’observer un devoir religieux
    • Prendre une petite sieste
    • Oublier sa faim par le biais du
    travail manuel et intellectuel mais
    se rappeler que ce sont les bavardages
    qui perturbent le rythme du
    jeûne et non le travail.

    A la rupture du jeûne

    • Eviter la ruée vers les mets et
    surtout oublier la télé.
    • La rupture doit être graduelle,
    avec des mets liquides en entrée
    • Equilibrer sa ration et bien
    mâcher avant d’avaler (voir plus
    haut)
    • Quitter la table avant de se
    sentir repu
    • Sortir et s’adonner à la marche.
    Au cours de la soirée
    • Bien boire de l’eau
    • Eviter les sucreries
    • Bouger
    • Eviter de veiller tard
    • Prendre une collation à base de
    sucres lents et des fruits.
    Amesure que le mois avance l’appétit
    diminue. C’est normal et cela
    entre dans les bienfaits du jeûne.
    C’est le corps qui s’habitue à moins
    d’apports caloriques et qui active
    ses réserves. Ainsi, il pourra se débarrasser
    des substances toxiques amassées
    et se préparer à reconstituer
    ses stocks d’éléments énergétiques.
     

مشاركة هذه الصفحة

جاري تحميل الصفحة...