1. كل المواضيع تعبّر عن رأي صاحبها فقط و ادارة المنتدى غير مسؤولة عن محتوياتها
    إستبعاد الملاحظة

concernant l'accident de l'ATR tunisien

الموضوع في 'English & French Archive' بواسطة JouJou2100, بتاريخ ‏7 أفريل 2009.

  1. JouJou2100

    JouJou2100 نجم المنتدى

    إنضم إلينا في:
    ‏15 أوت 2007
    المشاركات:
    2.421
    الإعجابات المتلقاة:
    1.538
      07-04-2009 21:49
    Accident de l'ATR tunisien: la fédération internationale des pilotes de ligne déplore le verdict italien

    Le président de la fédération internationale des associations de pilotes de ligne (IFALPA), Carlos Limon, a déploré mardi les sentences prononcées fin mars par le tribunal de Palerme condamnant à de lourdes peines des membres de l'équipage de l'ATR de la compagnie tunisienne Tuninter, qui s'était abîmé en mer en août 2005 au large de la Sicile. L'accident avait fait 16 morts et 23 blessés.

    Au terme de ce procès, le pilote et le copilote ont été condamnés à 10 ans de prison. Le directeur général de la compagnie, Moncef Zouari, et le directeur technique, Zouhair Chétouane, ont écopé de neuf ans d'emprisonnement chacun, deux responsables de la manutention et un mécanicien de huit ans.

    Lors d'une conférence de presse, M. Limon s'est déclaré "solidaire" avec le pilote et le copilote qu'il a rencontrés à Tunis.

    "Je suis persuadé que les pilotes ont accompli leur tâche dans les règles. Après l'arrêt des deux réacteurs, ils ont tout tenté et réussi un amerrissage conforme aux procédures utilisées à l'échelle internationale. Il n'y a pas de reproches à leur faire", a-t-il martelé.

    Selon lui, de telles circonstances "ne justifient pas de poursuites criminelles et il ne devait pas y avoir de procès du tout".

    Le président de l'IFALPA a confirmé qu'une erreur d'installation d'une jauge de carburant sur l'ATR-72 de la Tuninter due à un défaut de fabrication est à l'origine de l'accident, notant que le constructeur franco-italien a depuis corrigé.

    Il a par ailleurs reproché aux autorités italiennes de ne pas s'être conformées à l'annexe 13 de l'OACI (Organisation internationale de l'aviation civile) qui leur commandait d'impliquer le gouvernement tunisien dans l'enquête, "ce qui n'a pas été fait", a-t-il regretté.

    Il a fait état d'une action conjointe en cours entre l'IFALPA et l'ECA (Europeen Cockpit Association) pour y remédier.

    "Nous allons soutenir les pilotes tunisiens comme nous l'avons fait précédemment avec un pilote japonais dont l'affaire a été portée devant la Cour suprême et qui a été acquitté", s'est-il engagé
     
    4 شخص معجب بهذا.

مشاركة هذه الصفحة

جاري تحميل الصفحة...