1. كل المواضيع تعبّر عن رأي صاحبها فقط و ادارة المنتدى غير مسؤولة عن محتوياتها
    إستبعاد الملاحظة

«Awtar Tonik» de R. Fehri à Carthage

الموضوع في 'English & French Archive' بواسطة cortex, بتاريخ ‏7 سبتمبر 2008.

  1. cortex

    cortex كبير مراقبي منتدى الأخبار الطبيّة والصحيّة الحديثة طاقم الإدارة

    إنضم إلينا في:
    ‏11 نوفمبر 2006
    المشاركات:
    6.981
    الإعجابات المتلقاة:
    5.044
      07-09-2008 15:01
    Un artiste qui accumule
    les succès


    En l’écoutant jouer, durant les répétitions
    qui avaient pour cadre le magnifique
    conservatoire haut perché sur
    la colline de Sidi Bou Saïd, on prend
    dès lors conscience que la musique de Riadh
    Fehri traduit un désir endogène, caché, celui
    de transcender la fusion entre tous les genres
    de musique, même celles supposées phagocytées
    ou ringardisées, en n’ayant rien d’autre
    en tête que de favoriser le dialogue harmonieux
    des cultures, l’ouverture sur l’autre
    et la tolérance, sésame ouvrant toutes
    grandes les portes de l’amour, du respect d’autrui
    et de l’indulgence.
    A quelques jours du gala «Awtar Tonik»
    (donné vendredi dernier sur la scène du
    Théâtre romain de Carthage), Riadh Fehri
    paraissait tendu. A lui seul, il devait s’occuper
    de tout : l’arrivée des artistes, leur hébergement,
    s’assurer des conditions de leur homogénéisation
    avec les autres membres, confirmer
    les réservations de leur retour, coordonner
    entre les différents artistes les dispositions
    du spectacle, sans parler des imprévus
    de dernière minute qui, fatalement, surviennent
    dans de pareilles situations.
    Il faut croire qu’une telle aventure n’est
    pas de tout repos. Diriger une formation composée
    de 24 musiciens de onze nationalités,
    ce n’est pas une sinécure surtout qu’on n’est
    jamais à l’abri de surprises pas toujours agréables,
    à l’évidence.
    Pour «Awtar Tonik», Riadh Fehri a beaucoup
    misé sur la participation tunisienne. Il
    n’a pas eu tort. Chokri Boudidah au clavier,
    Lassaâd Hosni à la percussion, Wahid Lakhal
    au violon, Slim Djaziri au qanoun, Madji
    Smiri en tant que rappeur et vocaliste (on
    regrette cependant l’absence de la magnifique
    luthiste Mariem Saâd qui nous a tant
    éblouis en octobre 2005 au TVT dans le Minaret
    et la tour). Fort heureusement, la guitare des
    Américains Brennan Gilmore et Thomas
    Rosenkranz a un tant soit peu atténué notre
    regret.
    Riadh Fehri a interprété Les nuits de
    Marrakech, inspirée d’une célèbre chanson
    du Marocain Adbelhédi Belkhayat. Egalement
    deux morceaux d’une exceptionnelle beauté
    Sabica, région montagneuse située aux alentours
    de Grenade, et Hommage à la mémoire
    du poète palestinien Mahmoud Darwish
    et du cinéaste égyptien Youssef Chahine.
    Pour ce concert d’anthologie, Riadh Fehri
    s’est attaché le concours de la fanfare militaire
    de l’Orchestre de l’armée tunisienne,
    forte de plus de 120 éléments, ce qui en soi
    est une première. De même qu’il a fait appel
    à des peintres japonais dont le célèbre Hideyuki
    Ozawa, ainsi qu’à l’homme de théâtre tunisien
    Hichem Rostom qui est intervenu par
    la voix. Riadh Fehri, artiste et innovant, n’a
    pas cessé de nous surprendre à notre grand
    bonheur
    .
     
    2 شخص معجب بهذا.
  2. JouJou2100

    JouJou2100 نجم المنتدى

    إنضم إلينا في:
    ‏15 أوت 2007
    المشاركات:
    2.419
    الإعجابات المتلقاة:
    1.536
      07-09-2008 17:34
    j'avais le lien pour regarder le concert en live streaming
    si tu l'a demandé mon ami je te l'aurais mentionner
    j'ai regardé le concert en live le 05-09-2008 et c'était génial

    :satelite: :satelite: :satelite: :satelite: :satelite:
     
    2 شخص معجب بهذا.

مشاركة هذه الصفحة

جاري تحميل الصفحة...