Se rappeler c'est réactiver des neurones spécifiques

الموضوع في 'الأخبار الطبية الحديثة' بواسطة cortex, بتاريخ ‏17 سبتمبر 2008.

  1. cortex

    cortex كبير مراقبي منتدى الأخبار الطبيّة والصحيّة الحديثة طاقم الإدارة

    إنضم إلينا في:
    ‏11 نوفمبر 2006
    المشاركات:
    6.981
    الإعجابات المتلقاة:
    5.044
      17-09-2008 17:48
    Une expérience comparant l'activation de simples neurones pendant une activité et lorsqu'elle revient en mémoire plus tard montre le comportement du cerveau lorsqu'il se rappelle de quelque chose.
    Hagar Gelbard-Sagiv et ses collègues ont fait voir de courts extraits des Simpsons et autres séries TV à des patients épileptiques ayant des électrodes thérapeutiques implantées dans le cerveau, tout en suivant l'activation de simples neurones dans l'hippocampe et d'autres structures cérébrales.
    Lorsque ces personnes se rappelaient les extraits, les mêmes neurones étaient à nouveau activés.

    Ils l'étaient même avant que les souvenirs n'arrivent à l'esprit des personnes, ce qui suggère un lien direct entre le rappel et la réactivation du neurone dans cette partie du cerveau.

    Lorsque nous nous rappelons notre première rencontre amoureuse, une constellation toujours changeante de neurones s'active dans notre cerveau.
    Les chercheurs pensaient depuis longtemps que chacune de ces constellations d'activités correspondait à un souvenir spécifique et qu'elle devait rester la même quels que soient le lieu, le moment ou l'élément déclenchant de sa réactivation. Une nouvelle étude chez des rats confirme cette hypothèse.
    Les rats ne devaient pas tomber amoureux, comme on peut s'en douter, mais courir à travers un labyrinthe comportant plusieurs bras. Ils devaient aussi courir dans une roue entre deux labyrinthes.
    La cage était dans l'obscurité et le silence, de sorte que les animaux avaient peu de repères à enregistrer.
    Pour réussir leur tâche, les rats devaient se rappeler durant leur course dans la roue quel bras du labyrinthe ils venaient d'emprunter pour pouvoir décider du nouveau bras à prendre ensuite.

    Eva Pastalkova et ses collègues ont enregistré l'activité de plusieurs neurones de ces rats au cours de leurs exercices. Ils ont observé les mêmes motifs d'activité sur les mêmes périodes durant la course dans le labyrinthe et la roue.

    Selon les auteurs, ces motifs pourraient bien représenter les souvenirs des rats pendant leur course dans le premier bras du labyrinthe.
     

جاري تحميل الصفحة...

مشاركة هذه الصفحة

جاري تحميل الصفحة...