اخر اخبار ااترجى

الموضوع في 'أرشيف منتدى الرياضة' بواسطة zarga.007, بتاريخ ‏7 أكتوبر 2008.

  1. zarga.007

    zarga.007 عضو فعال

    إنضم إلينا في:
    ‏11 جوان 2007
    المشاركات:
    343
    الإعجابات المتلقاة:
    69
      07-10-2008 12:25
    Bekri prolonge jusqu'en 2010



    Le latéral gauche sang et or Wissam Bekri est - comme on le sait tous - revenu à l'entraînement la semaine dernière après une fugue qui a duré quelques mois. Dès son retour, il a prolongé son contrat jusqu'en juin 2010.
     
    2 شخص معجب بهذا.
  2. zarga.007

    zarga.007 عضو فعال

    إنضم إلينا في:
    ‏11 جوان 2007
    المشاركات:
    343
    الإعجابات المتلقاة:
    69
      07-10-2008 12:31
    Bekri, Mahjoubi et Youssefi parmi le groupe


    [​IMG]


    Joueurs sang et or à l'entraînement à l'annexe de Radès. (Photo MSM)

    Le groupe sang et or poursuit ses entraînements en prévision de la reprise du championnat prévue pour le 19 octobre face à l'équipe sudiste d'El Gaouafel Sportif de Gafsa.

    La séance de cet après-midi, qui s'est déroulée à l'annexe de Radès, a enregistré l'absence du congolais Lélo Mbélé retenu avec la sélection de la RD Congo en prévision du match de la sixième journée des éliminatoires combinées de la CAN et Coupe du Monde 2010 face au Malawi et du jeune défenseur central Hamzi Tlili.

    Notons aussi que Bilel Yaken et Khaled Ayari ont manqué à l'appel. Si le retour du premier n'est pas encore fixé, l'ex attaquant de l'AS Ariana rejoint ses coéquipiers dans deux semaines.

    Par ailleurs, le trio composé du latéral gauche Wissem Bekri, du milieu défensif Mahjoubi et de l'attaquant Youssefi a enregistré son retour parmi le groupe.

    L'essentiel de cette séance d'entraînement a été réservé aux exercices devant les buts avec une attention particulière aux frappes en dehors de la surface de réparation. De plus, un match d'application a été programmé entre les deux équipes suivantes, composée chacune de 12 joueurs :

    Equipe A : Kasraoui, Mzali, Bekri, Loué, Jabeur, Badra, Souissi, Hammi, Bienvenu, Tayeb, Darragi et Eneramo.

    Equipe B : Mejri, Bokungu, Ben Mansour, Chammari, Z. Derbali, Larbi, Mahjoubi, Achour, Msakni, Konan, Youssefi et Ltifi.

    Ce match d'application a été marqué par la blessure du congolais Janvier Bokungu qui a dû quitter l'entraînement souffrant de la cheville.

    En vue de meubler la trêve, le club sang et or donnera la réplique, le 14 octobre, à l'équipe qatarie d'Al-Ahli Doha, qui se trouve en stage en Tunisie. Rappelons que cette équipe est entraînée par le tunisien Mrad Mahjoub et évolue en seconde division qatarie.
     
    1 person likes this.
  3. zarga.007

    zarga.007 عضو فعال

    إنضم إلينا في:
    ‏11 جوان 2007
    المشاركات:
    343
    الإعجابات المتلقاة:
    69
      07-10-2008 12:34
    Entre effets indésirables et... mort certaine !

    [​IMG] [​IMG]

    [​IMG]Le jeune latéral gauche sang et or, Khalil Chammam. (Photo MSM)

    Lors de son point de presse, le médecin de l'Equipe Nationale, traitant de la maladie de Khalil Chammam a insisté sur sa connaissance parfaite du dossier, sur sa compétence en tant que praticien de longue date, sur l'aval de Mme Baltagi quant à sa «décision» de ne point soumettre la délégation, toute la délégation, aux mesures préventives d'usage avant ce déplacement dans une zone d'endémie, le Burkina en l'occurrence.
    Si personne ne peut mettre en doute les capacités et compétences du médecin de notre onze représentatif, encore moins l'avis autorisé de Mme Baltagi, certaines réserves et interrogations nous sautent tout de même, à nous autres profanes en la matière, aux yeux.

    Soutenir mordicus qu'un séjour de courte durée ne nécessite point la prise des précautions habituelles nous parait caduque et grandement non avenu et pour cause. Durant ce «court» laps de temps, qui peut nous assurer que le moustique anophèle femelle (AF) en question ne fasse pas son oeuvre maléfique à l'endroit des membres de notre délégation ?
    Ceux qui s'abstiennent à prendre les mesures préventives habituelles tablent sur le fait que les matches se déroulent en pleine canicule en Afrique, facteur qui empêche l'(AF) de sévir. S'agissant d'un moustique qui ne se met en campagne qu'à partir du crépuscule et durant toute la nuit. Et nos joueurs sont en principe cloîtrés dans leur chambre, portant des gants, affublés de chaussettes, le visage induit de pommades...
    Soit, mais ce coup-ci, la rencontre était programmée en nocturne, et les instances fédérales en étaient informées longtemps à l'avance. Donc toute «l'argumentation» (?) antérieure de tomber à l'eau, de ne plus tenir la route. Sachant que le moustique trouve un malin plaisir à inoculer son parasite à ses victimes suant sur le rectangle vert même à travers leurs maillot, short, chaussettes.
    Passer outre cette perspective et ne pas en tenir grandement compte nous laisse pantois, perplexes, voire mal-à-l'aise. A moins qu'on n'eût imaginé que les puissants projecteurs du stade n'attireraient que des colombes par leur aveuglant halo !

    Faut-il signaler que l'organisation mondiale de la santé (OMS) recommande expressément les mesures préventives quant il s'agit d'un voyage dans une contrée de forte endémie dont justement le Burkina ?

    Autre point qui interpelle dans la déclaration du médecin de l'EN : la crainte des effets indésirables ! Mais parlons - en justement !
    Chaque prospectus accompagnant un médicament mentionne une panoplie d'effets indésirables. Est-ce pour autant suffisant pour bouder la thérapie et se rabattre sur les traitements empiriques du moyen age ?
    Et quand bien même, une gastroentérite fébrile, des contractures, quelques perturbations neuro psychiques réversibles, voire des nausées accompagnant une asthénie et des céphalées dans une proportion infinitésimale de l'ordre de 1/10000 selon l'OMS, sont autrement plus «souhaitables» et de loin plus facilement gérables qu'un tableau de paludisme avéré.
    Oui, disons-le maintenant : pour avoir été très proche de Khalil Chammam pendant cette période de calvaire, le joueur a été trop proche de périr. Sa famille, ses proches sont allés jusqu'à désespérer d'une guérison miraculeuse. L'ombre du vice président de la J.S.Kabylie ayant succombé dans des conditions pareilles planait en permanence sur le lit du malade.

    Quand on a la chance de voir l'Espérance grandement lésée dans l'affaire passer l'éponge et ne pas porter plainte, quand de surcroît Abdesslem Chammam consent à laisser courir en dépit des souffrances endurées par sa famille, la moindre des choses nous parait de la part de celui qui a fauté est de reconnaître son erreur ou à défaut d'avoir la décence de faire le dos rond histoire que la tempête se calme et que les plaies largement béantes cicatrisent.
    Fanfaronner devant les caméras en débitant des non vérités nous prenant pour des débiles voire des attardés volet (connaissances médicales) est une approche de mauvais gout, indigne !
     
    2 شخص معجب بهذا.
  4. zarga.007

    zarga.007 عضو فعال

    إنضم إلينا في:
    ‏11 جوان 2007
    المشاركات:
    343
    الإعجابات المتلقاة:
    69
      07-10-2008 12:37
    Timité Sékou : « Je serai de retour bientôt »




    [​IMG]Portrait de l'Ivoirien Sekou Timité. (Photo CHALA)

    Très peu utilisé à l'Espérance de Tunis puis cédé à l'Olympique de Béja, le jeune Ivoirien Timité Sékou a disparu de la circulation l'été dernier. Nous l'avons retrouvé en Suisse. Interview :


    Timité, pouvez-vous nous faire un petit rappel des circonstances de votre arrivée à l'Espérance ?

    À cette période-là, le championnat ivoirien battait son plein et j'étais le meilleur buteur avec à mon actif 14 buts en 18 matchs joués.

    J'étais en train de m'entraîner avec mon équipe Issia Wazi quand Jean-Jaques Tizié a appelé le secrétaire général. J'ai dû interrompre l'entraînement juste après ce coup de fil et j'ai regagné Abidjan afin de rencontrer ma présidente, Ginette Ross, qui était elle aussi informée de l'offre espérantiste.

    Tout s'est bien passé et j'ai regagné l'Espérance lors du mercato d'hiver de la saison 2005-2006.

    Une fois à l'Espérance, l'ex entraîneur Khaled Ben Yahia ne vous a pas intégré directement à l'équipe première, pis encore, vous avez joué quelques matchs avec l'équipe Espoirs. Qu'est ce qui s'est passé au juste ?

    Oui tout à fait, j'ai disputé 11 matchs avec les Espoirs espérantistes couronnés de 11 buts. Mais au préalable et une fois en Tunisie après la signature de mon contrat avec l'Espérance, M. Ben Yahia m'a appelé dans son bureau et il m'a demandé si je suis prêt à jouer, tout en s'interrogeant sur mon niveau et sur mes capacités réelles.

    Je lui ai répondu que je suis en Tunisie pour jouer et ce que je demande, c'est d'avoir une vraie chance. Il a répliqué qu'il ne pouvait pas prendre de risque puisque je suis nouveau et qu'il ne manquerait pas de me suivre lors des matchs des Espoirs, chose qui n'a jamais eu lieu. Pis encore, il n'a jamais pris la peine de me corriger lors des entraînements.

    De plus, j'ai fait des interviews qui ne lui ont pas plu apparemment, ce qui l'a amené à m'avouer que ce n'est pas lui qui a tenu à me recruter et que c'était un choix du président, en rappelant toutefois que c'était à lui de décider de ma titularisation !

    À partir de là, je me suis senti délaissé, moralement j'étais dépassé et je me demandais ce que je devais faire pour que je puisse rejouer.

    Et pour rendre à Cesar ce qui est à Cesar, seul M. Trabelsi, entraîneur des Espoirs à l'époque, a pris la peine de m'écouter et m'a permis de garder la forme.

    Vous avez également joué de malchance avec votre blessure musculaire contractée, vous obligeant à rester éloigné des terrains pendant une très longue période. Cela était dû à quoi exactement ?

    Vu mon état psychologique, ma tête ne répondait plus... mes jambes ont donc pris un coup dur. C'était en plus ma première blessure sportive.

    Que peut faire un joueur qui vient d'arriver, qui n'est plus en confiance et dont le moral était à zéro ? J'étais éloigné de mes parents et personne ne s'est occupé de moi à part le coach des Espoirs, M. Trabelsi. Même le préparateur physique ne m'a pas accordé l'attention nécessaire.

    Comme tout joueur de football, j'avais besoin de confiance pour jouer. Malheureusement, je n'ai pas eu de chance, peut être que c'est mon destin, mais je compte un jour revenir prouver ce que je voulais faire pour l'Espérance.

    L'année d'après, vous êtes passé à l'Olympique de Béja (OB) sous forme de prêt. Comment avez-vous vécu ce passage ? Étiez-vous déçu de quitter l'Espérance ou plutôt conscient qu'il fallait relancer votre carrière dans un autre club ?

    Bien sûr que je voulais relancer ma carrière ! Heureusement que j'ai profité de la confiance qui m'a été attribuée par mon entraîneur et j'ai réussi à être à la hauteur.

    On a retrouvé un Sékou revanchard avec l'OB notamment lors des matchs contre l'EST. Vouliez-vous passer un message particulier ?

    Tout à fait. J'ai réussi à marquer 3 buts en 4 matches. Comme tout avant-centre, je ne valais que par mes buts marqués. À partir de là, chaque fois que je marquais contre l'Espérance, je partais vers son banc de touche et je tapais ma poitrine comme quoi Timité est là...

    Une sorte de revanche alors...

    Pas une revanche, on ne pourra jamais se venger contre un papa ou une mère... l'Espérance c'est ma famille, c'était un message comme quoi Timité a pris du volume et a grandi dans la tête.

    Lors de la saison 2007-2008, vous étiez passé définitivement à l'OB en contrepartie du défenseur central Zied Derbali. Pouvez-vous nous raconter ce qui s'est passé dans votre tête après la fin officielle de ton aventure avec l'Espérance... sans être jamais mis dans le bain ?

    Sincèrement, je ne voulais pas revenir tout de suite à l'Espérance. Après ma belle saison passée à l'OB, je voulais me faire connaître encore et confirmer mon niveau.

    J'ai discuté avec M. Badine Tlemçani qui m'a demandé si je voulais revenir. Je lui ai répondu que cela doit passer par une place de titulaire, autrement je préférais rester à l'OB.

    Par la suite, le problème du passage de Zied Derbali est survenu. De plus, la venue d'Issa Sanogo et l'insistance du public m'ont permis de rééditer mon expérience avec l'équipe nordiste.

    Pourtant vous étiez sur le point de faire votre retour à l'Espérance au mois de janvier 2008 n'eut été les exigences financières du président béjaois et on raconte même que vous étiez très déçu après l'échec de la transaction. Qu'en est-il au juste ?

    Oui tout à fait. Une fois rassuré du sort de l'OB, je voulais goûter un autre challenge avec un retour à l'Espérance ou à un autre grand club. Je me suis retrouvé au Parc B comme dans un rêve, mais malheureusement cela n'a pas abouti.

    C'était de nouveau un coup dur et j'ai fait 6 matchs sans marquer. Mais comme j'étais toujours un joueur de défi, j'ai réussi à relever la tête et j'ai terminé le championnat parmi les 3 meilleurs buteurs.

    Peut-on dire que l'hospitalité que vous avez trouvée à Béja a été une des clés de la réussite ?

    Oui bien sûr et comment ! D'ailleurs, je tiens à remercier tous les Béjaois de m'avoir accepté. Cette équipe m'a permis de devenir ce que je suis aujourd'hui.

    De même, je remercie tous les supporters Sang et Or qui n'ont pas cessé de m'encourager quand bien même j'ai planté des buts face à leur équipe.

    Quels sont vos meilleurs souvenirs en Tunisie que se soit avec l'Espérance ou avec l'OB ?

    Disons mon arrivée a l'Espérance, mon doublé avec les Espoirs face au Club Africain (3 -1), le Championnat et coupe de Tunisie 2005-2006. Il y a aussi mon premier but en championnat avec l'OB contre l'Espoir Sportif de Hamam-Sousse et les 3 buts marqués contre l'Espérance.

    Comment avez-vous atterri en Suisse ?

    Par l'intermédiaire d'un certain M. Cherif en collaboration avec un agent de joueur (FIFA) suisse au nom de Walter Fernandez.

    Pouvez-vous nous faire une petite présentation de votre nouveau club, le Winterthur Football Club (WFC) ?

    Le WFC est un club du Challenge League (division 2 suisse). L'équipe occupe actuellement la 3è place du championnat et joue pour l'accession à la "Super League".

    Quelles sont vos performances avec cette équipe ?

    J'ai pris le championnat en cours (vers la 4è journée) à cause d'un problème de visa en Côte d'Ivoire. En plus, j'ai dû purger une suspension de 4 matchs suite à un carton rouge que j'ai reçu en championnat de Tunisie.

    J'ai joué 3 matchs amicaux couronnés de 2 buts. Par ailleurs, j'ai pris part à 2 matchs officiels. Je me sens bien ici mais j'ai un peu mal parce que je n'ai pas eu l'occasion de défendre les couleurs de l'Espérance. Cela étant dit, je compte revenir un jour pour jouer le derby tunisois.

    L'Espérance est connue pour avoir souvent réussi ses recrutements ivoiriens à l'image de Diaky, Tizié, Traoré et vous-même. Aujourd'hui deux autres joueurs ivoiriens ont intégré nos rangs à savoir Oussou Konan et Edgard Loué. Avez-vous une idée sur ces deux joueurs ?

    J'ai eu l'occasion de jouer avec Oussou dans le même club (Issia Wazi) avant de venir en Tunisie. On jouait tous les deux à la pointe de l'attaque... C'est un joueur technique et bon dribbleur mais pas agressif. Je souhaite qu'Oussou gagne en agressivité, s'il veut aller loin en championnat et surtout à l'Espérance.

    Concernant Edgar, je ne l'ai pas beaucoup vu jouer que ce soit en Côte d'Ivoire ou en France, mais c'est un joueur puissant qui possède une bonne frappe.

    Avant dernière question Timité, l'Espérance est-elle toujours un rêve pour vous ?

    Disons que j'ai une grande volonté de revenir remercier le public espérantiste pour la confiance qu'il m'a donnée. Malheureusement, je n'ai pas eu l'occasion de démontrer mes réelles prédispositions et de revêtir le cher maillot Sang et Or.

    Un dernier mot pour les supporters espérantistes ?

    Timité sera de retour bientôt. Je vous aime tous. Bonne chance et ne vous découragez jamais, l'Espérance reste toujours l'Espérance.
     
    7 شخص معجب بهذا.
  5. gaied mohamed

    gaied mohamed عضو مميز

    إنضم إلينا في:
    ‏11 جوان 2007
    المشاركات:
    654
    الإعجابات المتلقاة:
    16
      07-10-2008 17:35
    يعطيك العافية يا ولد الترجي
     
  6. meallem

    meallem عضو نشيط

    إنضم إلينا في:
    ‏22 ديسمبر 2005
    المشاركات:
    119
    الإعجابات المتلقاة:
    11
      08-10-2008 12:28
    merci à vous et à tous les éspérentistes
     
    1 person likes this.
  7. zarga.007

    zarga.007 عضو فعال

    إنضم إلينا في:
    ‏11 جوان 2007
    المشاركات:
    343
    الإعجابات المتلقاة:
    69
      09-10-2008 17:54


    Au fond des choses avec Salah Mzali

    • Évaluation courante :

    Mercredi 08 octobre 2008 - Article soumis par NSA
    [​IMG][​IMG]
    [​IMG] Portrait du latéral droit Mohamed Salah Mzali. (Photo MAB)

    Bien qu'il soit dans l'ombre depuis quelques mois, Salah Mzali est un joueur qui ne pouvait nous laisser indifférents à son égard. Arrivé avec le statut de joueur confirmé voire d'une vedette dans son ancienne équipe, l'ex monastirien tarde à mettre en valeur son talent footballistique indéniable au sein du club phare du pays. E-S-Tunis.com a voulu l'approcher pour un entretien surtout que ses internautes s'intriguent de plus en plus sur son cas et cela a été exprimé via notre forum de discussion TarajjiMania. C'est une personne modeste et aimable que nous avons découverte, répondant à toutes les questions sans aucune gêne ou complexe. La discussion était passionnante et se passa pratiquement à bâtons rompus. Nous vous laissons découvrir et l'homme et le footballeur par vous-même. Bonne lecture.

    Bienvenu Salah sur E-S-Tunis.com. Nous voulons à travers cet entretien éclairer la lanterne de nos internautes sur plusieurs points, nous espérons que vous êtes prêts à nous répondre.

    Merci pour votre invitation. Je suis tout à fait prêt à vous répondre.

    Pouvez-vous nous parler de vos débuts dans votre club formateur l'US Monastir ainsi que de votre poste de prédilection depuis les catégories jeunes ?

    Je suis originaire de la ville de Monastir, j'ai intégré les rangs de l'USMo depuis mon jeune âge où j'ai évolué dans toutes les catégories. Mon poste de prédilection est arrière latéral droit. Cela étant dit, j'ai été souvent aligné à l'axe de la défense surtout lorsqu'on joue le 3-5-2 où j'occupe la partie droite de la charnière défensive. Cette alternance entre ces deux postes a continué même dans la catégorie senior.

    Est-ce que vous avez été marqué par un entraîneur, que ce soit lors de votre formation ou de votre passage à l'effectif professionnel de votre club d'origine ?

    Je peux vous assurer que j'ai appris de tous les entraîneurs qui m'ont dirigé. Même les coachs qui ne m'alignaient pas, je tenais à apprendre d'eux et je tenais à suivre toutes leurs instructions. D'ailleurs il faut savoir que je suis passé par plusieurs situations délicates depuis mon jeune âge ce qui a un peu forgé ma personnalité.

    Puis-je comprendre que vous avez été extrêmement patient avant d'arriver au statut de capitaine voire de leader de l'USMo ?

    Exactement. C'est M. Lotfi Benzarti, entraîneur à l'époque de l'USMo qui m'a intégré avec l'effectif professionnel. J'avais à peine 18 ans, et M. Lotfi voulait juste que je m'habitue du rythme des seniors... car il n'est jamais facile de s'intégrer directement surtout lorsqu'on arrive des catégories jeunes. Il m'a permis de m'entraîner avec les seniors pour disputer chaque week-end les matchs de championnat espoirs. Il m'a finalement offert ma chance lors d'un certain CSS-USMo disputé à Sfax. Heureusement que j'avais bien rempli mon rôle ce jour là bien que le CSS de l'époque incluait des vedettes à l'instar de Tarek Taieb et Imed Mhadhbi. D'ailleurs on tenait le nul jusqu'à la 88è minute lorsque je suis sorti à cause d'une crampe qui a persisté, et juste après le CSS nous a planté deux buts... issus justement de mon côté.

    Après ce match, M. Lotfi a vu qu'il pouvait compter sur moi, et il m'a injecté dans d'autres rencontres, pour devenir titulaire vers la fin de la saison. Les saisons d'après, que ce soit avec M. Rhim, M. Faouzi Benzarti ou le duo Yaâcoubi-Jouili, j'ai toujours eu des difficultés pour arriver à la titularisation.

    Passons à votre recrutement par l'Espérance. Quand est-ce que les contacts entre vous deux ont commencé ?

    Le jour de l'élimination de l'USMo face à l'EST à El Menzah en coupe de Tunisie 2007 et c'est M. Zouhir qui m'a contacté. Les contacts ont été maintenus jusqu'au mercato estival 2007, mais malheureusement ils n'ont pas abouti puisque mon club avait perdu tous les piliers de l'équipe à l'exemple de Nevez, Adriano, Tarek Salem et d'autres. L'USMo est le club qui m'a formé, c'est le club de ma ville natale et étant son propre enfant, je ne pouvais qu'accepter volontier la décision des responsables, à savoir me garder. Pourtant, je vous assure que rejoindre l'Espérance était un véritable rêve pour moi. D'ailleurs j'ai toujours été un supporteur inconditionnel de l'EST depuis mon jeune âge.

    D'ailleurs, vous avez été repéré une fois parmi les supporteurs de l'EST à Sousse lors d'un match nous opposant à l'ESS !

    Et ce n'était surtout pas une première. Plus jeune, j'ai même fait des déplacements à El Menzah pour suivre l'EST. Et pour ne rien vous cacher, c'est la période où M. Faouzi Benzarti était coach que j'ai commencé à suivre l'EST. Je n'oublierais jamais cette génération de joueurs ainsi que la qualité de jeu qu'elle présentait, couronné évidemment par une coupe d'Afrique des clubs champions. Durant cette période, la majorité des monastiriens suivaient l'EST. D'ailleurs même actuellement, il y a plusieurs supporteurs espérantistes dans ma ville.

    Revenons donc à votre recrutement, le fait que vous soyez un fervent supporteur de l'EST avait donc facilité votre passage au club de Beb Souika ?

    Tout à fait. Au mercato hivernal j'étais contacté par la direction de l'EST. Il y avait aussi trois autres offres émanant de l'ES du Sahel, d'un club grec et d'un autre allemand. Je ne vous cache pas que j'étais très tenté par les deux clubs européens, surtout que leurs offres me convenaient aussi bien financièrement que sportivement. Mais en fin de compte, j'ai choisi l'EST pour les deux simples raisons que l'USMo était satisfait par l'offre financière des sang et or, ce qui est très important pour moi car je voulais faire profiter mon club d'origine au maximum, et en plus pour ce que je pense de l'EST ; C'est à mes yeux le plus grand de la Tunisie, et je peux vous assurer que même les joueurs des autres grands clubs rêvent d'y évoluer.

    Après votre arrivée, vous avez effectué la préparation d'inter saison avec tout le groupe à Dubaï et vous avez participé aux matchs amicaux. Comment s'est passé votre intégration dans le groupe à ce moment là ?

    Le stage que nous avons effectué à Dubaï m'a aidé à m'intégrer doucement mais surement dans le groupe avec l'aide, il faut l'avouer, de mes coéquipiers. Par la suite, la Ligue 1 a repris et M. Zouaoui m'a titularisé pour la première fois face à l'ESZ. Je considère mon baptême de feu réussi, surtout tactiquement où j'ai appliqué à la lettre ce que demandait le coach. Heureusement que nous avions empoché nos trois points ce jour là face à un club qui était bien en place et qui nous avait posé beaucoup de problèmes.

    Donc M. Zouaoui était satisfait de votre rendement aussi bien en phase défensive qu'en phase offensive ?

    Tout à fait, il me disait toujours qu'un arrière latéral doit avant tout assurer derrière. Et en parlant de la participation d'un arrière latéral aux phases offensives, je peux vous assurer que ce n'est pas du tout facile à gérer. Tu peux avancer sur ton côté pour épauler l'attaque, c'est facile à faire, mais qui te garantit que l'adversaire ne va pas contrer sur ton côté. C'est un système complexe à mettre en place.

    Pourtant avec l'USMo, nous avons bien vu un Salah Mzali offensif et qui épaule beaucoup l'attaque à partir de son côté ?

    Justement, avec l'USMo on a mis en place ce « système complexe » que je viens de citer, et je vais vous expliquer comment : tout d'abord, tout le système de la relance tournait autour de moi et le coach me donnait une carte blanche pour participer à la phase offensive. Les défenseurs axiaux, le pivot et même les ailiers me couvraient à merveille ce qui fait que même lorsque je me faisais contrer j'étais lucide et confiant. Un autre fait important qui caractérisait notre jeu, c'est la synchronisation et la cohérence entre mes appels et les passes correctes presque aveugles des milieux de terrain dont l'excellent Tarek Salem. J'avais confiance en mes coéquipiers de l'entre jeu qui étaient forts balle au pied, ce qui fait que pendant que je faisais l'appel sur une distance de 20-25 mètres, j'étais presque sûr que mes coéquipiers n'allaient pas perdre le ballon et qu'ils allaient me la livrer correctement bien sûr si mon appel reste valide pendant ce laps de temps.
    Je persiste à croire que faire 20-25 mètres de course nécessite une énergie qui ne doit pas être gaspillée surtout si le ballon est perdu au milieu, et qu'on ne me couvre pas correctement car dans ce cas là, je serais obligé de refaire la même distance en sprint dans le sens inverse.

    Continuons avec les matchs que vous avez disputés avec M. Zouaoui. Face à Jendouba Sport, vous avez contracté une vilaine blessure qui vous a éloigné des terrains. Etait-ce dû au rythme soutenu de la préparation ?

    Lorsque je suis arrivé de l'USMo, j'étais un peu fatigué physiquement voire même psychologiquement car ma carrière allait prendre une tournure importante dans cette période là. Ajoutez-y qu'avec mon ancien club, nous n'avons pas fait une préparation correcte. Il en a découlé que mon corps n'a pas résisté et dieu a voulu que j'aie cette blessure. Malheureusement, elle est survenue à un moment délicat puisque l'EST avait besoin de joueurs prêts et compétitifs et ne pouvait pas se permettre de patienter pour un joueur en rétablissement.

    Dans certains matchs amicaux que vous avez disputés dans cette trêve de Ramadhan, voire même avant la journée d'inauguration de Ligue 1, nous avons vu un Salah Mzali démotivé, timide et réservé. Pourtant, tout le monde s'attendait au comportement opposé qui lui permettra d'arracher sa place parmi le onze rentrant.

    Ecoutez, n'importe quel joueur cherche à être titularisé. Psychologiquement, c'est toujours difficile de vivre loin des terrains. La blessure contractée m'a éloigné beaucoup du rythme de la compétition et c'était éprouvant mentalement. Par la suite, il n'est pas évident pour un joueur rétabli de reprendre le rythme des matchs même s'ils sont de nature amicale. Le manque de compétition touche aussi bien le moral du joueur que son physique, il en découle que la reprise est toujours difficile à réaliser. Je vous assure que même si le joueur est réellement en forme, il ne va pas s'empêcher de calculer. Vu qu'il s'était éloigné de la compétition pour longtemps, il lèvera le pied lors des contacts agressifs, il économisera les efforts supplémentaires ne serait ce que pour éviter une déchirure probable à ce stade de la reprise.

    Et que fait actuellement Mzali pour regagner sa place de titulaire ?

    Ecoutez, tout d'abord Janvier Besala est un ami et nous travaillons tous les deux d'arrache pieds pour l'intérêt suprême de l'EST. Maintenant personnellement, j'assume tout seul ma situation actuelle tout en respectant le choix du staff technique. Croyez-moi, j'essaye toujours de me poser la bonne question ; que dois-je faire pour donner le plus à l'EST ? A l'entraînement je fais les efforts qu'il faut, j'essaye toujours de me surpasser, d'appliquer les instructions et de ne pas virer de la ligne disciplinaire qu'on ma tracée. J'espère de tout mon coeur regagner la confiance du staff technique et retrouver le goût de la compétition.

    Passons maintenant au travail spécifique. Que faites-vous pour remédier à vos points faibles ?

    Pour être franc avec vous, je me contente d'appliquer à fond ce qu'on me demande de faire aux séances d'entraînement et c'est tout. Si le staff technique me demandera un jour de m'entraîner sur tel ou tel exercice en solo, je le ferais sans aucun problème.

    Parlons un peu de l'EST version 2008/2009. Que pensez-vous de cette Espérance ?

    La construction d'une Espérance compétitive a commencé la saison dernière avec une pléiade de jeunes joueurs disposant de qualités énormes ainsi qu'avec des recrutements de valeur effectués aux mercati hivernal et estival de la saison écoulée. Tout le groupe doit se sentir responsable, nous avons des objectifs importants à atteindre et ça ne pourrait se concrétiser que par le travail et les sacrifices. Nous avons effectué un bon démarrage, nous sommes en train de pratiquer un beau football avec un fond de jeu qui s'améliorera d'une journée à une autre. J'espère que cette saison, on empochera notre lot de titres tout comme ça s'est passé depuis la création de notre club légendaire.

    Mais pour le moment si on se fie aux statiques, sur les quartes matchs joués nous avons marqué 10 buts pour 5 concédés. Si l'attaque fonctionne à merveille, ne voyez-vous pas qu'on traine toujours nos lacunes défensives des saisons dernières ?

    Si nous avons concédé 5 buts en si peu de matchs, ce n'est surement pas à cause de la qualité intrinsèque de nos défenseurs. C'est tout le système défensif qui est concerné à commencer par l'attaquant de pointe. De même pour le système offensif auquel contribuent les onze joueurs et on a vu que nos défenseurs ont bien participé aux dix buts marqués. Dans le football moderne, tout le monde est concerné par les deux phases de jeu à savoir l'attaque et la défense. Imagine que l'attaquant compte uniquement sur le défenseur pour récupérer la balle et que le défenseur compte uniquement sur l'attaquant pour qu'il relance et marque, ça serait un football trop statique et très classique et je vous assure que les onze qui raisonnent ainsi ne formeront jamais une équipe gagnante.

    Il y a un autre point, l'axe de la défense a connu plusieurs paires et cela nuit à la stabilité défensive. On devrait patienter pour avoir un duo axial cohérent et de qualité, car l'entente entre les deux joueurs de l'axe est parfois difficile à réaliser. Ceci dit, je trouve vraiment que notre défense s'est considérablement améliorée par rapport aux saisons dernières et la présence de Badra y est pour quelque chose, c'est un joueur très expérimenté dont l'apport est indéniable pour tout le groupe.

    Pensez-vous que le fait de jouer avec deux arrières latéraux à vocation offensive y est pour quelque chose ?

    Justement. Il y a un grand travail de couverture à assurer, car sinon les balles dans le dos des arrières latéraux seraient assassines et nous feront beaucoup de mal.

    Venons-en au chapitre de l'équipe nationale. Vous avez rejoint auparavant la sélection suite à une convocation du coach national de l'époque M. Lemerre. Comment évaluez-vous cette expérience et comptez-vous la rééditer un jour ?

    J'ai participé à un match de préparation avec l'EN face à la sélection namibienne. Ce fut une expérience très riche que je juge de positive et de réussie, d'où la satisfaction exprimée à mon égard par le duo Lemerre-Maâloul.

    Maintenant revenir à la sélection, c'est l'objectif de tout joueur tunisien. Ça permet en plus d'ouvrir les portes des clubs européens, mais avant tout ça doit passer par ma titularisation à l'EST, ce qui est pour le moment mon objectif primordial.

    Merci Salah pour cet entretien fort passionnant. Je vous laisse le mot de la fin à adresser aux lecteurs d'E-S-Tunis.com.

    Je suis en train de travailler laborieusement, je ne suis pas là pour rester sur le banc des remplaçants, je suis venu en tant que joueur confirmé de l'USMo et je compte retrouver ce statut au sein même de l'Espérance. Il se peut que je fusse démotivé dans certains matchs mais je vous assure que c'est essentiellement dû à ma blessure et à mon manque de compétitivité. Je promets à tous les supporteurs espérantistes de revenir avec un niveau meilleur dans les plus proches délais.
     
  8. apocalipt

    apocalipt عضو

    إنضم إلينا في:
    ‏24 جانفي 2007
    المشاركات:
    273
    الإعجابات المتلقاة:
    244
      09-10-2008 19:52
    très très bien
    au faite pourquoi on fait pas un Montada spéciale EST
    on peut le demander a l'administrateur et si on aura beaucoup de voies pour parler ça sera faisable
    vous dite quoi ?

    :wlcm:
     
  9. zagua

    zagua عضو

    إنضم إلينا في:
    ‏19 أوت 2008
    المشاركات:
    303
    الإعجابات المتلقاة:
    92
      13-10-2008 00:26
    GOOOOOOOOOOOOOD TARAJISTE
     
  10. lepetitprince

    lepetitprince عضو فعال

    إنضم إلينا في:
    ‏27 مارس 2008
    المشاركات:
    516
    الإعجابات المتلقاة:
    541
      07-12-2008 23:17
    wa7dek ya wlidha
     

مشاركة هذه الصفحة

جاري تحميل الصفحة...