1. كل المواضيع تعبّر عن رأي صاحبها فقط و ادارة المنتدى غير مسؤولة عن محتوياتها
    إستبعاد الملاحظة

L’élection américaine et la Bourse

الموضوع في 'English & French Archive' بواسطة cortex, بتاريخ ‏6 سبتمبر 2008.

  1. cortex

    cortex كبير مراقبي منتدى الأخبار الطبيّة والصحيّة الحديثة طاقم الإدارة

    إنضم إلينا في:
    ‏11 نوفمبر 2006
    المشاركات:
    6.981
    الإعجابات المتلقاة:
    5.044
      06-09-2008 14:30

    L’élection présidentielle
    de novembre prochain
    constitue un événement
    important pour l’économie
    américaine. Les stratégistes
    aiment rappeler
    les performances historiques
    dumarché d’actions
    en fonction du cycle politique.
    Cela peut paraître
    surprenant, mais la Bourse apprécie plus les
    administrations démocrates, même si cela est
    dû avant tout au hasard : bear market de 1929-
    1932 sous Hoover, de 1969-1974 sous Nixon,
    de 2001-2002 sousG.W.Bush, alors que la plus
    grande bulle boursière a eu lieu sous Bill Clinton.
    Lemarché actions apprécierait également
    davantage la «cohabitation» entre un président
    démocrate et un Congrès républicain
    (deux fois la moyenne historique en termes de
    rendement), mais l’intérêt de cette constatation
    est faible car, en cent ans, seuls trois présidents
    démocrates ont exercé avec un Congrès
    républicain.

    La Bourse préfère
    les administrations démocrates

    En revanche, le marché d’actions apprécie la
    reconduction du président sortant, ce qui est a
    prioripeufavorablepour la situationactuelle. Il y
    a même une baisse du marché d’actions dans
    l’année qui suit la non-reconduction du président
    sortant. Cela a un peu plus de logique (les
    marchés n’aiment guère l’incertitude),mais c’est
    aussi le reflet de la situation économique (réélection
    de Dwight Eisenhower en 1956, Ronald
    Reagan en 1984, Bill Clinton en 1996, etc.) et
    inversement (échec de Gerald Ford en 1976, de
    JimmyCarter en1980).Demême, lesobligations
    ont historiquement surperformé les actions la
    première année d’un nouveau cycle présidentiel,
    ce qui est à nouveau peu favorable pour la situation
    actuelle.
    En termes sectoriels, les secteurs de la santé,
    de la technologie, de la finance et, contrairement
    à l’idée reçue, de la défense ont surperformé sous
    les administrations démocrates. En revanche,
    les secteurs de la consommation, de l’énergie,
    des utilities et de l’industrie ont sous-performé.
    Les stylesd’investissement growthont également
    surperformé durant les périodes démocrates (et
    inversement pour les styles value).
    Si l’onregarde lespropositionsdesdeux candidats,
    celles du sénateurObama sont a priori plus
    négatives pour lemarché d’actions, compte tenu
    de la fiscalité proposée (hausse de la taxation des
    plus-values et surtout des dividendes).Une étude
    de la Fed en 2006montrait que les baisses d’impôts
    de Bush n’avaient pas eu un impact significatif
    sur lemarché,mais qu’elles avaient favorisé
    à court terme les valeurs à haut rendement. Une
    victoired’Obamaseraitdonc icinégative,notammentpour
    lesutilities. Il est également vraique la
    politique budgétaire a priori plus laxiste et plus
    expansive de JohnMcCain serait de nature à favoriser
    le cycle, au moins à court terme. En revanche,
    une victoire de McCain face à un Congrès
    probablement démocrate pourrait ajouter
    de l’incertitude et de la volatilité. De même, une
    victoired’Obamapourrait êtredenature àdétendre
    la prime de risque géopolitique sur le pétrole.
    En tout cas, les marchés porteront une grande
    attention aux débats des prochainsmois sur une
    élection qui devrait se révéler capitale.
     

مشاركة هذه الصفحة

جاري تحميل الصفحة...