La Chine appelée à sauver le monde

الموضوع في 'أرشيف المنتدى التعليمي' بواسطة cortex, بتاريخ ‏24 أكتوبر 2008.

  1. cortex

    cortex كبير مراقبي منتدى الأخبار الطبيّة والصحيّة الحديثة طاقم الإدارة

    إنضم إلينا في:
    ‏11 نوفمبر 2006
    المشاركات:
    6.981
    الإعجابات المتلقاة:
    5.044
      24-10-2008 09:26
    Depuis que la Chine s'est embarquée dans un programme de libéralisation économique lancé par Deng Xiaoping en 1978, tout le monde se ruait en Chine pour faire de bonnes affaires. Aujourd'hui, tout le monde s'y précipite dans l'espoir de trouver une solution à la crise financière et à la récession qui menacent l'économie mondiale. Le 7e sommet Asie-Europe (ASEM), qui a lieu ce vendredi et ce samedi à Pékin, ne pouvait pas tomber mieux. Une idée trotte dans la tête de la cinquantaine de chefs d'Etat présents et qui représentent 60% de l'économie mondiale: la Chine doit sauver le monde!

    «Soit nous nageons tous ensemble, soit nous coulons tous ensemble», a averti le président de la Commission européenne José Manuel Barroso, jeudi dans la capitale chinoise, soulignant que la communauté internationale faisait face à des défis qui ne respectent pas les frontières. Et d'ajouter: «J'espère vraiment que la Chine pourra apporter une importante contribution à la solution de la crise financière. C'est une grande occasion pour la Chine de montrer son sens des responsabilités.»

    Une semaine plus tôt, le chef d'Etat français et président en exercice de l'Union européenne Nicolas Sarkozy a lancé le même cri d'appel. «La France espère au moins que le continent asiatique jouera son rôle dans la reprise économique mondiale. Il faut que le moteur asiatique tire la croissance mondiale», a déclaré l'Elysée. En Allemagne, la politologue Barbara Unmüssig a affirmé que «si les Chinois ne jouent pas le jeu, il n'y aura ni assainissement ni bonne gestion de la crise».

    De son côté, le président américain George Bush a appelé cette semaine son homologue chinois Hu Jintao, lui demandant de prêter main-forte à la résolution de la tempête financière et à la crise de liquidités. Par là même, il a invité le président chinois à New York pour assister au sommet mondial sur la crise financière. Hu Jintao a dit oui.

    «La Chine dispose de 2000 milliards de dollars de réserves, fait remarquer Linda Yueh, professeure à l'Université d'Oxford et à la London School of Economics. Elle est dans une position d'aider les Etats-Unis et l'Europe à faire face à la crise de crédit.» Selon elle, il s'agit pour la Chine de préserver ses marchés d'exportation. Les marchés européen et américain absorbent plus de 60% des exportations chinoises.

    L'économiste chinoise estime par ailleurs que la Chine doit ouvrir davantage son propre marché dans le but de donner un coup de fouet à l'appareil industriel américain et européen. «La Chine ne peut pas poursuivre son chemin de croissance si ses partenaires économiques reculent», met-elle en garde.

    A ce propos, plusieurs économistes estiment que la Chine, par le biais de ses fonds souverains, devrait multiplier des investissements à l'étranger. Ils rappellent que l'économie chinoise a décollé notamment grâce à l'arrivée de 760 milliards de capitaux étrangers au fil des années. En revanche, elle n'a investi que 100 milliards à l'étranger.

    «La crise trouve ses racines dans les déséquilibres financiers mondiaux, où les pays riches se sont endettés pour consommer alors que l'Asie a épargné et financé cet endettement. Aujourd'hui, la Chine ne peut pas leur tourner le dos», poursuit Linda Yueh. Pékin n'a pratiquement pas d'autre choix que de souscrire aux obligations qui seront émises pour financer les plans de sauvetage des banques américaines et européennes. Une augmentation des impôts serait synonyme de baisse du pouvoir d'achat, ce qui est une mauvaise nouvelle pour les exportations chinoises. Une économie américaine convalescente et un dollar faible ne sont pas dans l'intérêt chinois. Et pour cause: 70% de ses réserves sont en monnaie américaine.

    Le «SOS» lancé par l'Europe et les Etats-Unis est reçu avec une certaine modestie à Pékin. Dans son édition de vendredi, Le Quotidien du peuple, l'organe officiel du Parti communiste, reconnaît que le ralentissement mondial n'épargne pas l'économie chinoise - la croissance au troisième trimestre 2008 est passée sous la barre de 10%, une première depuis 2005. «Mais si sa croissance est maintenue entre 8 et 10%, il serait possible qu'elle apporte une contribution à l'économie mondiale», écrit le journal sous le titre «Les deux bonnes raisons de compter sur la Chine».

    A croire Le Quotidien du peuple, les autorités chinoises feront tout pour maintenir une forte croissance. Pour cela, elles comptent injecter des milliards pour donner un coup de fouet au marché intérieur. Mais elles vont également pousser les investisseurs chinois à s'aventurer davantage à l'étranger, avec l'aide de l'Etat.
     
    4 شخص معجب بهذا.
  2. hhhh11

    hhhh11 عضو مميز

    إنضم إلينا في:
    ‏15 جويلية 2008
    المشاركات:
    675
    الإعجابات المتلقاة:
    1.080
      26-10-2008 21:09
    :besmellah1:
    BIEN YA3TIK ESSA7A
     
  3. kingram

    kingram عضو نشيط

    إنضم إلينا في:
    ‏30 سبتمبر 2006
    المشاركات:
    274
    الإعجابات المتلقاة:
    76
      27-10-2008 14:52
    Merci pour le commentaire ya 5ouya rak m3lem. w challa la crise financière passe avec moins de problèmes sur l'économie international
     
    1 person likes this.

مشاركة هذه الصفحة

جاري تحميل الصفحة...