Deux carrés de chocolat pour réduire le risque de maladie cv

الموضوع في 'الأخبار الطبية الحديثة' بواسطة cortex, بتاريخ ‏10 نوفمبر 2008.

  1. cortex

    cortex كبير مراقبي منتدى الأخبار الطبيّة والصحيّة الحديثة طاقم الإدارة

    إنضم إلينا في:
    ‏11 نوفمبر 2006
    المشاركات:
    6.981
    الإعجابات المتلقاة:
    5.044
      10-11-2008 17:30
    Les rayons des supermarchés pourraient bientôt plier sous le poids de l'une des friandises les plus appréciées au monde. Et pour cause, la nouvelle annonçant que le chocolat noir pourrait aider les coeurs à ronronner à merveille. En Italie, des chercheurs ont observé que la consommation d'une demi-barre par semaine pouvait contribuer à réduire le risque de maladie cardiovasculaire. Leurs conclusions ont été récemment publiées dans The Journal of Nutrition.

    Selon l'étude épidémiologique, l'une des plus importantes d'Europe, 6,7 grammes de chocolat par jour permettent de tenir toute inflammation éloignée et de prévenir les maladies cardiaques.

    Les chercheurs du projet Moli-Sani ont accordé une attention particulière au mécanisme complexe de l'inflammation. La plupart des experts s'accordent à dire qu'une inflammation chronique peut sérieusement perturber le corps humain, et le coeur tout particulièrement. La douleur, les gonflements et l'irritation peuvent engendrer des troubles comme une attaque ou un infarctus du myocarde.

    Si l'on en croit les chercheurs, des programmes de prévention ont été mis sur pied dans le but de maîtriser le processus inflammatoire, et la protéine C réactive (CRP, C-reactive protein) a été identifiée comme étant l'un des indicateurs les plus prometteurs. La CRP est utilisée par les scientifiques non seulement comme un indicateur de l'inflammation, mais également pour déterminer l'évolution d'une maladie ou l'efficacité d'un traitement. Les chercheurs ont ajouté à leurs déclarations que les scientifiques pouvaient détecter la CRP par un simple test sanguin.

    Dans le cadre de ce projet, l'équipe de chercheurs a établi un rapport entre les taux de protéine dans le sang des participants à l'étude et leur consommation habituelle de chocolat. Sur un échantillon de 11 000 personnes, 4 849 étaient en bonne santé et ne présentaient pas de risques de maladie. Parmi d'autres critères, leur pression sanguine et leurs taux de cholestérol étaient normaux. 1 317 personnes interrogées n'étaient pas des consommateurs réguliers de chocolat, et 824 ont déclaré consommer régulièrement du chocolat noir uniquement.

    "Nous sommes partis de l'hypothèse que les taux élevés d'antioxydants contenus dans les graines de cacao, en particulier les flavonoïdes et d'autres types de polyphénols, pouvaient avoir des effets bénéfiques sur l'état inflammatoire", a expliqué le Dr Romina di Giuseppe, auteur principal de l'étude. Et d'ajouter: "Nos résultats ont été très encourageants; les personnes consommant régulièrement des quantités modérées de chocolat noir présentent des taux largement inférieurs de protéine C réactive dans le sang". "En d'autres termes, leur état inflammatoire est réduit de manière considérable."

    Alors que certaines personnes peuvent penser que la baisse moyenne de 17 % de l'inflammation n'est pas significative, "elle est suffisante pour réduire le risque de maladies cardiovasculaires d'un tiers chez les sujets féminins et d'un quart chez les sujets masculins", a-t-elle précisé. "Il s'agit là d'un résultat remarquable."

    Ceci ne signifie pas que les gens doivent aller acheter des stocks de chocolat. "Nous parlons ici d'une consommation modérée", a déclaré le chercheur. Les meilleurs effets sont obtenus lorsque les sujets consomment en moyenne 6,7 grammes de chocolat par jour. "Cela correspond à un petit carré de chocolat deux ou trois fois par semaine." Toute consommation excédant ce niveau annihilerait les effets bénéfiques du chocolat, a-t-elle fait remarquer.

    Une barre de chocolat ne pèse généralement pas moins de 100 grammes; les chercheurs sont d'avis que la moitié de cette quantité par semaine est bonne pour vous.

    Selon le Dr di Giuseppe, l'étude s'est axée sur le chocolat noir car des études précédentes ont permis de découvrir que le chocolat au lait affectait l'absorption de polyphénols.

    Les chercheurs ont mis le doigt sur le fait que d'autres facteurs peuvent également intervenir car les personnes adorant généralement le chocolat consomment aussi d'autres aliments sains, comme les fruits et les légumes. "Afin d'éviter ceci, nous avons éliminé tous les paramètres de confusion possibles. Mais les effets bénéfiques du chocolat ont perduré et nous sommes persuadés que c'est la réalité", a déclaré l'auteur principal.

    Selon les dires de la coordinatrice du projet, le professeur Licia Iacoviello de l'Université catholique du Sacré-Coeur en Italie, cette étude représente les premières conclusions scientifiques publiées dans le cadre du projet Moli-Sani. Le professeur Iacoviello a déclaré que ces derniers résultats ne sont que le "début d'une longue série d'informations qui va nous permettre d'adopter un point de vue novateur" dans la prévention des maladies cardiovasculaires et des tumeurs.
     

جاري تحميل الصفحة...

مشاركة هذه الصفحة

جاري تحميل الصفحة...