Botox : des risques liés à un mauvais usage

الموضوع في 'الأخبار الطبية الحديثة' بواسطة cortex, بتاريخ ‏30 أكتوبر 2008.

  1. cortex

    cortex كبير مراقبي منتدى الأخبار الطبيّة والصحيّة الحديثة طاقم الإدارة

    إنضم إلينا في:
    ‏11 نوفمبر 2006
    المشاركات:
    6.981
    الإعجابات المتلقاة:
    5.044
      30-10-2008 00:45
    [​IMG]

    Les complications restent faibles lors d'une utilisation rigoureuse en médecine esthétique et concernent essentiellement l'utilisation du produit pour des troubles neurologiques.

    La toxine botulique est utilisée partout dans le monde depuis près de dix ans, dans le cadre de troubles neurologiques particuliers (contractions musculaires anormales), ou dans une optique totalement différente en cosmétologie, pour effacer des rides. Ce traitement commercialisé en France sous deux noms différents (Botox en neurologie, Vistabel, notamment en esthétique) est-il dangereux ?

    La question est d'autant plus légitime que la molécule de base est une toxine dangereuse, produite par une bactérie, à l'origine de terribles épidémies dans le passé. Malgré quelques alertes, les risques restaient assez flous pour le grand public et, en tout cas, n'avaient pas été rendus publics de manière systématique, malgré un intérêt évident pour cette question. C'est pourquoi, la publication, dimanche dernier, dans la revue allemande Focus d'un bilan méconnu des effets secondaires du Botox effectué par l'Agence européenne du médicament, représente une information intéressante.

    Ainsi l'Agence européenne a recensé depuis la première mise sur le marché de la toxine, en 1994 et jusqu'en 2007, plus de 600 personnes ayant présenté des effets négatifs sérieux après une injection et 28 décès. En Allemagne, il y aurait eu près de 210 cas depuis 1994, dont 5 mortels, selon Focus. «En réalité, ces données de complications sont des chiffres globaux qui mélangent les prescriptions à visée purement médicale et celles dont l'objectif est seulement esthétique, commente le docteur Anne Castot (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé, Afssaps). Cette enquête sur la toxine botulique avait été demandée à l'Agence européenne du médicament après l'observation de plusieurs cas de mésusage. «Ce travail a d'ailleurs montré que certains facteurs de risque favorisent les accidents, comme la susceptibilité individuelle, la dose trop élevée, la mauvaise utilisation, une faiblesse musculaire ou encore des troubles préexistants de la déglutition, poursuit Anne Castot.

    La toxine botulique agit en paralysant les nerfs, par inhibition d'un neurotransmetteur, l'acétylcholine, chargé de la transmission de l'influx nerveux. Cette propriété est intéressante pour les personnes souffrant par exemple d'un torticolis spasmodique ou de blépharospasme (un spasme des paupières pouvant altérer la vision). En cosmétique, en France, seuls les chirurgiens, les dermatologues et les ORL peuvent utiliser ce produit. Il n'est autorisé officiellement que pour réduire la ride du lion (entre les deux sourcils), mais est injecté aussi dans celles du front ou des commissures des lèvres.

    Réglementation stricte

    Quels sont les risques en utilisation cosmétique ? «Le Vistabel est utilisé à des posologies beaucoup plus faibles qu'en neurologie, avec un risque de complication moindre, notamment en France, du fait d'une réglementation très stricte, précise le docteur Castot. À la suite d'une alerte aux États-Unis, nous avons renforcé les mises en garde par une lettre à l'ensemble des professionnels de santé en 2007.»

    Néanmoins, quelques complications peuvent survenir, comme une paralysie inattendue à distance du site d'injection ou une chute des paupières, en cas de surdosage. Ont également été décrits des maux de tête ou des réactions individuelles plus graves. «En respectant rigoureusement les règles d'utilisation, il est exceptionnel d'avoir des problèmes, précise le docteur Vladimir Mitz (chirurgien plasticien et réparateur, Paris). Il n'y a pas d'alerte spéciale avec ce produit quand il est bien manipulé, assure aussi le professeur Jean-louis Montastruc (directeur du centre de pharmaco-vigilance de Toulouse). En février 2008, la Food and Drug Administration (FDA), l'autorité américaine de surveillance du médicament, a pour sa part averti à nouveau que l'usage du Botox pouvait avoir des effets dangereux, voire mortels, en cas de surdosage. Mais aucune victime américaine n'avait reçu du Botox à des fins cosmétiques, avait souligné alors la FDA.
     

  2. BestSurfer

    BestSurfer عضو جديد

    إنضم إلينا في:
    ‏12 أوت 2015
    المشاركات:
    4
    الإعجابات المتلقاة:
    0
      16-04-2016 12:34
     
  3. BestSurfer

    BestSurfer عضو جديد

    إنضم إلينا في:
    ‏12 أوت 2015
    المشاركات:
    4
    الإعجابات المتلقاة:
    0
      16-04-2016 12:35
    السلام عليكم أنا أبحث عن كتاب l'art de la toxine botulique en esthétique
     
جاري تحميل الصفحة...
مواضيع مشابهة التاريخ
des patchs détox ‏11 ماي 2016
Des études montrent l’efficacité du baclofène pour traiter la dépendance à l’alcool ‏3 سبتمبر 2016
Le sport, un médicament contre le cancer ‏13 أكتوبر 2016

مشاركة هذه الصفحة

جاري تحميل الصفحة...