Foot - C1 - Barcelone en un coup de poignard

الموضوع في 'أرشيف منتدى الرياضة' بواسطة camuss, بتاريخ ‏6 ماي 2009.

  1. camuss

    camuss عضو مميز

    إنضم إلينا في:
    ‏9 جانفي 2008
    المشاركات:
    1.241
    الإعجابات المتلقاة:
    2.611
      06-05-2009 22:58
    Foot - C1 - Barcelone en un coup de poignard

    [​IMG]
    Le FC Barcelone a arraché sa place en finale de la Ligue des champions à Chelsea grâce à un but d'Iniesta à la 93e minute (1-1). Jusque là, le club catalan avait lutté contre les éléments contraires : un but splendide d'Essien (9e), l'expulsion d'Abidal (66e) et la discipline des Londoniens qui les neutralisait. Cette équipe a tout.

    Manchester United - FC Barcelone. La finale de la Ligue des champions, le 27 mai, à Rome, est déjà un monument. Il a failli ne jamais pouvoir être érigé. La qualification du Barça, mercredi, fut conforme à la dimension irrationnelle et dramatique qui rend les derniers tours de la Ligue des champions uniques en leur genre. Ballack et Drogba en ont pété les plombs en agressant quasiment l'arbitre M. Ovrebo. Ils s'y sont vus, en finale. Barcelone n'aura jamais été dans son assiette en 180 minutes de jeu. Il n'a jamais été qualifiable avant l'égalisation d'Iniesta, quasiment à la dernière minute du temps additionnel (90e+3) (1-1). C'est ce but à l'extérieur, après le 0-0 de l'aller, qui permet au Barça de rester en lice pour un triplé historique. Et au continent de faire de la résistance face aux équipes anglaises.

    Jusque là, tout se liguait pour que Barcelone ne passe pas. Henry, blessé, n'était pas sur la feuille. Marquez et Puyol absents, Guardiola a bricolé un édifice défensif qui a flirté avec toutes les limites (Touré derrière, Buquets et Keita au milieu). Iniesta, Eto'o et Messi devant, ça n'a pas marché. Alves a brillé par sa nervosité et son imprécision. Abidal a été expulsé à la 66e pour une faute discutable sur Anelka en position de dernier défenseur. Barcelone s'est remis de tout cela avec une abnégation admirable. Il n'a pas que le jeu dans le sang. Il a aussi un caractère en acier trempé. Des cojones. Collons, en catalan.

    Drogba sorti pour conserver le 1-0...
    Guus Hiddink, l'entraîneur de Chelsea, s'est-il enivré de sa science tactique au cours de ce bras de fer ? Le Néerlandais avait trouvé les solutions pour dérégler cette équipe au jeu de rêve. Et quand Essien a inscrit dès la 9e minute une reprise de volée d'anthologie cousine de celle de Zidane en finale en 2002, Chelsea avait réuni toutes les conditions pour rééditer, en plus sadique encore, sa neutralisation du jeu barcelonais. Cech a passé l'une des soirées les plus tranquilles de sa saison. Chelsea a frôlé plusieurs fois le 2-0. Valdes fut aussi fort qu'à l'aller devant Drogba (22e puis 52e). Malouda n'obtenait pas le penalty qui s'imposait après la faute d'Alves (24e). Ni Drogba devant Abidal (27e).

    Quand Chelsea s'est retrouvé à onze contre dix, le Néerlandais choisit de sortir Drogba pour le remplacer par Belletti (70e). Autrement dit : de préserver l'avantage. D'aller encore plus loin dans l'approche défensive. L'obstination du Barça allait lui donner tort. Pour la forme, Hiddink a semblé indiqué à M. Ovrebo qu'il se trompait en n'accordant pas un penalty à Chelsea pour un bras d'Eto'o se trouvant sur la route d'une frappe de Ballack (96e). Mais c'est avant, il le sait, et sur des actions plus franches, que Chelsea devant agripper son destin. Barcelone, maillot or, but en or, sait désormais qu'il peut gagner des matches au sommet sans être à son meilleur niveau. Même sans être complet. Précieuses infos avant la finale. Alves (averti à la 30e) et Abidal seront suspendus. Comme Marquez, blessé. Barcelone a les trois quarts de sa défense à rebâtir. Mais, c'est désormais prouvé, rien ne lui fait peur
     

مشاركة هذه الصفحة

جاري تحميل الصفحة...