Le coeur artificiel bat enfin

الموضوع في 'الأخبار الطبية الحديثة' بواسطة cortex, بتاريخ ‏28 أكتوبر 2008.

  1. cortex

    cortex كبير مراقبي منتدى الأخبار الطبيّة والصحيّة الحديثة طاقم الإدارة

    إنضم إلينا في:
    ‏11 نوفمبر 2006
    المشاركات:
    6.981
    الإعجابات المتلقاة:
    5.044
      28-10-2008 09:08
    Le professeur français, éminence internationale de la chirurgie cardiaque, Alain Carpentier a présenté lundi le premier coeur entièrement artificiel. Le produit permet de nombreux avantage: il limite l'usage dangereux des traitements anticoagulants et permet une plus grande réactivité en cas d'urgence. Reste à fabriquer en masse l'invention médicale.

    [​IMG]
    Le coeur artificiel sera fabriqué par la société Camat

    Bientôt, l'organe le plus complexe du corps humain pourrait être remplacé: une équipe française a présenté lundi le premier prototype de coeur artificiel. Le projet du professeur Alain Carpentier, spécialiste de chirurgie cardiaque, est une vraie alternative à la transplantation cardiaque dont la réalisation est, selon lui, "limitée par le nombre très insuffisant de greffons disponibles, et par les complications qu'elle entraîne". Les patients pourront bénéficier des premiers coeurs artificiels, testés avec succès sur des animaux, d'ici 18 mois à deux ans.

    Alain Carpentier est devenu une star mondiale de la chirurgie, en obtenant le prix Albert Lasker 2007 pour ses travaux sur la bioprothèse valvulaire. Désormais directeur du Laboratoire d'étude des greffes et prothèses cardiaques de l'Hôpital européen Georges-Pompidou à Paris, il a réussi à mettre au point des prothèses qui ne forment pas de caillots sanguins, et donc qui ne nécessitent pas de traitement anticoagulant. "A l'heure actuelle, on transplante des ventricules artificiels qui présentent des dangers (...) nécessitant des prise d'anticoagulants à des doses dangereuses", a expliqué le professeur.

    Lors d'une conférence de presse, Alain Carpentier a détaillé le fonctionnement de son coeur artificiel. Outre l'absence d'un fort traitement anticoagulant, le scientifique a souligné l'avantage majeur de son produit: "Le défi qui se pose à nous, ce sont ces malades qui meurent soudainement d'un infarctus massif et pour lesquels la transplantation ne répond pas, les greffons disponibles étant insuffisants." Le coeur artificiel permet donc une réactivité efficace. Reste à produire industriellement un produit conçu pendant quinze ans dans un laboratoire de recherche. Carmat, une structure fondé par Alain Carpentier et la société Matra, devrait débuter la production le mois prochain. Le professeur a tenu à remercier, à la fin de sa présentation, Jean-Luc Lagardère, le défunt fondateur de Matra, sans qui "rien n'aurait été possible
    ".
     
    1 person likes this.

  2. cortex

    cortex كبير مراقبي منتدى الأخبار الطبيّة والصحيّة الحديثة طاقم الإدارة

    إنضم إلينا في:
    ‏11 نوفمبر 2006
    المشاركات:
    6.981
    الإعجابات المتلقاة:
    5.044
      30-10-2008 00:41
    [​IMG]

    Issue d'un mariage heureux entre la biomédecine et l'aéronautique, cette nouvelle prothèse devrait être testée chez l'homme dans un peu plus de deux ans.

    Le Pr Alain Carpentier, spécialiste des greffes cardiaques à l'Hôpital européen Georges-Pompidou, à Paris, a annoncé lundi que le projet de cœur artificiel total, sur lequel il travaille depuis quinze ans avec le groupe européen de défense et d'aéronautique EADS, va être produit de façon industrielle par Carmat SAS, une jeune entreprise innovante nouvellement créée.

    Pour les dix millions de personnes souffrant d'insuffisance cardiaque dans le monde, et pour lesquelles la transplantation constitue la seule alternative, il s'agit d'une bonne nouvelle. D'un poids de 900 grammes (soit le double d'un cœur humain), cette pompe cardiaque fabriquée à partir de biomatériaux et truffée d'électronique devrait permettre, en outre, de pallier la pénurie de greffons. Mais il faudra attendre les premiers essais cliniques chez l'homme, prévus selon le Pr Carpentier «d'ici à deux ans et demi», pour s'assurer que cette innovation 100 % française tient toutes ses promesses. Pour en avoir, si l'on peut dire, le cœur net.

    Dispositifs «anticaillots»

    Le prototype mis au point, jusqu'à présent dans le plus grand secret, par l'équipe du Pr Carpentier, dans les locaux d'EADS, à Suresnes (Hauts-de-Seine), a été testé avec succès chez l'animal (le veau et le mouton). Surtout, ses promoteurs tentent de résoudre le problème essentiel que rencontrent les cœurs artificiels existants, à savoir «la formation de caillots» au contact de matériaux étrangers. Pour y parvenir, le Pr Carpentier utilise des matériaux «bioprothétiques» mieux tolérés, obtenus à partir de «tissus animaux traités chimiquement pour éviter le rejet immunologique», sur le modèle des «bioprothèses valvaires» qu'il a mises au point il y a une vingtaine d'années, à partir de morceaux de cartilage de porc. Ces prothèses de valves cardiaques, qui lui ont valu de recevoir, l'an dernier, le prix international Albert Lasker de la recherche médicale, sont aujourd'hui utilisées avec succès dans le monde entier. D'où l'idée de fabriquer un cœur entier sur ce modèle.

    Deuxième dispositif «anticaillots» : l'architecture des ventricules a été conçue de manière à empêcher la formation de turbulences propices à la coagulation. D'où le choix du Pr Carpentier de se tourner vers Matra (absorbé depuis par EADS), l'entreprise de feu Jean-Luc Lagardère, qu'il a su rallier au projet. Les industriels de l'aéronautique maîtrisent en effet la physique des fluides : qu'il s'agisse de faire voler un avion ou battre un cœur, les enjeux scientifiques sont les mêmes.

    Autre innovation majeure : le Pr Carpentier est parvenu à reproduire la physiologie d'un cœur naturel avec la même «hémodynamique», autrement dit les mêmes flux sanguins. En clair, sa prothèse serait capable de réguler, grâce à une batterie de capteurs, les débits et les fréquences cardiaques en fonction des besoins du patient (position couchée ou debout, repos ou effort physique, etc.), ce qui constitue une première.

    Premier tour de table

    Estimant que son projet est mûr pour l'application clinique, le Pr Carpentier vient de passer la main à Carmat SAS, une jeune entreprise innovante créée le 30 juin dernier, dont il devient le directeur scientifique. Pour son premier tour de table, cette société de 12 salariés bénéficie du soutien du fonds d'investissement Truffle Capital dirigé par le Dr Philippe Pouletty qui met 5 millions d'euros au pot, d'EADS (2 millions d'euros en plus des 15 millions investis depuis l'origine), de la fondation Carpentier (250 000 euros) et de la banque publique d'aide aux petites et moyennes entreprises Oséo (33 millions d'euros sous forme de subventions et d'avances remboursables). Mais il en faudra au moins autant pour mener le projet à son terme.
     
جاري تحميل الصفحة...
مواضيع مشابهة التاريخ
Le sport, un médicament contre le cancer ‏13 أكتوبر 2016

مشاركة هذه الصفحة

جاري تحميل الصفحة...