1. كل المواضيع تعبّر عن رأي صاحبها فقط و ادارة المنتدى غير مسؤولة عن محتوياتها
    إستبعاد الملاحظة

Israël rejette l'appel de l'Onu et poursuit son offensive à

الموضوع في 'English & French Archive' بواسطة wassimrkik, بتاريخ ‏10 جانفي 2009.

  1. wassimrkik

    wassimrkik عضو

    إنضم إلينا في:
    ‏23 أوت 2008
    المشاركات:
    1.867
    الإعجابات المتلقاة:
    1.654
      10-01-2009 01:42
    Le Premier ministre israélien, Ehud Olmert, a jugé "impossible de mettre en oeuvre" la résolution adoptée jeudi soir par le Conseil de sécurité.
    La diplomatie semble désormais marquer le pas.
    Les négociations entamées au Caire en vue d'une trêve dans la bande de Gaza piétinent, selon des sources diplomatiques. Elles achopperaient sur la question de la sécurisation de la limite entre l'Egypte et la bande de Gaza.
    Le Caire est hostile au déploiement de forces étrangères de son côté de la frontière et préférerait que ses propres troupes à la frontière reçoivent une assistance technique; ce à quoi Israël rétorque que, par le passé, l'Egypte n'a pu empêcher le Hamas de renforcer son arsenal de centaines de roquettes Katioucha.
    Selon un diplomate européen de haut rang, ces négociations "ne mènent nulle part, pour le moment. Le sentiment que le plan franco-égyptien ne fonctionnera pas gagne du terrain".
    Le cabinet israélien de sécurité s'est réuni pour la deuxième fois en trois jours, mais le porte-parole d'Olmert, Mark Regev, s'est refusé à dire si les ministres avaient décidé ou non de modalités d'élargissement de l'offensive terrestre.
    "Je ne peux pas entrer dans les détails des opérations. La pression sur le Hamas va se poursuivre", s'est-il borné à dire, en ajoutant que vendredi, le Hamas avait tiré une trentaine de roquettes contre le territoire israélien.
    Un peu plus tôt, Ehud Olmert avait estimé que "les tirs de roquettes de ce matin ne font que montrer qu'il est impossible de mettre en oeuvre la décision (résolution) des Nations unies et que les organisations palestiniennes meurtrières ne l'observeront pas".
    Israël a lancé vendredi soir une nouvelle série de raids aériens au dessus de la bande de Gaza. Le Hamas a fait état d'un mort et de quatre blessés dans ses rangs. Les services médicaux ont rapporté qu'un journaliste local et sa mère avaient été tués et que 10 civils avaient été blessés par ces raids.
    L'armée de l'air dit avoir mené 70 frappes aériennes au cours de la journée, atteignant 20 activistes et prenant pour cibles des sites de tirs de roquettes ainsi que des dépôts d'armes.
    Le bilan israélien a atteint 13 morts depuis le début de l'offensive: neuf soldats tués au combat à Gaza et trois civils et un soldat tués par des roquettes tirées sur Israël par des activistes.
    Le bilan côté palestinien est d'au moins 788 morts selon des responsables médicaux. Des responsables de l'Onu ont souligné que beaucoup étaient des civils.
    En outre, selon une agence de l'Onu, 30 Palestiniens ont été tués cette semaine à l'intérieur d'une habitation où les soldats israéliens les avaient rassemblés, et qui a été la cible d'obus.
    Le Haut commissaire des Nations unies pour les droits de l'homme, Navi Pillay, a réclamé des enquêtes "crédibles, indépendantes", sur des violations du droit humanitaire dans la bande de Gaza qui pourraient constituer des crimes de guerre.
    MANIFESTATIONS DANS LE MONDE ARABE
    Pour la troisième journée consécutive, les forces israéliennes ont observé une trêve pendant l'après-midi, pour laisser aux Gazaouis le temps de se ravitailler.
    Le Hamas a fait savoir qu'il étudiait la résolution des Nations unies, mais a regretté de ne pas avoir été consulté au préalable. Une délégation du Hamas devait partir samedi de Damas pour Le Caire afin de donner sa réponse au plan franco-égyptien de cessez-le-feu.
    Le Hamas veut qu'un accord de trêve prévoie l'arrêt du blocus économique de la bande de Gaza et le retrait de toutes les forces israéliennes du territoire.
    Les Etats-Unis, qui se sont abstenus lors du vote de la résolution jeudi à l'Onu, ont manifesté de nouveau publiquement, vendredi, leur soutien à Israël. Scott Stanzel, porte-parole de la Maison blanche, a assuré que "la situation ne s'améliorera pas tant que le Hamas continuera de tirer des roquettes sur Israël", et s'est dit préoccupé par la situation humanitaire.
    L'offensive de Tsahal semble faire la quasi-unanimité en Israël. À en croire un sondage publié vendredi, plus de 90% de la population la soutient.
    A un mois des élections législatives anticipées, le Parti travailliste, du ministre de la Défense Ehud Barak, conserve les gains qu'il a enregistrés en termes de popularité depuis le lancement de l'opération "Plomb durci". Les travaillistes restent pour autant à la traîne derrière le parti centriste Kadima de la ministre des Affaires étrangères Tzipi Livni, qui suit de peu le Likoud (droite) dont le chef, Benjamin Netanyahu, approuve l'offensive.
    Dans le monde arabe, des manifestations ont eu lieu en divers endroits pour protester contre l'offensive de Tsahal. A Amman en Jordanie, la police anti-émeutes a recouru aux gaz lacrymogènes pour disperser des milliers de personnes marchant en direction de l'ambassade d'Israël.
    En Irak, des dizaines de milliers de personnes ont défilé dans plusieurs villes après la grande prière, en criant parfois "Mort à Israël, mort à l'Amérique!". Des rassemblements ont eu lieu en Egypte, notamment à Alexandrie, et à El Arich dans le Sinaï. En Cisjordanie occupée, les Palestiniens ont manifesté en ordre dispersé et les rassemblements ont été d'ampleur limitée : 4.000 personnes à Ramallah, 5.000 à Hébron et 700 à Naplouse
    source : http://fr.news.yahoo.com/4/20090109/tts-po-gaza2-972e905.html
     
    1 person likes this.
  2. wassimrkik

    wassimrkik عضو

    إنضم إلينا في:
    ‏23 أوت 2008
    المشاركات:
    1.867
    الإعجابات المتلقاة:
    1.654
      10-01-2009 03:08
    merci a celui qui a deplacé mon sujet et desolé pour mon erreur
    :satelite:
     

مشاركة هذه الصفحة

جاري تحميل الصفحة...