1. كل المواضيع تعبّر عن رأي صاحبها فقط و ادارة المنتدى غير مسؤولة عن محتوياتها
    إستبعاد الملاحظة

Sommeil??????PHENOMENE bizarre

الموضوع في 'English & French Archive' بواسطة hellomoto1, بتاريخ ‏19 جانفي 2009.

  1. hellomoto1

    hellomoto1 عضو مميز

    إنضم إلينا في:
    ‏25 نوفمبر 2008
    المشاركات:
    767
    الإعجابات المتلقاة:
    2.031
      19-01-2009 02:39
    :besmellah2:
    salem

    le raison de declenchement de ce topic est que j ai pas de sommeil donc j ai decidé de faire une petite recherche pour definir ce phenomene :)et voila uun extrait de ce que j ai trouvé,j esper qu il va vous plaire



    De tous temps, l’homme s’est posé des questions sur cet état d’inconscience quotidien nécessaire. Vécu autrefois comme une "petite mort", émaillé de rêves dont nous nous souvenons plus ou moins, il fut sujet à toutes les interprétations, en général religieuses, au cours des siècles.

    [FONT=Arial, Helvetica, sans-serif]Outre le mystère de l’endormissement et de la perte de connaissance, ce sont surtout les rêves qui furent au coeur d’un certain nombre de croyances. [/FONT]

    nos lointains ancêtres pensaient que les rêves étaient d’essence divine, sortes de manifestation de l’Au-delà qu’il fallait interpréter. Le Père de la médecine moderne, Hippocrate, tenait d’ailleurs compte des rêves dans ses prescriptions…
    Ces croyances donnèrent naissance à l’oniromancie, étude des rêves, très en vogue jusqu’au Moyen-age, où cette discipline connut un coup d’arrêt qui allait durer 800 ans… En effet, en Occident, l’étude des rêves fut brutalement interrompue au 12e siècle par l’Inquisition : l’église catholique condamna la divination par les songes, l’assimilant à la sorcellerie et au Malin, pourchassant ceux qui la pratiquaient.
    L’étude du sommeil se cantonnera alors à l’interprétation "sous le manteau" des rêves, jusqu’au début du vingtième siècle…

    Le sommeil était considéré depuis des siècles comme un phénomène passif, réparateur, une "petite mort" inutile mais indispensable à la vie. Le rêve était assimilé à une forme de sommeil plus léger, et les scientifiques se concentrèrent à nouveau au début du siècle sur sa signification. Ainsi Freud et ses disciples voulurent donner une portée psychologique aux contenus oniriques, décortiquant les rêves et les associant à des symboles.
    Il fallut attendre la fin des années 50 pour que Michel Jouvet, neurophysiologiste, découvre, en observant l’activité électrique du cerveau d’un chat en train de dormir, le sommeil paradoxal, état bien distinct de l'éveil et du sommeil lent. Cette période de sommeil est la plus propice aux rêves, même si depuis cette découverte d’autres études ont montré que les rêves existaient également pendant le sommeil profond, bien que plus rares.
    Cette découverte majeure a permis la compréhension des phases cycliques du sommeil au début des années 60.
    L’approche du sommeil s’en trouve alors bouleversée, ne se cantonnant plus à l’étude de sa durée et des rêves mais devenant un phénomène analysable par le corps médical, avec ses normes électriques et ses pathologies.
    !
    Au cours de notre nuit, notre cerveau suit un schéma bien précis et répétitif.
    Quatre phases se suivent en sommeil:

    - l'endormissement est caractérisé par des ondes cérébrales alpha. Ces vagues suivent un rythme lent. Le cerveau passe en l'espace de dix minutes d'un état d'éveil à celui du sommeil où la conscience est moindre. Mais la vigilance est très présente. Le moindre bruit ou stimulus extérieur peut faire sortir le sujet de son état d'endormissement.

    - Le sommeil léger s'affiche sur l'électroencéphalogramme sous forme d'ondes thêta. Elles sont beaucoup plus lentes que les précédentes et de haut voltage (grande amplitude).

    - Le sommeil lent léger prend le relais sous forme d'ondes delta de grande
    amplitude

    - Le sommeil lent profond ponctue le cycle.
    .
    [​IMG]


    [​IMG] Le sommeil se divise en quatre ou cinq cycles.


    Quatre à cinq cycles d'une durée moyenne de 90 minutes chacun s'enchaînent au cours de notre nuit. Le cycle suit le précédent dans son sens inverse. Mais une phase manque dans ce schéma parfait : le sommeil paradoxal. Michel Jouvet, éminent neurophysiologiste et un des plus grands spécialistes des rêves découvre cette période. elle est présente dans chaque cycle et dure de 10 à 15 minutes. Jouvet qualifie cette phase de troisième état de fonctionnement du cerveau, en plus de l'éveil et du sommeil. Cet état est proche de l'éveil et se produit juste après une phase de sommeil lent léger.


    j esper que vous l avez apprecié ce topic,,,,,,,,culture generale en qq sorte;):kiss: ,l


    extrait du site
    1) dectissimo
    2)journal du net
     
    2 شخص معجب بهذا.

مشاركة هذه الصفحة

جاري تحميل الصفحة...