asv

الموضوع في 'الاستشارات الطبية' بواسطة makson, بتاريخ ‏30 أفريل 2009.

  1. makson

    makson عضو نشيط

    إنضم إلينا في:
    ‏30 نوفمبر 2008
    المشاركات:
    180
    الإعجابات المتلقاة:
    60
      30-04-2009 19:52
    :besmellah1:
    salut ma soeur a fait le vaccin "dt" dans l'an 2000 ou 1999.maintenant elle est enceinte c"est le 4eme moi ou elle doit faire vaccin mais docteur lui dis non tu as encore immunite ancienne .mais je doute repondez-moi et dite moi c"est vrai elle ne fait pas vaccin au 4eme mois ni au cours de cette grossesse sachant que c"est la 1er fois qu"elle est enceinte.
    elle a 9ans qu"elle a fait cette vaccin.
    le docteur dis que cette vaccin reste 10ans
    est ce qu'elle peut faire le vaccin de "dt" maintenant.
    merci j'attenant votre reponce.
     

  2. makson

    makson عضو نشيط

    إنضم إلينا في:
    ‏30 نوفمبر 2008
    المشاركات:
    180
    الإعجابات المتلقاة:
    60
      30-04-2009 21:06
    :besmellah1:
    merci j'attenant votre reponce
     
  3. onsanas

    onsanas مسؤول منتدى الإستشارات الطبية طاقم الإدارة

    إنضم إلينا في:
    ‏13 ماي 2008
    المشاركات:
    8.353
    الإعجابات المتلقاة:
    10.358
      01-05-2009 11:34
    de quel vaccin tu parle ?
     
    1 person likes this.
  4. asssel

    asssel Medical team

    إنضم إلينا في:
    ‏16 ديسمبر 2008
    المشاركات:
    1.537
    الإعجابات المتلقاة:
    7.137
      01-05-2009 11:58
    السلام عليكم
    اسمح لى د.onasnas
    لعله يقصد تلقيح v.a.tوهو تلقيح تقوم به الحامل فى الشهر الرابع لحماية نفسها والجنين ان لم تكن قامت به من قبل وان كانت ملقحة فعليها التذكير الاول بعد شهر والثانى بعد عام وبعد ذلك كل 5 اعوام ولكن السؤال المطروح هو :
    -هل هذا فعلا ماتقصد لالنه هناك تلاقيح اخرى للفتيات لحماية حملهن فى المستقبل .
    -ونصيحة طبيبها المباشر ليست عبثية...
    -وعليها الذهاب لاي مركز لصحة الام والطفل وسيراجعون حالتها ان كانت تستدعى تلقيح ام المناعة موجودة
    .
     
  5. makson

    makson عضو نشيط

    إنضم إلينا في:
    ‏30 نوفمبر 2008
    المشاركات:
    180
    الإعجابات المتلقاة:
    60
      01-05-2009 17:46
    :besmellah1:
    le nom de vaccin est DT/polio
    ÂgeVaccinsBCGDiphtérie
    tétanosPoliomyélite1CoquelucheHibHépatite BPneumocoqueRougeole
    oreillons
    rubéolePapilloma
    virus humainGrippeNaissanceBCG2 Hep B3 2 moisDTPolioCa4HibHep B5Pn76 3 moisDTPolioCa4HibHep B5Pn76 4 moisDTPolioCa4HibPn76 9 mois Rougeole
    oreillons
    rubéole7
    Grippe912 mois Pn76Rougeole
    oreillons
    rubéole816-18 moisDTPolioCa4HibHep B5 Rougeole
    oreillons
    rubéole824 mois Pn718< 6 ans Rattrapage126 ansDT10Polio Pn232111-13 ansDTPolioCa4 Rattrapage1114 ans Hep B24HPV2215 ans Rattrapage2316-18 ans dT14, 15PolioCa16 Rattrapage Rattrapage1323 ans 26-28 ans dT14, 15Polio15Ca17 > 28 ans dT14, 15Polio15 Rubéole19 > 65 ans Grippe20
     
  6. onsanas

    onsanas مسؤول منتدى الإستشارات الطبية طاقم الإدارة

    إنضم إلينا في:
    ‏13 ماي 2008
    المشاركات:
    8.353
    الإعجابات المتلقاة:
    10.358
      01-05-2009 18:13
    Vaccins pouvant être réalisés pendant la grossesse sur l'indication de votre Médecin



    Vaccin anti Hépatite B: Bien que le vaccin soit sans aucun danger pendant la grossesse on vaccine habituellement les femmes enceintes quand il existe un risque non négligeable d'attraper la maladie (toxicomanie, contact avec un sujet atteint, etc.). Le vaccin garde une bonne efficacité pendant la grossesse, il est fabriqué avec une fraction du virus inactivé. Pour en savoir plus sur Hépatite B et grossesse Cliquez ici.
    [​IMG]Vaccin antigrippal: Cette vaccination est efficace et bien tolérée pendant la grossesse, elle protège aussi l'enfant jusqu'à l'âge de 6 mois environ. Elle est produite avec un virus tué.

    [​IMG]Vaccin antitétanique: Cette vaccination est largement répandue en Europe ce qui a permis de voir pratiquement disparaître le tétanos obstétrical, la vaccination pendant la grossesse n'expose pas à des risques particuliser, l'efficacité est bonne. Une vaccination dans le mois qui précède l'accouchement suffit généralement à éviter la maladie à ce moment là. Il est fabriqué avec l'anatoxine du bacille donnant le tétanos (clostridium tétani).

    Vaccin antipolyomyélite: Ce vaccin peut être réalisé pendant la grossesse mais doit être réservé aux femmes qui voyagent dans des zones d'endémie, il a une bonne efficacité. L'immunité protégera l'enfant jusqu'à l'âge de 6 mois environ. La forme injectable est constituée d'un virus tué.
    Vaccins ne devant pas être réalisés pendant la grossesse



    Vaccination antituberculeuse (BCG): Cette vaccination ne doit pas être entreprise pendant la grossesse, elle est faite avec une forme atténuée du bacille tuberculeux. Le traitement antibiotique antituberculeux peut être donné en cas de nécessité.
    Vaccination antipolyomyélite oral: Cette vaccination est contre indiquée pendant la grossesse bien qu'aucun problème n'ait jamais été rencontré chez des femmes l'ayant reçu. Il s'agit d'un vaccin vivant.

    [​IMG]Vaccination antirubéolique: Le vaccin est composée d'une forme atténuée du virus de la rubéole. La vaccination est toujours contre indiquée chez la femme enceinte et doit être effectuée chez des patientes uniquement sous contraception 2 mois avant et 2 mois après. Pourtant si la transmission du virus à l'embryon existe dans 1 à 2 % des cas, aucun problème particulier n'est apparu de façon significativement notable chez les enfants sur des milliers de cas avec plusieurs années de recul pour certaines études.

    Vaccins à éviter pendant la grossesse


    Vaccin anticoqueluche: Le vaccin est fabriqué à partir du virus tué. Il ne doit pas être donné pendant la grossesse car il s'accompagne souvent de fièvre elle même susceptible de donner lieu à une menace d'accouchement prématuré.


    Vaccin antidiphtérie: Il est fabriqué avec l'anatoxine du bacille diphtérique (bacille de Löffler). Il n'est habituellement pas donné pendant la grossesse car mal toléré.​
     
    3 شخص معجب بهذا.

  7. makson

    makson عضو نشيط

    إنضم إلينا في:
    ‏30 نوفمبر 2008
    المشاركات:
    180
    الإعجابات المتلقاة:
    60
      01-05-2009 18:26
    Lorsqu’un retard est intervenu dans la réalisation du calendrier de vaccinations indiqué, il n’est pas nécessaire de recommencer tout le programme des vaccinations imposant des injections répétées. Il suffit de reprendre ce programme au stade où il a été interrompu et de compléter la vaccination en réalisant le nombre d’injections requis en fonction de l’âge.
    LEGENDE DU TABLEAU
    Les vaccins indiqués sur fond bleu soutenu existent sous forme combinée :
    - Diphtérie (titrage adulte), tétanos, polio,
    - Diphtérie, tétanos, polio, coquelucheux acellulaire,
    - Diphtérie (titrage adulte), tétanos, polio, coquelucheux acellulaire,
    - Diphtérie, tétanos, polio, plus coquelucheux acellulaire, Hib,
    - Diphtérie, tétanos, polio, plus coquelucheux acellulaire, Hib, Hépatite B.
    Les vaccins indiqués en gras correspondent aux recommandations générales.
    Les vaccins indiqués en italique ne sont proposés que pour des risques spécifiques.
    NOTES
    1. Le vaccin poliomyélitique inactivé est le seul utilisé.
    2. La vaccination BCG par voie intradermique est fortement recommandée chez les enfants à risque élevé de tuberculose au plus tôt et si possible à la naissance ou au cours du premier mois de vie. Chez les enfants à risque non vaccinés, la vaccination peut être réalisée jusqu’à l’âge de 15 ans.
    3. A la naissance pour les enfants nés de mère Ag HBs positif : vaccination dans les 24 heures qui suivent la naissance avec un vaccin autre que HBVAX Pro® 5µg et immunoglobulines anti-HBs administrées simultanément en des points différents. Deuxième et troisième doses respectivement à 1 et 6 mois d’âge. Schéma en 4 doses (0-1-2-6) pour les prématurés < 32 semaines ou de moins de 2 kg. L’efficacité de cette prévention doit être évaluée à partir de l’âge de 9 mois par une recherche d’antigène et anticorps anti-HBs, au mieux un à quatre mois après la dernière dose vaccinale.
    4. La vaccination est pratiquée avec le vaccin acellulaire (Ca).
    5. La vaccination contre l’hépatite B est recommandée pour tous les enfants avant l’âge de 13 ans, en privilégiant la vaccination du nourrisson, avec un schéma complet en trois injections, les deux premières à un mois d’intervalle, la troisième cinq à douze mois après la date de la deuxième injection.
    6. La vaccination par le vaccin pneumococcique heptavalent conjugué (Pn7) est recommandée à partir de l’âge de 2 mois pour tous les enfants. Le rappel a lieu entre l’âge de 12 et 15 mois.
    7. Vaccin combiné contre la rougeole, les oreillons et la rubéole. Pour les nourrissons entrant en collectivité avant 12 mois, il est recommandé d’administrer dès l’âge de 9 mois le vaccin contre la rougeole-oreillons-rubéole. Dans ce cas, la deuxième dose est recommandée entre 12 et 15 mois d’âge et suffit. Si le vaccin monovalent rougeoleux a été utilisé entre 6 et 8 mois, l’enfant devra recevoir deux injections de vaccin trivalent à au moins un mois d’intervalle à partir de l’âge de 12 mois.
    8. La vaccination complète comprend deux doses, la première dose à l’âge de 12 mois, la deuxième dose au moins un mois après la première, si possible avant l’âge de 24 mois.
    9. Pour les enfants à partir de l’âge de 6 mois, les adolescents et les adultes, y compris les femmes enceintes, s’ils sont atteints de pathologies spécifiques (voir détails Recommandations particulières) ou dont l’état de santé nécessite un traitement prolongé par l’acide acétylsalicylique (essentiellement pour syndrome de Kawasaki compliqué et arthrite chronique juvénile). Pour l’entourage familial des nourrissons âgés de moins de 6 mois avec des facteurs de risque ainsi que pour les personnes séjournant dans un établissement de santé de moyen ou long séjour, quel que soit leur âge.
    10. En cas de pénurie de DT Polio, le vaccin contenant une dose réduite d’anatoxine diphtérique (dTPolio) peut être utilisé à partir de l’âge de 6 ans.
    11. Si la vaccination contre l’hépatite B n’a pas été pratiquée dans l’enfance : un schéma complet en trois injections, les deux premières à un mois d’intervalle, la troisième cinq à douze mois après la date de la deuxième injection.
    12. Deux doses de vaccin triple associé rougeole, oreillons, rubéole à au moins un mois d’intervalle sont recommandées pour tous les enfants entre 24 mois et 16 ans en 2008 (nés entre 1992 et 2006) n’en ayant pas bénéficié, quels que soient leurs antécédents vis-à-vis des trois maladies.
    13. Une dose de vaccin trivalent pour les personnes âgées de 17 à 28 ans (nées entre 1980 et 1991) n’ayant pas été vaccinées.
    14. A partir de l’âge de 16 ans, on utilise le vaccin diphtérique contenant une dose réduite d’anatoxine diphtérique (dTPolio).
    15. A renouveler tous les 10 ans.
    16. En rattrapage à partir de 16 ans pour les enfants qui n’ont pas reçu le rappel recommandé incluant la composante coquelucheuse à l’âge de 11-13 ans. Ce rattrapage est effectué avec un vaccin dTcaPolio.
    17. Pour certains professionnels de santé et de la petite enfance ainsi que les adultes ayant un projet parental dans les mois ou les années à venir, ou n’ayant pas reçu de vaccination coquelucheuse au cours des dix dernières années, un rappel de vaccination coquelucheuse acellulaire (avec des doses réduites en antigènes coquelucheux : ca) combiné au dTPolio est recommandé.
    18. Pour les enfants à risque de 24 à 59 mois d’âge non préalablement vaccinés, la vaccination pneumococcique est recommandée selon le schéma suivant : 2 doses de vaccin conjugué à 2 mois d’intervalle suivies d’une dose de vaccin polyosidique 23-valent au moins 2 mois après la 2e dose de vaccin conjugué.
    19. La vaccination contre la rubéole est recommandée pour les jeunes femmes en âge de procréer non vaccinées, par exemple lors d’une visite de contraception ou prénuptiale. Si la sérologie prénatale est négative ou inconnue, la vaccination devra être pratiquée immédiatement après l’accouchement, de préférence avant la sortie de la maternité ou à défaut au plus tôt après la sortie.
    20. Tous les ans.
    21. Chez l’enfant à partir de l’âge de 5 ans et l’adulte, la vaccination anti-pneumococcique avec le vaccin polyosidique 23-valent (Pn 23) est recommandée, tous les cinq ans, pour les personnes à risque élevé d’infection à pneumocoque.
    22. La vaccination contre les infections à papillomavirus est désormais recommandée à toutes les jeunes filles de 14 ans, afin de les protéger avant qu’elles ne soient exposées au risque d’infection à HPV.
    23. Une mesure de rattrapage est prévue et le vaccin est également proposé aux jeunes filles et jeunes femmes de 15 à 23 ans qui n’ont pas eu de rapports sexuels ou au cours de l’année qui suit le début de leur vie sexuelle. Cette mesure de rattrapage pourrait être proposée à l’occasion d’une primo-prescription de contraception, d’un recours à une pilule du lendemain ou lors d’une consultation pour tout autre motif.
    24. Selon un schéma complet en trois injections, les deux premières à un mois d’intervalle, la troisième cinq à douze mois après la date de la deuxième injection, pour les personnes à risque (Cf. recommandations particulières​
     

مشاركة هذه الصفحة

جاري تحميل الصفحة...