Mesure de l'activité cérébrale avec ou sans caféine

الموضوع في 'الأخبار الطبية الحديثة' بواسطة cortex, بتاريخ ‏5 ماي 2009.

  1. cortex

    cortex كبير مراقبي منتدى الأخبار الطبيّة والصحيّة الحديثة طاقم الإدارة

    إنضم إلينا في:
    ‏11 نوفمبر 2006
    المشاركات:
    6.981
    الإعجابات المتلقاة:
    5.044
      05-05-2009 22:18
    [​IMG]
    Selon des consommateurs de café et d'autres produits caféines, le retrait de la caféine est souvent accompagné par un mal de tête, une fatigue, une sensation d'être moins alerte, moins énergique et de l'impression d'éprouver des difficultés de concentration.Les chercheurs de l'université du Vermont et de l'école de Médecine Johns Hopkins ont recherché les mécanismes biologiques concomitants au retrait de la caféine. Ils ont publié leurs résultats dans l'édition en ligne du journal scientifique Psychopharmacology.Ils se sont attachés à l'étude de l'activité électrique du cerveau ainsi qu'au flux sanguin lors du retrait de la caféine pour examiner les phénomènes physiologiques se produisant lors du retrait brutal de la caféine en incluant le mécanisme sous-jacent à la sensation commune de mal de tête se produisant lors du retrait de la caféine.L'étude a comporté l'administration de capsules de caféine et de placebo en double anonymat. La réponse de chaque participant à la caféine ou au placebo a été évaluée en utilisant les mesures de l'activité électrique du cerveau par l'intermédiaire de l'électroencéphalogramme et la vitesse du flux sanguin dans le cerveau par l'intermédiaire de mesures ultrasoniques. Les effets subjectifs furent évalués chez les participants par l'intermédiaire de questionnaires.Les résultats ont montré que l'arrêt de la consommation quotidienne de caféine a produit des changements dans la vitesse cérébrale du flux sanguin ainsi que des modifications des enregistrements des électroencéphalogrammes probablement liés aux symptômes de retrait classique de la caféine comme le mal de tête, la somnolence et la diminution de vigilance.

    Les auteurs ont également découvert une réponse de quelque peu inattendue à savoir qu'il n'y avait pas de bénéfice associé avec l'administration chronique de caféine. Selon le Dr Stacey Sigmon, Ph.D., professeur associé de psychiatrie à l'université du Vermont, contrairement à ce que la plupart des amateurs de café pouvaient penser, l'étude n'a montré aucune différence entre les divers participants ayant consommé soit le placebo soit la caféine. Ce qui signifie que la consommation de caféine de manière régulière n'apparaît pas produire d'effets bénéfiques.
     

جاري تحميل الصفحة...

مشاركة هذه الصفحة

جاري تحميل الصفحة...