Des molécules capables d'enrayer les virus

الموضوع في 'الأخبار الطبية الحديثة' بواسطة cortex, بتاريخ ‏12 ديسمبر 2008.

  1. cortex

    cortex كبير مراقبي منتدى الأخبار الطبيّة والصحيّة الحديثة طاقم الإدارة

    إنضم إلينا في:
    ‏11 نوفمبر 2006
    المشاركات:
    6.981
    الإعجابات المتلقاة:
    5.044
      12-12-2008 07:38
    Une recherche italo-française a été menée dans le but de bloquer le mécanisme de propagation du virus à ARN. Les deux principaux acteurs de cette recherche sont deux chercheurs de l'INFM-CNR, de l'Université de Milan. Cette recherche fait partie du projet Vizier, projet européen, dont le but est de créer des remèdes antivirus pour enrayer les possibles pandémies dans le futur et combattre les virus à ARN, responsables chaque année de millions de morts à cause de maladies comme les hépatites, gastro-entérites, et fièvres hémorragiques (fièvre jaune, chikungunya...).

    Pour vaincre le virus, les chercheurs ont tenté d'interrompre la chaîne de propagation, en recherchant une molécule capable de la bloquer, sans effets collatéraux sur les êtres humains. Pour cela, ils ont alors analysé dans le virus de Wesselsbron, un mécanisme particulier présent dans tout les flavivirus, basé sur une composante dite "coiffe de l'ARN" (RNA cap). Cette coiffe est une structure moléculaire, essentielle au procédé de propagation, que le virus lie à son ARN dans une position spécifique, et sur lequel se transfert un groupe méthyle essentiel.

    A travers la cristallographie à rayons X, les chercheurs de l'INFM-CNR ont étudié la structure 3D de l'enzyme virale (méthyltransférase) qui complète la coiffe de l'ARN. Ils ont cherché à travers des simulations numériques et des analyses expérimentales, des molécules capables de mimer les fragments de la coiffe originale, qui, en se liant à l'enzyme méthyltransférase, en efface la fonction biologique. Ces molécules ont obtenu des résultats encourageants dans les tests et sont maintenant en phase d'affinement en vue de déposer un brevet.

    Eloise Mastrangelo et Mario Milani, les deux jeunes chercheurs de l'INFM-CNR et principaux responsables de la recherche expliquent que les épidémies virales sont toujours plus dangereuses. En effet, le virus Chikungugna a explosé en 2007 en Emilie-Romagne, avec 30 contaminés. Pour être prêt à l'urgence, ses deux jeunes chercheurs expliquent que la seule solution est d'avoir des remèdes en stock, pour affronter une possible explosion d'épidémie.
     

جاري تحميل الصفحة...
مواضيع مشابهة التاريخ
Virus Zika : l’OMS décrète « une urgence de santé publique de portée mondiale ». ‏1 فيفري 2016
des patchs détox ‏11 ماي 2016
Les stents : comment ça marche ? ‏13 أوت 2016

مشاركة هذه الصفحة

جاري تحميل الصفحة...