دائما النجم الساحلي

الموضوع في 'أرشيف منتدى الرياضة' بواسطة dorbez.520, بتاريخ ‏2 فيفري 2009.

  1. dorbez.520

    dorbez.520 عضو فعال

    إنضم إلينا في:
    ‏19 جانفي 2009
    المشاركات:
    365
    الإعجابات المتلقاة:
    203
      02-02-2009 20:32
    :besmellah1:
    :ahlan::ahlan::ahlan:
    [FONT=Verdana, Arial, Helvetica, sans-serif] La rencontre des huitièmes de finale de la Coupe de Tunisie qui a mis aux prises l’Etoile et le Stade Tunisien n’a pas dérogé à la tradition des oppositions des deux clubs qui étaient de tout temps d’un niveau appréciable. Le public présent en grand nombre au stade olympique de Sousse – en dépit des prix excessif des billets – n’a pas été déçu par cette traditionnelle empoignade. [/FONT]
    [​IMG]
    [​IMG]
    [​IMG]
    [​IMG]
    ESS : Bouderbala, Ben Radhia, Abdennour, Felhi, Jemal, Everson, Nafkha, Mosrati (Meriah 76’), Tenniche, Bukari, Ziadi (Ben Dhifallah 87’).
    Entraîneur : Gernot Rohr
    ST : Naouali, W. Yaken, Rehouma, Zaïri, B. Yaken (Seghaier 65’), Hamed (Jedidi 58’), Cherni, Hammami, Berrebat, Khemir, Selliti (Aristide 73’).
    Entraîneur : Ferid Ben Belgacem
    L’Etoile à la recherche d’une qualification en Coupe de Tunisie, très importante pour la suite de la saison après son distanciement en Championnat n’avait pas droit à l’erreur. En face le Stade Tunisien voulait confirmer ses dernières sorties de belle facture.
    Le staff technique étoilé qui n’a pu compter sur les services de Mathlouthi et de Mabrouk a aligné pour la première fois la recrue brésilienne Everson da Silva, un solide milieu défensif qui malgré un visible manque de compétition a sur gérer son match et a été d’un apport très précieux dans la récupération et dans la relance.
    Gernot Rohr qui commence à asseoir son équipe-type n’a pas voulu chambouler l’équipe qui a battu l’Olympique de Béja sur le score de 3 buts à zéro et a confirmé la même formation à deux éléments près. Le résultat était bel et bien là, l’équipe s’est mieux exprimée et a montré de nets progrès qui laissent présager des jours meilleurs avec l’intégration des nouvelles recrues étrangères Charles Negedu et Mauricio Mendoza.
    Après un round d’observation, ce sont les Stadistes qui ont ouvert les hostilités par le biais de Mohamed Selliti qui a réussi à brûler la politesse à Felhi dans la surface et ajuster un centre qui n’a pas trouvé de preneur dans les six mètres étoilés. La réponse des Sahéliens est venue des pieds d’Ammar Jemal qui a adressé un tir-canon à ras le sol des 25m qui est passé à côté du poteau gauche de Naouali. Selliti est revenu à la charge à la 27’ réclamant le penalty sur une faute présumée de Jemal, l’arbitre suisse de la rencontre n’a pas bronché. Deux minutes plus tard, c’était le tour de Tennich de réclamer le penalty sans l’avoir pour autant. L’occasion la plus dangreuse de la première période était l’œuvre de Tarak Ziadi qui voit son heading au deuxième poteau sur un coup-franc direct de Mosrati détourné miraculeusement par l’excellent Naouali en corner.
    Après la pause, la pression étoilée s’est accentué à la recherche de l’ouverture du score. Les essais de Nafkha (48’), Jemal (50’) et de Ziadi (57’) n’ont pas trompé la vigilance de l’arrière-garde stadiste qui n’a pu rien faire à la 62’ lorsque Ziadi a réussi à battre Naouali d’un tir croisé à ras le sol dans la surface de réparation sur un centre de Ben Radhia et une déviation de Sadat Bukari. Bien que surpris par la tournure des événements, les Stadistes n’ont pas baissé les bras et ont essayé de revenir au score, Khemir (65’) a réclamé le penalty, une minute plus tard la tête de Selliti sur un corner passe au dessus. La réponse étoilée est venue des pieds du virevoltant Tarak Ziadi qui a raté l’aubaine à deux reprises (72’ et 77’). Au fil des minutes les Stadiste se sont montrés de plus en plus dangereux, deux tir de Berrebat (83’ et 84’) ainsi qu’une de tête de Zaïri (88’) ont failli mettre à égalité les deux équipes. Dans une ultime tentative les « Rouge et vert » ont réclamé le penalty (90+2’) à la suite d’un contact entre Khemir et Bouderbala, le referee suisse imperturbable refuse de l’accorder avant de siffler la fin du match sur une victoire étoilée qui est arrivée au bon moment pour les protégés de Gernot Rohr qui en avaient grandement besoin pour préparer dans la sérénité la suite du parcours. Bien qu’éliminés les Stadistes n’ont pas à rougir de cette défaite tant ils ont démontré de belles qualités qui lui permettront de satisfaire les attentes de leurs supporters dans les prochaines sorties.

    :satelite:
    :kiss:


     
    8 شخص معجب بهذا.

مشاركة هذه الصفحة

جاري تحميل الصفحة...